plaindre

 

définitions

plaindre ​​​ verbe transitif

Considérer (qqn) avec un sentiment de pitié, de compassion ; témoigner de la compassion à. Je le plains d'avoir tant de soucis. Être à plaindre : mériter d'être plaint. Elle est plus à plaindre qu'à blâmer.
locution Il ne plaint pas sa peine, il travaille sans se ménager.

se plaindre ​​​ verbe pronominal

Exprimer sa peine ou sa souffrance par des pleurs, des gémissements, des paroles. ➙ se lamenter ; plainte. Elle se plaint de maux de tête.
Exprimer son mécontentement (au sujet de qqn, qqch.). ➙ protester ; familier râler, rouspéter. Se plaindre de qqn, lui reprocher son attitude. Se plaindre de son sort. —  Je ne m'en plains pas, j'en suis assez content. —  sans complément Il se plaint sans cesse. Se plaindre à qqn, auprès de lui. —  Se plaindre de (+ infinitif). Elle s'est plainte d'avoir trop à faire. —  Se plaindre que (+ subjonctif ou indicatif).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je plains

tu plains

il plaint / elle plaint

nous plaignons

vous plaignez

ils plaignent / elles plaignent

imparfait

je plaignais

tu plaignais

il plaignait / elle plaignait

nous plaignions

vous plaigniez

ils plaignaient / elles plaignaient

passé simple

je plaignis

tu plaignis

il plaignit / elle plaignit

nous plaignîmes

vous plaignîtes

ils plaignirent / elles plaignirent

futur simple

je plaindrai

tu plaindras

il plaindra / elle plaindra

nous plaindrons

vous plaindrez

ils plaindront / elles plaindront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Selon moi, il est essentiel de donner aux citoyens cette liberté de choix et de leur permettre également de se plaindre en cas d'abus.Europarl
Seulement aujourd'hui je n'ai plus à me plaindre d'elle pour mon propre compte, je m'en plains quand je rencontre de ses victimes.Pétrus Borel (1809-1859)
Je ne voudrais pas me plaindre d'elle, et cependant il m'est impossible de dire que j'en suis satisfaite.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Bien à plaindre les hommes, et même les bestiaux, sur lesquels elles jetaient un mauvais sort.Saintine (1798-1865)
Deuxièmement, la possibilité de se plaindre pour ceux qui voudraient freiner la décision disparaîtrait : la partie n'a pas été entendue.Europarl
Les paysans accoururent au camp pour se plaindre d'avoir été volés : on les hua et on les chassa.Octave Mirbeau (1848-1917)
Bien sûr, il reste une ou deux améliorations à leur apporter, mais si nous passons notre temps à nous plaindre, nous n'irons nulle part.Europarl
Il n'en reste pas moins que les usagers continuent à se plaindre de la surréservation.Europarl
Pour le moment, l'euro est si fort que les entreprises commencent à se plaindre du fait que l'exportation n'est plus rentable.Europarl
Quand j'ai à me plaindre de quelqu'un, je ne le persifle pas, je fais mieux : je me venge.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Quand la vénalité des charges est établie, ils continuent à se plaindre de l'abus qu'on fait des offices.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Naturellement, il y en aura toujours pour se plaindre que le document n'ait pas été préparé plus tôt, etc.Europarl
Les micros ne fonctionnaient pas non plus, et il n’a donc pas été possible de nous en plaindre auprès du président.Europarl
Voilà son expression quand elle avait rêvé seule quelque temps, et que des larmes coulaient sur ses joues ; mais jamais elle ne voulut se plaindre !Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Et pourtant je ne dois pas me plaindre ; car, malgré le sirocco et la pluie battante, je n'ai pas bâillé depuis deux jours.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Mais, comme c'était ma tante qui m'avait ainsi emballé de ses propres mains, je n'osais pas me plaindre.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Je vous assure que nous sommes tous à plaindre ; j'entends vous et moi, et ceux qui en font leur affaire comme nous.Madame de Sévigné (1626-1696)
Tout d'abord, ils peuvent se rendre à la banque et se plaindre, en demandant à la banque pourquoi elle ne respecte pas ce qui est prévu par la loi.Europarl
J'ai souvent eu à me plaindre de ceux qui abusaient ainsi de leur droit de vote.Europarl
À ce jour, je n'ai jamais entendu une seule entreprise européenne se plaindre de difficultés liées à ses conseils d'entreprise.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PLAINDRE » v. act.

qui se dit souvent avec le pronom personnel. Témoigner sa douleur, son affliction par quelque signe exterieur. Il faut que ce malade souffre beaucoup, il n'a pas coustume de se plaindre. Il plaint le bras, la jambe, les lieux où il sent du mal. Cette veuve se plaint de la mort de son mary, elle pousse les hauts cris. Ce mot vient de plangere.
 
PLAINDRE, signifie aussi, Avoir de la compassion, de la douleur de la misere d'autruy. On ne sçauroit assez plaindre ceux qui ont mal aux dents, qui ont la goutte, la pierre. Ce n'est pas assez de plaindre la misere des pauvres, il la faut soulager. Cet homme merite bien sa disgrace, personne ne le plaint. Il a bien du bien, il n'est pas à plaindre.
 
PLAINDRE, signifie aussi, Demander raison, ou reparation de quelque tort ou injustice, ou en faire quelque reproche. Un malheureux se plaint du ciel, des astres, de la fortune. Un amant se plaint des rigueurs de sa maistresse. La plus-part des Courtisans se plaignent de la Cour. Les mauvais Poëtes se plaignent du temps, du malheur du siecle. Cette partie se plaint fort de son Rapporteur, de son Procureur. Celuy qu'on a volé ou battu va se plaindre en Justice, chez le Commissaire. Il s'est allé plaindre au Roy.
 
On dit aussi, qu'un homme se plaint sa vie, se plaint un habit, pour dire, qu'il ne se donne pas ce qui est necessaire pour se nourrir & pour se vestir. On dit au contraire, On n'a pas plaint l'argent à ce bastiment, pour dire, On n'y a rien espargné. On n'a pas plaint le beurre à cette sauce, on y en a mis trop. On ne luy plaint rien, on luy donne tout ce qu'il souhaitte. C'est un homme qui plaint sa peine, ses pas, ses paroles.
Le mot du jour Vacances Vacances

Les vacances correspondent à une période où il est loisible de vaquer à ses occupations. Scolaires, elles vident les écoles de leurs élèves, les laissant tout à leur joie d’habiter des étendues de liberté. Les vacances sont, par définition, vacantes, soit vides et libres, propices aux petits et aux grands riens qui font tout.

Aurore Vincenti 17/02/2020