Email catcher

hâbleur

définitions

hâbleur ​​​ , hâbleuse ​​​ nom et adjectif

Personne qui a l'habitude de parler beaucoup, en exagérant, en se vantant.

synonymes

hâbleur, hâbleuse nom et adjectif

fanfaron, fier-à-bras, gascon, matamore, vantard, rodomont (littéraire), faiseur (vieilli), craqueur (vieux, familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il était simple, honnête, et nullement hâbleur ni menteur.Stendhal (1783-1842)
Peut-être le croyait-elle, comme ces hâbleurs qui finissent par ajouter foi à leurs hâbleries.Jules Verne (1828-1905)
Tous ces hâbleurs romains vous font de longs discours.Romain Rolland (1866-1944)
Cela est prisé en amour ; et voici quelque chose que tous les hâbleurs n'ont pas réussi encore à démoder.René Boylesve (1867-1926)
C'étaient d'étranges et invraisemblables aventures, où se complaisait l'humeur hâbleuse des chasseurs.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le marquis n'était ni hâbleur ni vantard ouvertement.George Sand (1804-1876)
Comment ce personnage fantasque, hâbleur et peu modeste a-t-il bien pu se retrouver enfermé ici ?Ouest-France, 23/12/2017
Jamais hâbleur, il dégaine volontiers l'humour pour se tirer de l'embarras.Ouest-France, Sylvie HROVATIN, 29/09/2017
Hâbleur, bruyant, plein de dédain pour tout le monde, il méprisait l'univers entier du haut de son ignorance.Guy de Maupassant (1850-1893)
Cent messieurs aux chapeaux ornés de cocardes tricolores s'étaient précipités sur l'importun ; quelques hâbleurs se trouvèrent pour le protéger : une bagarre rapide s'ensuivit.Paul Adam (1862-1920)
Il craint, certes, les hâbleurs dans la future assemblée qui va se réunir.Alfred Schalck de La Faverie (1857-1921)
Ce devait être un maniaque ou un hâbleur impertinent, déterminé à se jouer de la simplicité de son interlocuteur.George Sand (1804-1876)
Brave, hâbleur, libertin, il lui manquait fort peu pour remplir l'idéal d'alors.Jules Michelet (1798-1874)
Il est rentré dans le match hâbleur, déterminé, rageur même.Ouest-France, Laurent FRÉTIGNÉ, 21/02/2021
Il allait donc passer pour un hâbleur, un drôle, un obscur polisson, qui s'était introduit chez eux dans l'espérance d'un profit quelconque !Gustave Flaubert (1821-1880)
C'est un homme d'esprit, mais il est hâbleur en diable.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Il n'était ni borné, ni hâbleur, ni débauché, ni insolent.George Sand (1804-1876)
Si vous ne l'êtes pas, prenez-moi pour le plus méchant hâbleur de la terre, et venez me tirer les oreilles.George Sand (1804-1876)
Les hâbleurs parlaient de fourgons chargés d'or...Paul Féval (1816-1887)
Maigre, noir, hâbleur comme un bon méridional, il avait essayé de tout, même de la littérature, sans parvenir à se faire une place.Georges Ohnet (1848-1918)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HABLEUR, EUSE » subst.

Grand parleur, grand menteur, grand prometteur. Ne vous fiez pas à tous ces Medecins charlatans, ce ne sont que des hableurs. les femmes sont souvent aussi hableuses que les hommes. Ce mot vient de l'Espagnol hablar, qui signifie simplement parler ; & les Espagnols l'ont pris du Latin fabulare.
Drôles d'expressions Courir le guilledou Courir le guilledou

Courir le jupon, le cotillon, ou la prétentaine sont autant de manières imaginées d’évoquer la recherche et la multiplication d’aventures galantes.

23/11/2021