souffleter

 

définitions

souffleter ​​​ verbe transitif

littéraire Gifler.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je soufflette / ro je soufflète

tu soufflettes / ro tu soufflètes

il soufflette / ro il soufflète / elle soufflette / ro elle soufflète

nous souffletons

vous souffletez

ils soufflettent / ro ils soufflètent / elles soufflettent / ro elles soufflètent

imparfait

je souffletais

tu souffletais

il souffletait / elle souffletait

nous souffletions

vous souffletiez

ils souffletaient / elles souffletaient

passé simple

je souffletai

tu souffletas

il souffleta / elle souffleta

nous souffletâmes

vous souffletâtes

ils souffletèrent / elles souffletèrent

futur simple

je souffletterai / ro je soufflèterai

tu souffletteras / ro tu soufflèteras

il soufflettera / ro il soufflètera / elle soufflettera / ro elle soufflètera

nous souffletterons / ro nous soufflèterons

vous souffletterez / ro vous soufflèterez

ils souffletteront / ro ils soufflèteront / elles souffletteront / ro elles soufflèteront

 

synonymes

souffleter verbe transitif

gifler

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est que lui, qui devait un jour souffleter la patrie, venait de souffleter sa mère, et que la malédiction paternelle le poursuivait.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un quart de seconde je me suis demandé si je n'allais pas m'arranger pour bousculer mon successeur dans la descente de l'escalier et pour le souffleter.Hugues Le Roux (1860-1925)
En découvrir l'éditeur responsable, soit le premier qui l'avait de son plein gré lancée dans la circulation où je l'avais recueillie pour en souffleter directement l'intéressé.Émile Bergerat (1845-1923)
Voilà pourquoi je hais mon siècle, voilà pourquoi je voudrais le souffleter en face des siècles passés et des siècles à venir.Arsène Houssaye (1815-1896)
Tu dis que cela vaudrait mieux, et que je devrais te souffleter quand tu m'outrages.Albert le Roy (1856-1905)
Alors, tout le bonheur à venir, qu'il avait escompté d'avance, s'évanouirait à la minute précise où il sentirait de nouveau le froid de la rue le souffleter au visage.Arsène Bessette (1873-1921)
Christine allait souffleter la marquise ; mais en les voyant, lui si troublé, elle si affolée, l'un et l'autre si horriblement perdus, la jeune femme s'éloigna de la maison du malheur.Jean-Louis Dubut de Laforest (1853-1902)
Cette épée, avec laquelle tu menaçais de me souffleter, tu es indigne de la porter.Michel Zévaco (1860-1918)
Enfin, j'arrivai derrière lui, et je lui frappai sur l'épaule pour le faire retourner et le souffleter ; on nous aperçut et on me saisit.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Marie se rejeta en arrière, comme si on venait de la souffleter.Pierre Sales (1854-1914)
Au moment où la tête tomba, un charpentier maratiste qui servait d'aide au bourreau l'empoigna brutalement, et, l'a montrant au peuple, eut la férocité indigne de la souffleter.Jules Michelet (1798-1874)
Par moments, des souffles de colère le soulevaient et il sentait des envies brutales d'aller casser les reins du marquis ou le souffleter au cercle.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il fit deux pas vers le journal, comme on marche vers un homme pour le souffleter.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il eût tout avoué devant elle, pour la punir au moins par un instant de confusion, la souffleter avec l'ignominie de son rôle...Edmond Haraucourt (1856-1941)
Elle aurait bien voulu l'injurier, le souffleter, l'étrangler, mais elle n'osa pas et se contenta de passer devant lui sans accepter son bras.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Et un fait vient soudain souffleter, de sa brutale et silencieuse éloquence, tous ces vantards et tous ces menteurs.Georges Darien (1862-1921)
Combien de fois ne fus-je pas tenté de bondir, de menacer, ou de souffleter même celui qui la calomniait si lâchement ?Louis Ulbach (1822-1889)
Si vous agissez ainsi, vous me mettrez dans la nécessité de lui chercher querelle et de le souffleter, quelque beau matin, en plein café.George Sand (1804-1876)
Il avait envie de souffleter cet homme qui le tenait à distance, et le cravachait de sa raillerie.Jules Claretie (1840-1913)
La société frivole tient en mésestime l'homme qui se laisse souffleter impunément : il bravait les préjugés d'un monde peu éclairé.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOUFFLETER » v. act.

Donner un, ou plusieurs soufflets ou coups sur la jouë. Les Juifs pour faire un cruel affront à JESUS-CHRIST, le souffleterent, & luy banderent les yeux.
 
SOUFFLETÉ, EÉ. part. pass. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020