gifler

 

définitions

gifler ​​​ verbe transitif

Frapper (qqn) d'une gifle. —  au participe passé Visage giflé par le vent. ➙ cingler, fouetter.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je gifle

tu gifles

il gifle / elle gifle

nous giflons

vous giflez

ils giflent / elles giflent

imparfait

je giflais

tu giflais

il giflait / elle giflait

nous giflions

vous gifliez

ils giflaient / elles giflaient

passé simple

je giflai

tu giflas

il gifla / elle gifla

nous giflâmes

vous giflâtes

ils giflèrent / elles giflèrent

futur simple

je giflerai

tu gifleras

il giflera / elle giflera

nous giflerons

vous giflerez

ils gifleront / elles gifleront

 

synonymes

gifler verbe transitif

claquer (familier), calotter (familier), talocher (familier), souffleter (littéraire)

cingler, fouetter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Françoise l'avait trouvé en pleurs ; il avait failli aller gifler le concierge, mais s'était contenu, car il tenait à sa place.Marcel Proust (1871-1922)
Catherine ne put que gifler son frère, la petite galopait déjà avec une bouteille.Émile Zola (1840-1902)
En vérité cet homme a des paroles si grossières que j'avais envie de le gifler et de le mettre à la porte, lui et ses bons conseils.Hugues Rebell (1867-1905)
On avait envie à la fois de gifler ce garçon et de lui plaire.Daniel Lesueur (1854-1921)
Si tu savais quelle force de volonté il me faut pour ne pas marcher sur eux et les gifler.Hector Malot (1830-1907)
C'était, sous sa conduite, des jeux à se faire gifler.Émile Zola (1840-1902)
Elle rigolait, s'amusait à lancer ses oies sur lui, ne se sauvait que lorsqu'un passant menaçait de la gifler, si elle ne laissait pas son grand-père tranquille.Émile Zola (1840-1902)
Maheu, d'abord, parla d'aller gifler l'homme et de ramener sa fille à coups de pied dans le derrière.Émile Zola (1840-1902)
Ça n'avançait à rien de la gifler ; elle ne pouvait se couper en deux, malgré sa bonne volonté d'être gentille pour tout le monde.Émile Zola (1840-1902)
Plus âgé et plus fort, il se laissait même gifler.Émile Zola (1840-1902)
L'aînée céda, rentra dans la cuisine pour ne pas gifler la petite.Émile Zola (1840-1902)
Et l'autre alors vous a appréciée toute, d'une façon qui m'a donné envie de le gifler.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Hutin, qui savait ces choses, au lieu de gifler son ancien camarade, le regardait maintenant comme très fort.Émile Zola (1840-1902)
Duroy sentit brusquement une sensation de froid, une sorte de crispation nerveuse, un besoin d'injurier et de gifler ce bavard.Guy de Maupassant (1850-1893)
Au bout de ces deux mois, tu as jugé à propos de gifler un sous-chef et l'on t'a flanqué dehors.Georges Darien (1862-1921)
Quelquefois, se posant comme expérimentée, elle disait du mal de l'amour avec un rire sceptique qui donnait des démangeaisons de la gifler.Gustave Flaubert (1821-1880)
Et, dans leur rage de n'avoir pas une face de traître à gifler, ils s'attaquèrent aux choses.Émile Zola (1840-1902)
Il était condamné à l'incertaine expérience de gifler son siècle pour obtenir d'en être écouté et, justement, l'énormité d'un pareil défi avait pour lui le ragoût d'une tentation de volupté.Léon Bloy (1846-1917)
Mais pas une parole raisonnable ne lui venait, il la trouvait simplement à gifler, ainsi grelottante, toute nue.Émile Zola (1840-1902)
Deloche, lorsque le bruit se répandit, fut tellement indigné, qu'il parlait de gifler ces demoiselles des confections ; et, seule, la crainte de la compromettre le retint.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020