grand-père

 

définitions

grand-père ​​​ nom masculin

Père du père ou de la mère de qqn. ➙ aïeul. Grand-père paternel, maternel. Des grands-pères. —  appellatif Oui, grand-père.syn. vieilli grand-papa.
familier Homme âgé, vieillard. ➙ pépé ; enfantin papi.
 

synonymes

grand-père nom masculin

aïeul, papi (familier), pépé (familier), pépère (familier, vieux), grand-papa (familier, vieilli), bon papa (familier, vieilli), papé (région.), papet (région.)

[péjoratif] vieillard, vieux, aïeul, ancêtre, croulant (familier), fossile (familier), géronte (littéraire), papi (familier), pépé (familier), barbon (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il en avait eu deux enfants, et il ne désespérait pas de se voir bientôt grand-père.Edmond About (1828-1885)
Pourquoi mettre dans l'esprit d'un enfant que son grand-père, et peut-être son père, sont impitoyables.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Mon grand-père même me condamna, la sentence fut que pendant trois jours je ne dînerais pas à table.Stendhal (1783-1842)
Le grand-père paternel et la grand'mère maternelle sont de droit parrain et marraine du premier né.Jules Rostaing (1824-?)
C'était la grande villa que j'avais achetée après avoir grandi, après avoir enterré grand-père et ses camarades dans le verger, être devenu riche et avoir quitté le village.Europarl
Je dois même dire, pour rendre justice à tout le monde, que ma satisfaction sembla partagée par toute la famille, à commencer par mon grand-père.Léon de Tinseau (1842-1921)
C'était là que mon grand-père vivait, dans une petite maison, alignée au trottoir, qui n'avait qu'un rez-de-chaussée et un étage.Judith Gautier (1845-1917)
Si vous le vouliez, ne pourrais-je pas y retourner demain matin, grand-père, de très-grand matin ?Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Alors elle demanda tout bas à son grand-père si quelqu'un était, en son absence, sorti de la salle.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Mon grand-père a des pleurs dans la voix et nous avons de la peine, nous aussi, à retenir nos larmes.Georges Darien (1862-1921)
Le grand-père, blâmait la moindre recherche de toilette, disant qu'une femme mariée ne devait pas chercher à plaire.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Je passais ma vie chez mon grand-père, dont la maison était à peine à cent pas de la nôtre.Stendhal (1783-1842)
Aujourd'hui, mon grand-père repose, avec sa femme et sa plus jeune fille, au milieu de ce champ qu'il cultivait jadis.Gérard de Nerval (1808-1855)
J'ai le souvenir le plus net et le plus clair de la perruque ronde et poudrée de mon grand-père, elle avait trois rangs de boucles.Stendhal (1783-1842)
Je surprenais souvent des discussions dans lesquelles mon grand-père était d'avis qu'on me permît d'accepter.Stendhal (1783-1842)
Dans ces circonstances, mon grand-père gémissait de se voir enlevé à ses chères études et allait recevoir le malade dans sa chambre ou dans l'antichambre du grand appartement.Stendhal (1783-1842)
Mon grand-père était plein de mesure dans les plaisanteries et son esprit fin et froid pouvait passer inaperçu.Stendhal (1783-1842)
J'avais mes raisons pour ne pas vouloir, et ces raisons vraiment, je ne pouvais pas les dire, au grand-père surtout.Judith Gautier (1845-1917)
Elle avait recouvert le feu, en calant, sur un coin de la grille, un restant de soupe, que le grand-père trouverait chaude, lorsqu'il rentrerait à six heures.Émile Zola (1840-1902)
Elles me défendirent d'en parler à grand-père, tout en me félicitant de ma présence d'esprit.Judith Gautier (1845-1917)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020