gifler

 

définitions

gifler ​​​ verbe transitif

Frapper (qqn) d'une gifle. —  au participe passé Visage giflé par le vent. ➙ cingler, fouetter.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je gifle

tu gifles

il gifle / elle gifle

nous giflons

vous giflez

ils giflent / elles giflent

imparfait

je giflais

tu giflais

il giflait / elle giflait

nous giflions

vous gifliez

ils giflaient / elles giflaient

passé simple

je giflai

tu giflas

il gifla / elle gifla

nous giflâmes

vous giflâtes

ils giflèrent / elles giflèrent

futur simple

je giflerai

tu gifleras

il giflera / elle giflera

nous giflerons

vous giflerez

ils gifleront / elles gifleront

 

synonymes

gifler verbe transitif

claquer (familier), calotter (familier), talocher (familier), souffleter (littéraire)

cingler, fouetter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Françoise l'avait trouvé en pleurs ; il avait failli aller gifler le concierge, mais s'était contenu, car il tenait à sa place.Marcel Proust (1871-1922)
Catherine ne put que gifler son frère, la petite galopait déjà avec une bouteille.Émile Zola (1840-1902)
En vérité cet homme a des paroles si grossières que j'avais envie de le gifler et de le mettre à la porte, lui et ses bons conseils.Hugues Rebell (1867-1905)
On avait envie à la fois de gifler ce garçon et de lui plaire.Daniel Lesueur (1854-1921)
Si tu savais quelle force de volonté il me faut pour ne pas marcher sur eux et les gifler.Hector Malot (1830-1907)
C'était, sous sa conduite, des jeux à se faire gifler.Émile Zola (1840-1902)
Elle rigolait, s'amusait à lancer ses oies sur lui, ne se sauvait que lorsqu'un passant menaçait de la gifler, si elle ne laissait pas son grand-père tranquille.Émile Zola (1840-1902)
Maheu, d'abord, parla d'aller gifler l'homme et de ramener sa fille à coups de pied dans le derrière.Émile Zola (1840-1902)
Ça n'avançait à rien de la gifler ; elle ne pouvait se couper en deux, malgré sa bonne volonté d'être gentille pour tout le monde.Émile Zola (1840-1902)
Plus âgé et plus fort, il se laissait même gifler.Émile Zola (1840-1902)
L'aînée céda, rentra dans la cuisine pour ne pas gifler la petite.Émile Zola (1840-1902)
Et l'autre alors vous a appréciée toute, d'une façon qui m'a donné envie de le gifler.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Hutin, qui savait ces choses, au lieu de gifler son ancien camarade, le regardait maintenant comme très fort.Émile Zola (1840-1902)
Duroy sentit brusquement une sensation de froid, une sorte de crispation nerveuse, un besoin d'injurier et de gifler ce bavard.Guy de Maupassant (1850-1893)
Au bout de ces deux mois, tu as jugé à propos de gifler un sous-chef et l'on t'a flanqué dehors.Georges Darien (1862-1921)
Quelquefois, se posant comme expérimentée, elle disait du mal de l'amour avec un rire sceptique qui donnait des démangeaisons de la gifler.Gustave Flaubert (1821-1880)
Et, dans leur rage de n'avoir pas une face de traître à gifler, ils s'attaquèrent aux choses.Émile Zola (1840-1902)
Il était condamné à l'incertaine expérience de gifler son siècle pour obtenir d'en être écouté et, justement, l'énormité d'un pareil défi avait pour lui le ragoût d'une tentation de volupté.Léon Bloy (1846-1917)
Mais pas une parole raisonnable ne lui venait, il la trouvait simplement à gifler, ainsi grelottante, toute nue.Émile Zola (1840-1902)
Deloche, lorsque le bruit se répandit, fut tellement indigné, qu'il parlait de gifler ces demoiselles des confections ; et, seule, la crainte de la compromettre le retint.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020