glapir

 

définitions

glapir ​​​ verbe intransitif

(animaux) Pousser un cri bref et aigu. Le lapin, le renard, la grue glapissent.
(personnes) Crier d'une voix aigre, aiguë. —  transitif Glapir des injures.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je glapis

tu glapis

il glapit / elle glapit

nous glapissons

vous glapissez

ils glapissent / elles glapissent

imparfait

je glapissais

tu glapissais

il glapissait / elle glapissait

nous glapissions

vous glapissiez

ils glapissaient / elles glapissaient

passé simple

je glapis

tu glapis

il glapit / elle glapit

nous glapîmes

vous glapîtes

ils glapirent / elles glapirent

futur simple

je glapirai

tu glapiras

il glapira / elle glapira

nous glapirons

vous glapirez

ils glapiront / elles glapiront

 

synonymes

glapir verbe intransitif

japper, aboyer

crier, brailler, hurler, gueuler (très familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
De nouveau on entendit glapir ce refrain qui a revêtu un air, tant il a couru, répété de bouche en bouche, depuis le milieu du dîner.Léon Gozlan (1803-1866)
Des camelots continuaient de glapir l'article du jour, les cocardes bleues ou oranges.Georges Eekhoud (1854-1927)
Dans un moment de calme et d'affaissement, une petite voix vient glapir au panneau.Édouard Corbière (1793-1875)
Elle résolut donc d'attendre un nouvel avertissement pour descendre, et bientôt une grande rumeur de chiens animés les uns contre les autres fit glapir tous les échos du préau.George Sand (1804-1876)
Le sultan tourna sa bague sur elle, et l'on entendit glapir aussitôt.Denis Diderot (1713-1784)
Lorsque le soleil entrait dans le jardin, la croisée s'ouvrait, et j'entendais une voix aigre, pointue, colère, qui ne cessait de glapir des reproches.Octave Mirbeau (1848-1917)
Dans peu de jours, il ne vous restera plus à glapir que le sauve qui peut....Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Puis il rentre et recommence à courir, à s'agiter, à hurler, à crier, à glapir et à sortir.Hector Berlioz (1803-1869)
Jamais il n'avait entendu bête glapir en telle guise, si horrible et si merveilleuse.Joseph Bédier (1864-1938)
C'est des chiens que tu as appris à hurler et à glapir.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLAPIR » v. n.

Faire un cri dont le son est aigu & perçant, comme font les petits chiens & les renards. Le dessus de ce concert ne vaut rien, au lieu de chanter, il glapit. Ce mot vient de l'Allemand Klappern, signifiant la même chose.
Podcasts Parler comme jamais, avec Le Robert Parler comme jamais, avec Le Robert

Les Éditions Le Robert ont le plaisir de s’associer à Binge Audio pour la deuxième saison du podcast Parler comme jamais, un podcast créé par la linguiste, autrice et enseignante-chercheuse Laélia Véron et réalisé avec la collaboration scientifique de la sociolinguiste Maria Candea.

26/11/2020