gabelle

 

définitions

gabelle ​​​ nom féminin

Histoire Impôt indirect sur le sel (sous l'Ancien Régime, en France).
Administration chargée de percevoir cet impôt.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il mit trois ans à achever ce travail souterrain qu'il lui fallait exécuter sans éveiller la méfiance de la gabelle.Eugène Chavette (1827-1902)
Le second est la loi du 10 mai 1790, qui supprime la gabelle.Hector Malot (1830-1907)
Quel chevalier errant a jamais payé gabelle, corvées, dîmes, octrois, douanes, chaîne de route ou bac de rivière ?Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Ce nom de gabelle fut d'abord commun à plusieurs taxes.Eugène Chavette (1827-1902)
Tantôt elle vendait, pour une somme fixe, un droit ou gabelle à lever pendant un certain nombre d'années sur quelque article de consommation ou de commerce.Émile Vincens (1764-1850)
Le premier acte du gouvernement royal fut l'établissement de la gabelle.Jules Michelet (1798-1874)
Par des mesures bien prises il paya 60,000 ducats de dettes et libéra l'important revenu de la gabelle du sel.Émile Vincens (1764-1850)
Par les tailles, la gabelle, les impôts sur le vin, les logements des gens de guerre, elles sont réduites à l'extrême misère.Hippolyte Taine (1828-1893)
Quelques jours auparavant, le jeune pêcheur avait eu gravement à se plaindre de la gabelle.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les nobles de robe étaient soumis à la gabelle du sel.Jules Michelet (1798-1874)
D'ailleurs, les dîmes, la gabelle, les corvées augmentaient.Eugène Demolder (1862-1919)
On le nommait impôt de la gabelle, d'un mot de la langue hébraïque, kibbel, donner.Jacques Fernay (1849-?)
La taille est devenue contribution foncière ; la gabelle, l'impôt du sel ; les aides, contributions indirectes et droit réunis ; la taxe des maîtrises et jurandes s'est appelée patente, etc.Gustave Le Bon (1841-1931)
Aussi cette nouvelle gabelle blessa-t-elle singulièrement le peuple de la très fidèle ville, qui commença de murmurer hautement.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Lorsque l'orateur, au milieu de mouvements éloquents, vint à tracer le tableau des maux occasionnés par la gabelle, des battements de mains éclatèrent de toutes parts.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
En 1789, un vœu unanime pour la suppression de la gabelle fut exprimé dans les cahiers des trois ordres, aux états généraux.Jacques Fernay (1849-?)
Le premier usage qu'il fit de son autorité fut d'ordonner la mise en liberté des prisonniers qui n'étaient détenus que pour contrebande ou pour amendes imposées par la gabelle.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
S'ils étaient de mon choix, ils aboliraient la dîme et la gabelle et nous serions tous heureux.Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GABELLE » s. f.

Impost sur le sel. Il y a plusieurs Fermes des Gabelles, la Ferme Generale, celle des Gabelles, de Languedoc, Provence, Dauphiné, Lyonnois. Il paroist que les Empereurs Romains prenoient des imposts sur le sel, qu'on a depuis nommez Gabelles, par la loy 11. au Cod. de vectigalib. & commissis. Le Roy Philippe le Long a esté le premier qui a pris un double pour livre sur le sel par un Edit de l'an 1331. qu'il promit d'oster dés qu'il seroit delivré de ses ennemis, par un Edit du 15. Fevrier 1345. Il fut restabli par le Roy Jean en l'an 1355. & à Paris il fut accordé au Dauphin en l'an 1358. pour estre levé pendant un an pour la rançon du Roy Jean. Philippe de Valois a pris quatre deniers ; Charles VII. six deniers ; Louïs XI. douze deniers. A present c'est le Roy qui vend le sel au minot ; & c'est Philippe de Valois qui a institué les greniers & gabelles, & qui a interdit le trafic du sel au peuple. on appelle les Officiers de la Gabelle, les Officiers des greniers à sel. Il y a une Ordonnance particuliere nouvellement faite pour les Gabelles.
 
On appelle Frauder la gabelle, quand on fait passer du sel sans payer l'impost. On le dit aussi des fraudes qu'on fait pour s'exempter de payer toutes sortes d'impositions ; & quelquefois on le dit même des fraudes qui se font dans les marchez & conventions.
 
On a aussi appellé dans les Coûtumes Gabelle de vin, Gabelle de draps, Gabelle de tonlieu, diverses impositions, car ce mot estoit d'abord general pour tous les imposts. On appelle aussi Gabelle, le grenier où on paye l'impost du sel. Il faut aller prendre le sel à la Gabelle. le faus sel est celuy qui n'a point passé par la Gabelle. Pays de Gabelle, est celuy où l'impost du sel est establi, où il y a des greniers. Ce mot vient, selon quelques-uns, & entr'autres Guichart, de l'Hebreu gab, qui signifie present ; ou de ghauel ou gabe, qui signifie loy inique, ou Publicain : selon d'autres, de garbelle, qu'on a dit pour garbe, qui signifioit autrefois gerbe & javelle, car on en prenoit une sur chaque tas de denrée, comme disent Ragueau & Bodin ; ou de gabella, dont on s'est servi dans la basse Latinité ; ou de gablum signifiant tribut, mot tiré du Saxon, comme croit Du Cange ; ou enfin de alcavala, mot Arabe & Espagnol, qui signifie en Arabe recepte, & en Espagnol gabelle, selon Menage. Mais il y a plus d'apparence que ce mot vient des ouvriers qui font le sel, qui l'appellent gabellé ou gavellé, quand il est essuyé.
Le mot du jour Vacances Vacances

Les vacances correspondent à une période où il est loisible de vaquer à ses occupations. Scolaires, elles vident les écoles de leurs élèves, les laissant tout à leur joie d’habiter des étendues de liberté. Les vacances sont, par définition, vacantes, soit vides et libres, propices aux petits et aux grands riens qui font tout.

Aurore Vincenti 17/02/2020