frissonner

 

définitions

frissonner ​​​ verbe intransitif

Avoir le frisson, être agité de frissons. Frissonner de fièvre. ➙ grelotter.
Être saisi d'un léger tremblement produit par une vive émotion. ➙ frémir, tressaillir. Frissonner de peur.
(choses) Trembler légèrement.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je frissonne

tu frissonnes

il frissonne / elle frissonne

nous frissonnons

vous frissonnez

ils frissonnent / elles frissonnent

imparfait

je frissonnais

tu frissonnais

il frissonnait / elle frissonnait

nous frissonnions

vous frissonniez

ils frissonnaient / elles frissonnaient

passé simple

je frissonnai

tu frissonnas

il frissonna / elle frissonna

nous frissonnâmes

vous frissonnâtes

ils frissonnèrent / elles frissonnèrent

futur simple

je frissonnerai

tu frissonneras

il frissonnera / elle frissonnera

nous frissonnerons

vous frissonnerez

ils frissonneront / elles frissonneront

 

synonymes

frissonner verbe intransitif

grelotter, trembler

frémir, tressaillir

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un désir suprême faisait frissonner leurs lèvres sèches ; et mollement, sans effort, leurs doigts se confondirent.Gustave Flaubert (1821-1880)
La bise glaciale fait frissonner ses enfants à demi nus, le foyer est éteint et la table vide.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Cette parole éclata comme la foudre au milieu de ces hommes au cœur de lion ; ils baissèrent instinctivement la tête, et se sentirent frissonner malgré eux.Gustave Aimard (1818-1883)
Tout à coup le sombre feuillage s'illumina comme d'un reflet de foudre, un feu de peloton étendit sa nappe rougeâtre sur le plateau, et la montagne parut frissonner de surprise....Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Au moment où il s'asseyait, il se sentit frissonner et s'enveloppa dans son plaid ; alors aussi il s'aperçut qu'il pleuvait et déploya son parapluie au-dessus de lui.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Ce jeune homme avait une assurance dans les manières, un mordant dans la voix, qui nous fit un peu frissonner.Octave Mirbeau (1848-1917)
Jamais je n'oublierai le son de sa voix prononçant ces dernières paroles ; je me sentis frissonner, et n'eus plus le courage de discuter avec elle.Paul Bourget (1852-1935)
Je n'y pense pas sans un souvenir de plaisir et de terreur qui me fait encore frissonner.George Sand (1804-1876)
Nous avons suivi le lit du torrent, tu te rappelles, et l'eau glacée nous faisait frissonner... tu te rappelles... tu te rappelles ?Gaston Leroux (1868-1927)
De derrière, je voyais ses grosses épaules frissonner, et sa main, – une longue main blafarde et bête, – trembler sur le dos de la banquette, comme une main de vieux.Alphonse Daudet (1840-1897)
Elle avait des instants de folle gaieté ; plus souvent, un souffle inconnu semblait faire frissonner son jeune cœur, et courbait sa blonde tête comme la cime d'un épi.Octave Feuillet (1821-1890)
Au cinquième qui passa, le brusque soupçon vînt me faire frissonner : j'avais senti une odeur de pourriture humaine.Pierre Loti (1850-1923)
Ces mots me firent frissonner, et je ne songeai plus qu'à fuir une présence dont je ne pouvais soutenir l'idée même.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Toutes ces scies, ces ciseaux, ces lames, ces pinces aux mille formes, en bel acier poli, brillant, me faisaient frissonner.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Je demande à tout homme de bonne foi s'il était possible d'entendre sans frissonner de telles paroles !Jules Verne (1828-1905)
Ce mot assez dans le ton grivois des gentilshommes de province fit frissonner la baronne.Honoré de Balzac (1799-1850)
La terre humide de mon jardin me fait frissonner, la terre est comme une grande tombe et je crois marcher sur lui !Honoré de Balzac (1799-1850)
Edmée se prit à frissonner à ces paroles et, cette fois, son regard attendri s'oublia quelques secondes sur le front du jeune marin.Pierre Zaccone (1818-1895)
Soudain, une brise froide se lève et fait frissonner les fougères et les rares feuilles sèches restées aux arbres ; un hibou quelque part, tout près, pousse son cri lugubre.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Villefort prononça ces mots avec un accent qui eût fait frissonner le comte s'il eût pu les entendre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FRISSONNER » v. n.

Avoir le frisson, soit qu'il vienne du froid ordinaire, ou de celuy qui precede la fievre, ou de celuy qui est causé par la peur, ou par l'horreur qu'on a de quelque chose.
Drôles d'expressions Noter sur ses tablettes Noter sur ses tablettes

Noter sur ses tablettes : prendre bonne note de quelque chose.

Alain Rey 28/09/2020