Email catcher

humer

Définition

Définition de humer ​​​ verbe transitif

Aspirer par le nez. ➙ inspirer, respirer.
Aspirer par le nez pour sentir. Humer un parfum. Humer un plat.

Conjugaison

Conjugaison du verbe humer

actif

indicatif
présent

je hume

tu humes

il hume / elle hume

nous humons

vous humez

ils hument / elles hument

imparfait

je humais

tu humais

il humait / elle humait

nous humions

vous humiez

ils humaient / elles humaient

passé simple

je humai

tu humas

il huma / elle huma

nous humâmes

vous humâtes

ils humèrent / elles humèrent

futur simple

je humerai

tu humeras

il humera / elle humera

nous humerons

vous humerez

ils humeront / elles humeront

Synonymes

Synonymes de humer verbe transitif

inhaler, aspirer, respirer

flairer, renifler, sentir

Exemples

Phrases avec le mot humer

La cuisine commence par le plaisir de la cueillette, faire son marché dans la nature, les humer, les frotter.Ouest-France, 11/05/2015
Alors on lui fait humer la fumée d'un sacrifice et sa colère s'apaise.Anatole France (1844-1924)
Elle revient donc après quatre-vingt-trois ans dans son pays de naissance, humer l'air du pays.Ouest-France, 03/06/2021
Il ne se contentait pas des documents et des papiers de bibliothèques, il allait sur le terrain humer ce qui restait de l'ombre des communards.Revue d'histoire du XIXe siècle, 2021 (Cairn.info)
Avant même de rentrer dans sa boutique, on peut la humer.Ouest-France, Sarah HUMBERT, 24/07/2020
Mais essayez de humer le vin par vos pores quand vous n'en avez pas besoin.Charles Dickens (1812-1870) et Wilkie Collins (1824-1889), traduction Mme Judith (1827-1912)
À venir humer, ressentir et vivre dès le vendredi 1er mars.Ouest-France, Jean-Marc PINSON, 26/02/2019
Il est bien, là, dans les champs, les cabanes, les greniers, à humer les réminiscences d'un passé bienheureux.Ouest-France, Jean-Marc Pinson, 11/01/2018
Tu humeras l'odeur du myrrhodion qui fait mourir les faibles.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le marin composa une sorte de mixture, et l'introduisit entre les lèvres de l'ingénieur, qui parut humer avidement ce mélange.Jules Verne (1828-1905)
Pour regarder, humer et goûter, on ne le remplit qu'au tiers.Capital, 17/02/2010, « Servir un grand vin, tout un art »
Pour humer l'air du large et savourer les premières crèmes glacées du printemps, on attendra encore.Ouest-France, 03/04/2020
Au sous-sol, dans la cuisine, les visiteurs peuvent humer des épices ou découvrir des recettes de l'époque.Ouest-France, Clémentine MERCIER, 13/09/2019
Les entreprises viennent y rencontrer leurs clients, de nouveaux prospects, se faire connaître ou encore humer la tendance du secteur, en observant les nouveautés de la concurrence.Capital, 10/04/2012, « Faites de votre stand 
le plus vu du salon »
Vous, seigneur, veuillez retourner en arrière, sonder les chemins et les bois, humer le vent, scruter l'horizon, gratter le sable ; ça ne nous regarde plus.Pierre Louÿs (1870-1925)
Le premier nez consiste à humer le vin au-dessus du verre, sans le remuer.Capital, 15/02/2013, « Initiez-vous à l’art subtil de 
la dégustation du vin »
Cet homme possède un flair remarquable pour humer l'air du temps.Capital, 20/04/2017, « Présidentielle : quels managers ces candidats feraient-ils ? »
Il faudra attendre l'arrivée d'enseignes multimarques, plus accessibles, où l'on peut humer à loisir les dernières créations, notamment de griffes de mode.Capital, 07/06/2015, « Parfumerie : cent ans de senteurs »
Un homme introduit sa langue par la bonde d'un tonneau, comme pour le humer tout entier.Champfleury (1821-1889)
Si l'après-midi est idéal pour flâner et humer les tendances, préférez le matin pour discuter avec les spécialistes dont vous avez besoin.Ouest-France, Olivier CLÉRO, 16/11/2019
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de HUMER v. act.

Avaler en retirant son haleine. Il ne se dit gueres que des corps liquides, comme des bouillons, oeufs frais, syrops, ou autres choses qu'on avale par remede, ou par aliment. Il faut humer le caffé, le chocolate tout chaud. Il y a aussi des sauces ou apprests de quelques mets, qu'on appelle au chaud humé.
 
On dit aussi, Humer du vent, du mauvais air, quand il entre dans le corps par aspiration.
 
HUMÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.