froidement

définitions

froidement ​​​ adverbe

Avec réserve (➙ froid (II, 2)). On l'a reçu froidement. ➙ fraîchement.
En gardant la tête froide, lucide. ➙ calmement.
Avec insensibilité. Abattre, achever froidement qqn.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La question était complexe, et, malheureusement pour lui, il n'était guère en état de l'examiner froidement.Hector Malot (1830-1907)
Froidement, à trois reprises, il lui enfonça son couteau dans le cœur jusqu'à la garde.Joseph Marmette (1844-1895)
Voilà pourquoi, froidement accueillie, j'ai cherché à me créer des relations qui me missent en rapport avec elle.Hector Malot (1830-1907)
C'est une sorte de poème magique dont les épisodes sembleraient absurdes s'ils étaient exposés froidement et si le merveilleux du style ne soutenait plus le merveilleux du sujet.Anatole France (1844-1924)
Des conflits ethniques mais aussi politiques (qui ont toutefois leurs racines dans les conflits ethniques) sont exploités pour pratiquer froidement une politique d'approvisionnement en matières premières.Europarl
Il m'interrogea sur ma tristesse avec sa douceur accoutumée, mais beaucoup plus froidement que les autres fois.George Sand (1804-1876)
Elle ne l'avait jamais considérée que comme une pauvre petite fille que le hasard mettait en travers de la route fulgurante qu'elle parcourait et qu'il fallait froidement supprimer...Michel Zévaco (1860-1918)
Elinor essaya de répondre quelque chose d'honnête ; mais elle le fit si froidement qu'il eût mieux valu se taire.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
En conséquence, je tournai froidement les yeux de l'autre côté du mur, comme s'il n'y avait personne dans la chambre, et je me forçai au silence.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Cependant toute la salle rugissait et trépignait d'admiration, et elle seule, la reine de cette soirée, semblait m'étudier froidement et apercevoir en moi des défauts inappréciables à l'œil vulgaire.George Sand (1804-1876)
Un membre, parlant froidement et lentement, dit qu'il ne connaît de suspects que dans la convention, et que c'est là qu'il faut frapper.Adolphe Thiers (1797-1877)
Les bandits avaient trouvé la jeune femme fort belle, et ils la jouaient froidement aux dés.Ernest Capendu (1826-1868)
Mais vivement elle regarda autour d'elle, à ses pieds, et un sourire étrange, froidement joyeux, passa sur ses lèvres.Jules Lermina (1839-1915)
En pesant froidement le pour et le contre, il y avait bien des chances pour qu'elle eût menti.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il poursuivait la mise à exécution de son plan avec une rigueur d'autant plus inexorable qu'elle était froidement raisonnée.Michel Zévaco (1860-1918)
Ordre était donné surtout de ne pas se hâter de tirer, d'attendre froidement l'ennemi, et de ne faire feu qu'à bout pourtant.Adolphe Thiers (1797-1877)
Mais la raison peu à peu reconquiert son empire, et froidement, clairvoyante, provocante, elle ordonne qu'on la satisfasse.Hector Bernier (1886-1947)
L'homme parlait froidement ; il ne faisait pas un récit ; il faisait un rapport, voilà tout.Michel Zévaco (1860-1918)
S'il a pu me mettre de côté si froidement aujourd'hui, qu'en aurait-il été plus tard des miens, et de moi-même ?William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Et, pendant ce temps, celui qui était la cause de tout ce tumulte, enfermé dans le moulin avec ses deux compagnons, se préparait froidement à quelque défense désespérée.Michel Zévaco (1860-1918)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FROIDEMENT » adv.

D'une maniere froide. Il a esté receu dans cette maison bien froidement.
Déjouez les pièges ! « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ? « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ?

Consultez la règle complète de l'accord de l'adjectif demi.

28/10/2020