gars

 

définitions

gars ​​​ nom masculin

familier Garçon, homme. Un petit gars. C'est un drôle de gars. ➙ type. —  Un sacré gars. ➙ gaillard. —  appellatif familier Eh les gars !
 

synonymes

gars nom masculin

homme, garçon, individu, bonhomme (familier), gaillard (familier), mec (familier), type (familier)

fils, fiston (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Gorju s'emporta contre la lourdeur de tous ces gars de la campagne puis, à genoux devant le meuble, il cherchait la place du morceau.Gustave Flaubert (1821-1880)
Vous aimez ce petit gars-là pour avoir l'air d'aimer quelqu'un de votre famille, et ne pas être taxé d'insensibilité.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le patron, un haut gars aux traits coupants, élevait à bout de bras une pièce blanche.Marc Elder (1884-1933)
In aut'e gars, qu'est rond comme un tonquin, se promenait tout autour, mettait d'au ciraghe, brassait d'au popé, chantusait, parlait de mangh'er d'au gighot avec des châtagnes.Paul Sébillot (1843-1918)
Dès qu'un gars éprouve le désir de prendre femme, il va faire part au tailleur de ses dispositions conjugales, et il lui demande quelles sont les filles à marier.Ernest Capendu (1826-1868)
Elles allaient à petits pas, bras dessus, bras dessous, riant aux gars sur leur passage.Marc Elder (1884-1933)
Le gars qui était venu y chercher les charrettes avait expliqué ce qui se passait.Albert Delpit (1849-1893)
Rappelez-vous encore, mes gars, que, pour bien combattre, il faut à une réunion d'hommes, quelque petite qu'elle soit, un chef à qui l'on obéisse.Ernest Capendu (1826-1868)
Et le jeune gars partit, sans s'inquiéter de la longue trotte qu'il avait à faire.Jules Verne (1828-1905)
Derrière le portail, nous étions plusieurs à guetter la venue des gars de la campagne.Alain-Fournier (1886-1914)
Dans la soupente qui se superposait à la cuisine, les lits des trois gars étaient vides.Paul Mahalin (1838-1899)
Quand l'homme à cheval s'est vu tout à coup entouré par nos gars, il a compris tout de suite de quoi il allait retourner pour lui...Eugène Chavette (1827-1902)
Au moment de la satire, on n'avait pas pu atteindre ce méchant gars, mais voici qu'il s'offrait de lui-même.Auguste Angellier (1848-1911)
Séparé d'elle violemment, la sachant sans fortune, mariée à un triste gars dont il méprise le caractère, il s'est abandonné au délire de son désespoir et il est devenu fou.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle admira ce gars puissant dont les mains lui mâchaient les poignets qu'il avait saisis, d'une manière douloureuse et bonne à la fois.Marc Elder (1884-1933)
Hourtin se cassait, mais sans perdre la mémoire de ses aventures qu'il contait aux jeunes gars en buvant la goutte.Marc Elder (1884-1933)
Est-ce que tous les gars vont s'en aller comme ça, les uns après les autres !...Marc Elder (1884-1933)
Quant à notre gars, comme il s'embarque avec moi, il a dû s'approcher aujourd'hui des sacrements.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il avait poussé tout d'un coup, le petit pâlot, devenant un fort gars aux épaules larges, aux gestes tranquilles.Alphonse Daudet (1840-1897)
C'est un joyeux gars qui, avec ma permission, a joué le rôle que je lui avais commandé pour pouvoir m'introduire en ce château...Eugène Chavette (1827-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GARS » s. m.

Vieux mot qui signifioit autrefois, un joli garçon. Il n'est plus en usage qu'en quelques Provinces. C'est un beau gars.
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020