gloutonnerie

définitions

gloutonnerie ​​​ nom féminin

Avidité d'un glouton. ➙ goinfrerie, voracité.

synonymes

gloutonnerie nom féminin

appétit, avidité, goinfrerie, gourmandise, voracité

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La gloutonnerie d'un des premiers qui vinrent, un gros homme avec des yeux hors de la tête lorsqu'il mangeait du petit salé, me frappa de dégoût.Stendhal (1783-1842)
Je n'avais pas compté en vain sur leur gloutonnerie.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Il a la sensualité crue, le gros rire ignoble, la gloutonnerie de la nature humaine dégradée.Hippolyte Taine (1828-1893)
La gloutonnerie des pourceaux n'est-elle pas un exemple pour la jeunesse ?Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Ceux qui, la veille, s'étaient gorgés de nourriture, avaient des vertiges, alourdis, les jambes cassées ; car cette gloutonnerie, loin de réparer leurs forces perdues, n'avait fait que les affaiblir davantage.Émile Zola (1840-1902)
Nous sommes bel et bien en présence d'une gloutonnerie manifeste.Jean Pérez (1833-1914)
C'est pitié de voir jeter ainsi de bonne farine à la gloutonnerie des vagabonds ou des chiens égarés.Paul Féval (1816-1887)
Celui qui a l'esprit de gloutonnerie ne vit que dans la détresse ; personne ne le rassasie.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Une nouvelle ration ne peut donc tenter sa gloutonnerie, et désormais elle songe à se faire un habitacle de soie.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Les autres enfants firent des plaisanteries sur leur gloutonnerie.Comtesse de Ségur (1799-1874)
C'étaient des gens du commun, cela se voyait à leur gloutonnerie.Eugène Demolder (1862-1919)
Telles étaient, entre mille autres, les insultes qu'échangeaient ces parias avec la gloutonnerie colère de deux chiens qui s'entr'égorgent.Louis Mullem (1836-1908)
C'était, dans l'éveil tardif de sa chair, une gloutonnerie d'enfant qui ne laissait pas de place à la vanité ni à la jalousie.Émile Zola (1840-1902)
Ces deux charitables femmes avaient quitté le chariot ; elles tendaient une main caressante à ces misérables créatures ; elles leur offraient des aliments que ces sauvages avalaient avec une répugnante gloutonnerie.Jules Verne (1828-1905)
Mirette tétait avec une gloutonnerie admirable, passant d'un néné à l'autre avec rapidité et pressant avec énergie de part et d'autre de la mamelle.Louis Pergaud (1882-1915)
Une sympathie d'ivrognerie et de gloutonnerie avoit aussitôt établi entre eux une espèce de compagnonage ; et presque chaque soir ils soupoient ensemble et plantureusement.Pétrus Borel (1809-1859)
Elle mangeait avec des mines délicates, au milieu de la gloutonnerie des hommes.Émile Zola (1840-1902)
En lui attribuant cette opinion, je ne veux pas insinuer qu'il avait un penchant à la gloutonnerie, ni autre charge sérieuse au préjudice du métaphysicien.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Ils paraissaient à l'aise, ils riaient, dans ce désordre, ces verres sales, ces plats tachés de graisse, ces débris encore tièdes de la gloutonnerie des soupeurs en gants blancs.Émile Zola (1840-1902)
Puis on lui servait sur son assiette un tout petit morceau qu'il mangeait avec une gloutonnerie fiévreuse, pour avoir plus vite autre chose.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLOUTONNIE » s. f.

Avidité de manger. La gloutonnie est un des sept pechez capitaux.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 8 : Prison, les mots font le mur

De plus en plus éloignées des centres-villes, les prisons échappent à nos regards, et à nos oreilles.

Laélia Véron 26/05/2021