gémir

définitions

gémir ​​​ verbe intransitif

Exprimer sa souffrance d'une voix plaintive et inarticulée. ➙ geindre, se plaindre. Le malade gémit. —  Se plaindre à l'aide de mots. Gémir sur son sort.
(oiseaux) Faire entendre un cri, un chant plaintif.
(choses) Émettre un son plaintif et prolongé.
transitif, littéraire Faire entendre en gémissant. Gémir une plainte.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je gémis

tu gémis

il gémit / elle gémit

nous gémissons

vous gémissez

ils gémissent / elles gémissent

imparfait

je gémissais

tu gémissais

il gémissait / elle gémissait

nous gémissions

vous gémissiez

ils gémissaient / elles gémissaient

passé simple

je gémis

tu gémis

il gémit / elle gémit

nous gémîmes

vous gémîtes

ils gémirent / elles gémirent

futur simple

je gémirai

tu gémiras

il gémira / elle gémira

nous gémirons

vous gémirez

ils gémiront / elles gémiront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au bout de dix minutes, le bâtiment commence à se plaindre et à gémir, peu à peu il s'enfonce.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cette saleté laissée à elle-même fut bientôt effacée par quelque récit de bataille gagnée qui faisait gémir ma famille.Stendhal (1783-1842)
Ces illustres infortunés ne comptaient plus sur ce monde : la terre semblait s'éloigner ; ils n'y tenaient que pour gémir sur leurs enfants.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
On eût dit qu'elle ne pouvait plus baisser les yeux, qu'ils étaient rivés sur l'hostie ; elle ne faisait plus que gémir ; et son corps raidi s'amollissait, s'affaissait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Tu ne l'as pas voulu ou tu ne l'as pas pu ; n'en parlons plus, et, au lieu de gémir sur le passé, préparons l'avenir.Hector Malot (1830-1907)
Il se demandait combien de douleurs identiques à la sienne devaient en ce moment gémir sur ces planètes obscures.Fernand Vandérem (1864-1939)
Adèle continua de gémir en ficelant les cuillers, les fourchettes, les couteaux à fruits, des compotiers, la truelle à poisson, ma timbale...René Boylesve (1867-1926)
Elle eut l'intuition de tout le chagrin qu'elle avivait en son frère et dont il osait à peine gémir.Hector Bernier (1886-1947)
Mais une souffrance aiguë la déchira soudain ; et elle se mit à gémir, tordue dans ses bras, pendant qu'il la possédait violemment.Guy de Maupassant (1850-1893)
Aujourd'hui encore, elle se bornait à gémir, les jours de paye, moins pour elle-même qu'à cause du petit.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Il se mit à hurler d'abord, puis à gémir d'une voix secouée comme un sanglot de petit enfant.Pierre Louÿs (1870-1925)
Toute la nuit, il ne fit que grogner et gémir de la sorte, et nous ne pûmes venir à bout de lui imposer silence.Théophile Gautier (1811-1872)
Carlos se mit à gémir de plus belle, puis se coucha et refusa d'aller plus loin ; je ne pouvais l'abandonner ainsi.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Ils n'en étaient plus à ces époques de timidité plaintive où, devant une menace, ils ne savaient guère que gémir aux portes d'un palais.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Certes, ce serait là le spectacle le plus inouï dont on eût entendu parler, que de vous voir triompher quand il faudrait gémir !Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
Douter, soupçonner, craindre, accuser, gémir, c'est à peu près tout ce qu'il sait faire, depuis qu'il a remporté la plus mémorable des victoires.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Je pourrais gémir sur sa destinée, quand je compare ce qu'il est à ce qu'il a été.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Depuis cinq mois le cœur n'a pas cessé un jour de gémir et de souffrir !Charles Gounod (1818-1893)
À toutes les époques, il s'est trouvé des âmes naïves et généreuses pour gémir du déclin universel des hommes et des choses, et pour annoncer la fin du siècle.Anatole France (1844-1924)
Elle ne put le voir sans gémir, et elle sentit qu'il rouvrait toutes les plaies de son cœur.François de Fénelon (1651-1715)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GEMIR » v. n.

se plaindre tristement & languissamment des douleurs qu'on ressent dans l'ame. Cet amoureux souspire & gemit pour l'absence de sa maistresse. On dit aussi des tourterelles, qu'elles gemissent, quand elles ont perdu leur compagnie. Ce mot vient du Latin gemere.
 
GEMIR, se dit figurément en Morale. Tous les Romains gemissoient sous la tyrannie de Neron. Cette Province gemit sous le faix des charges & des tributs qu'on impose sur elle. l'Orient gemit sous la tyrannie des Ottomans.
Le coin pédago Découvrez Dico en classe ! Découvrez Dico en classe !

Dico en classe : des ressources pédagogiques et ludiques pour explorer toutes les richesses du dictionnaire Dico en ligne Le Robert.

22/09/2021