histrion

 

définitions

histrion ​​​ nom masculin

péjoratif, littéraire Comédien.
 

synonymes

histrion nom masculin

cabotin, baladin, bateleur

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Juvénal se récrie contre ces doris ou dorides, qui, dit-il, de même qu'un vil histrion représente une sage matrone, se dépouillaient de tout vêtement pour représenter des déesses.Paul Lacroix (1806-1884)
Être pris pour un histrion, pour un mendiant, et méprisé par ce vieil avare !George Sand (1804-1876)
La veuve, elle-même, avait désigné l'histrion en se portant garant de sa fluidité et de son ésotérisme.Fernand Kolney (1868-1930)
Illustre et hautaine, un histrion ; belle et précieuse, un monstre.Victor Hugo (1802-1885)
J'aperçois un histrion qui goûte dans un profond sommeil la douceur d'un songe qui le flatte agréablement.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Au contact d'histrions, on devient histrion ; en vain on voudrait se préserver de toute souillure, quand on habite un endroit boueux, on n'y réussit pas.Hippolyte Taine (1828-1893)
Elle a raison, sans doute, de dédaigner ce misérable rieur de contrebande, cet histrion à gages qui déshonore son frère !...Octave Féré (1815-1875)
Lui, l'homme, l'histrion, je ne le craignais guère, je l'avais vu ; je ne pouvais l'aimer qu'en public.George Sand (1804-1876)
Il ne fut plus aux yeux des patriotes qu'un histrion soumis à la criée de la plus vile populace.Joseph Fouché (1759-1820)
Il y avait en lui de l'histrion et du simulateur.Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
L'auteur semble l'avoir pourvu, après coup, de ce talent spécial qu'un monstrueux histrion a fait, tout un hiver, applaudir du public parisien.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Mais je ne sais pas, et saurais-je que je ne voudrais point près d'elle faire l'histrion.Jules Noriac (1827-1882)
Et il se mobilisa lourdement sur le dehors après avoir serré la main de l'histrion qui attaquait alors son deuxième merdiloque.Fernand Kolney (1868-1930)
J'offris alors à l'officier de lui rendre raison : il me répondit qu'il ne se battrait pas avec un saltimbanque, et qu'il y avait d'autres moyens de châtier un vil histrion !...Louise Fusil (1771?-1848)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HISTRION » s. m.

Farceur ou Bouffon. Il ne se dit que des personnages plaisants des anciennes Comedies de Terence, de Plaute, &c. On le dit quelquefois odieusement & en general de tous ceux qui ont monté sur le theatre pour donner du plaisir au peuple, quand on les veut mespriser, ou noter d'infamie. Ce mot, selon Festus, vient d'Histria, Istrie, nom de pays : parce que ceux qui se meslerent les premiers de ce mestier, estoient venus de cette contrée. Plutarque dit que les Romains ayant fait venir de la Toscane plusieurs habiles Danseurs, il s'en trouva un d'entre eux plus habile que les autres appellé Hister, qui laissa son nom à tous ceux qui depuis ce temps-là furent de sa profession. On pourroit encore ajoûter, que parmi les Toscans ceux que les Romains appelloient Ludios, estoient appellez Histriones.
Les mots de l’époque Chez-soi Chez-soi

J’ai envie de vous parler de Bertha Mason. Personnage marginal de Jane Eyre (1847), roman de Charlotte Brontë, elle est la première épouse cachée de Rochester.

Aurore Vincenti 06/05/2020