hâbleur

 

définitions

hâbleur ​​​ , hâbleuse ​​​ nom et adjectif

Personne qui a l'habitude de parler beaucoup, en exagérant, en se vantant.
 

synonymes

hâbleur, hâbleuse nom et adjectif

fanfaron, vantard, fier-à-bras, gascon, matamore, rodomont (littéraire), craqueur (vieux, familier), faiseur (vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce devait être un maniaque ou un hâbleur impertinent, déterminé à se jouer de la simplicité de son interlocuteur.George Sand (1804-1876)
Il était simple, honnête, et nullement hâbleur ni menteur.Stendhal (1783-1842)
C'est un homme d'esprit, mais il est hâbleur en diable.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Brave, hâbleur, libertin, il lui manquait fort peu pour remplir l'idéal d'alors.Jules Michelet (1798-1874)
Hâbleur, bruyant, plein de dédain pour tout le monde, il méprisait l'univers entier du haut de son ignorance.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le marquis n'était ni hâbleur ni vantard ouvertement.George Sand (1804-1876)
Il allait donc passer pour un hâbleur, un drôle, un obscur polisson, qui s'était introduit chez eux dans l'espérance d'un profit quelconque !Gustave Flaubert (1821-1880)
Si vous ne l'êtes pas, prenez-moi pour le plus méchant hâbleur de la terre, et venez me tirer les oreilles.George Sand (1804-1876)
Maigre, noir, hâbleur comme un bon méridional, il avait essayé de tout, même de la littérature, sans parvenir à se faire une place.Georges Ohnet (1848-1918)
Il n'était ni borné, ni hâbleur, ni débauché, ni insolent.George Sand (1804-1876)
Un hâbleur me parla entre autres d'un ouvrier qui avait fait en fayence un navire, avec touts ses apparaux, ses mâts et ses voiles, assez grand pour contenir cinquante hommes.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Grand hâbleur, il finit si bien par prendre ses hâbleries au sérieux, qu'on a pu dire de lui qu'il n'avait jamais mis personne dedans sans s'y être mis lui-même.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HABLEUR, EUSE » subst.

Grand parleur, grand menteur, grand prometteur. Ne vous fiez pas à tous ces Medecins charlatans, ce ne sont que des hableurs. les femmes sont souvent aussi hableuses que les hommes. Ce mot vient de l'Espagnol hablar, qui signifie simplement parler ; & les Espagnols l'ont pris du Latin fabulare.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019