garçon

 

définitions

garçon ​​​ nom masculin

Enfant du sexe masculin. Les filles et les garçons. —  locution Garçon manqué : fille dont l'allure, le comportement rappellent l'image sociale traditionnelle des garçons. —  Petit garçon : garçon avant l'adolescence. —  Grand garçon. Tu es un grand garçon, se dit à un petit garçon pour faire appel à sa raison. —  Jeune garçon : adolescent.
Jeune homme. Un garçon de vingt ans. ➙ gars. —  locution Il est beau garçon. —  Un garçon bien élevé. —  Mauvais garçon : voyou.
(emploi familier ou amical) Homme. J'ai connu ce garçon il y a très longtemps.
vieilli Jeune homme non marié. ➙ célibataire. Il est resté garçon. —  Vieux garçon : homme qui a atteint l'âge mûr sans se marier.
spécialement ou dans des locutions
Homme qui travaille comme aide, comme commis. Garçon boucher. Garçon de course. ➙ coursier.
Employé chargé de servir la clientèle d'un établissement. Garçon de café. ➙ serveur.
 

synonymes

garçon nom masculin

fils, enfant, rejeton (familier)

homme, gars (familier), mec (familier), type (familier)

célibataire, vieux garçon

beau, joli garçon

apollon, adonis, éphèbe, beau gosse (familier)

garçon de café

serveur, barman

garçon de courses

coursier, chasseur, groom, livreur

garçon d'écurie

lad, palefrenier

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le pauvre garçon savait parfaitement à quoi s'en tenir, et se soumettait sans murmure à son sort.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Le garçon apporta les cartes et la partie commença ; il va sans dire qu'ils ne jouaient pas pour de l'argent mais uniquement pour passer le temps.Ivan Tourgueneff (1818-1883), traduction Michel Delines (1851-1914)
Que peut faire un garçon avec une figure aussi jolie te des mains aussi petites que celles d'une fille ?Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Peut-être, si c'eût été avec un roi, cette circonstance l'eût-elle réconcilié avec la chose : mais avec un petit garçon de page...George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Après tout, ma maman m’a donné quelque éducation et je suis resté un garçon poli.Europarl
Le pauvre garçon, en traversant le ruisseau, avait inondé tout ce qui était dans ses poches.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Enfin, l'imprudent garçon finit, ce soir-là, par secouer tout à fait sa retenue de la veille.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Cela ne pouvait donc avoir pour résultat que de ruiner les principes de ce pauvre garçon et de le rejeter dans son idolâtrie première.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Souvenez-vous de mes paroles, mon garçon ; il vous détruira comme ce volcan détruira cette montagne, quoiqu'elle soit de granit.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Il était accompagné d'un jeune garçon de seize ans et très beau, je sus plus tard qu'on ne l'avait pris dans la maison que pour sa beauté.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Retourne au logis, comme un bon petit garçon, et n'en sors pas que tu ne sois un peu plus grand.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Le garçon, qui avait observé de loin notre reconnaissance avec une profonde attention, s'approcha d'un air respectueux.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Je croyais rêver, j'avais peur de me réveiller dans la chambre numéro quarante-quatre, pour aller retrouver une table solitaire dans la salle à manger, avec un garçon impertinent.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Vous semblez un garçon de bonne mine, et de l'âge qu'il faut pour réussir avec les hommes et avec les femmes.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Clare félicita cet honnête garçon sur son retour dans son pays natal : il répondit à ses félicitations, en exprimant plusieurs fois sa surprise de la voir si grande.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
C'étoit le second gouverneur qui m'eût honoré de son attention ; et pour un pauvre garçon, comme je l'étois alors, ces petites aventures ne laissoient pas que d'être assez agréables.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Il dit qu'on ne manquait pas à sa dignité en reconnaissant que j'étais un excellent garçon.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Elle affola tous les hommes en se sauvant avec un jeune garçon sans le sou, un rien du tout, monsieur, subalterne dans un régiment d'infanterie ou quelque chose de semblable.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le garçon semblait convaincu que je ne pouvais pas le nier, et que cela donnait un mauvais air à l'affaire.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Ton intention était louable, mon pauvre garçon ; ce n'est pas ta faute si elle n'a pas réussi.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GARÇON » subst. masc.

Enfant masle à qui ce nom demeure jusqu'à ce qu'il soit marié. La joye d'un Reine est grande, quand elle accouche d'un garçon. il a resolu de vivre toûjours garçon.
 
On dit, Mener une vie de garçon, pour dire, Vivre dans la liberté & dans les plaisirs. Ce mot, selon Pontanus, vient de varo Espagnol, qui signifie homme. Il remarque qu'on a dit autrefois warçon pour garçon. Lipse le derive de garriones, à garritu ; c'est un diminutif de gars : c'est une injure chez les Wallons, comme à Paris le mot de garce. Du Cange dit qu'en la basse Latinité on a appellé garcio & garciones, les valets, & sur tout ceux qui suivoient l'armée : & qu'on a donné aussi ce nom aux frippons, aux desbauchez & gens de neant, qu'on appelle encore en quelques lieux, Mauvais garçons.
 
On appelle aussi Garçon, un valet à tout faire, & particulierement quand il est seul à servir, & sans porter des couleurs. Ce Prestre vit tout seul avec son garçon.
 
On appelle chez le Roy Garçons de la Chambre, de la Garderobbe, &c. Ceux qui sont destinez aux menus services de la Chambre, de la Garderobbe, & qui sont au dessous des Officiers des mêmes lieux.
 
On appelle aussi Garçons chez les Marchands & les artisans, Ceux qui servent à la boutique ou à leur aider à travailler, jusqu'à ce qu'ils soient receus Maistres. Ce Marchand, ce Tailleur a tant de garçons sous luy. il faut payer le vin des garçons.
 
On appelle sur les ports Garçons de la pesle, les valets & porteurs de charbon qui se trouvent dans les bateaux pour aider à le mesurer. L'Ordonnance deffend aux garçons de la pesle le regrat du charbon.
 
On dit, qu'un jeune homme est bon garçon, en deux sens contraires ; l'un pour dire que c'est un sot, ou qu'il est facile, qu'il se laisse mener comme on veut ; l'autre, que c'est un esveillé, un bon vivant qui aime la desbauche & les plaisirs.
 
On dit aussi, qu'il fait le meschant garçon, pour dire, qu'il menace, qu'il frappe, qu'il est brave & dangereux.
 
On dit proverbialement, qu'un homme se fait beau garçon, pour dire, qu'il se ruine, qu'il mange son bien en desbauches, ou qu'il s'embarrasse dans de meschantes affaires.
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020