aspirer

 

définitions

aspirer ​​​ verbe transitif

verbe transitif
Attirer (l'air) dans ses poumons. ➙ inspirer.
Attirer (un fluide) dans le nez, la bouche. ➙ avaler, humer, renifler. Aspirer une boisson avec une paille.
Attirer (un fluide) en faisant le vide. ➙ pomper.
verbe transitif indirect Aspirer à : porter ses désirs vers (un objet). Aspirer à un titre. ➙ souhaiter ; prétendre à. Je n'aspire plus qu'à me reposer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'aspire

tu aspires

il aspire / elle aspire

nous aspirons

vous aspirez

ils aspirent / elles aspirent

imparfait

j'aspirais

tu aspirais

il aspirait / elle aspirait

nous aspirions

vous aspiriez

ils aspiraient / elles aspiraient

passé simple

j'aspirai

tu aspiras

il aspira / elle aspira

nous aspirâmes

vous aspirâtes

ils aspirèrent / elles aspirèrent

futur simple

j'aspirerai

tu aspireras

il aspirera / elle aspirera

nous aspirerons

vous aspirerez

ils aspireront / elles aspireront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il semble aspirer vers cette conception impossible avec une ferveur passionnée, avec l'espérance d'y croire intellectuellement aussitôt qu'il l'a conçue.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Et il ouvrait les narines pour aspirer les bonnes odeurs de la campagne, qui ne venaient pas jusqu'à lui.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il est essentiel, en effet, d'aspirer à une politique de voisinage solide, cohérente et efficace.Europarl
Elle ouvrit les narines à plusieurs reprises, fortement, pour aspirer la fraîcheur des lierres autour des chapiteaux.Gustave Flaubert (1821-1880)
Nous ne devons pas aspirer à l’excellence uniquement dans l’obtention et la dépense du financement.Europarl
Notre position géographique, nos ressources naturelles, l'homogénéité de notre population nous permettent d'aspirer à ce rang parmi les nations de la terre.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Votre père ne pensait pas ainsi, bien qu'il fût noble ; mais si ma naissance seule m'eût permis d'aspirer à votre main, j'aurais dû ne l'estimer encore que ce qu'elle valait.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Or nous avons là un programme plein d'expressions de bonne volonté, où abondent des formulations telles que « promouvoir », « aspirer à », « encourager, »avoir pour but".Europarl
Eh bien, en tant que service public, les chaînes publiques s'inscrivent dans le marché et doivent pouvoir rivaliser les unes avec les autres sans aspirer à des privilèges injustifiés.Europarl
De sa vaste mâchoire entr'ouverte, baissée au ras du sol, il semblait en aspirer les émanations.Jules Verne (1828-1905)
A chaque pas se relevait la plante ; on entendait dans le sillon le bœuf aspirer de ses naseaux la fraîcheur de ces belles ondées.Jules Janin (1804-1874)
Nous ne pouvons aspirer au retour des valeurs de la famille traditionnelle parce que de trop nombreux excès sont commis çà et là, mais également dans la famille traditionnelle.Europarl
En amour, l'œil suffit pour aspirer et tarir toutes les sources de la vie (excepté les larmes).George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Par conséquent, nous ne pouvons qu'aspirer à nous impliquer et à exercer un contrôle dans ce domaine.Europarl
Aujourd'hui plus que jamais, nous pouvons aspirer à être les artisans de notre propre destin, à condition de savoir tirer les bonnes leçons des expériences du passé.Europarl
N'êtes-vous pas liée par votre amour comme je le suis par ma parole... parole dont je ne serais délié que le jour où je pourrais aspirer à votre main ?Eugène Sue (1804-1857)
Et pourtant il aurait pu légitimement aspirer aux premières places, car il était doué d'une intelligence supérieure, d'une éloquence peu ordinaire, d'un extérieur agréable, d'un caractère sympathique.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Nous devons ainsi aspirer à accélérer l'achèvement du marché intérieur pour supprimer les obstacles restants.Europarl
Alors les hommes, ceux-là du moins dont le jugement est sensé, au lieu d'aspirer aux jouissances, ne cherchent plus qu'une condition affranchie de douleur et de trouble.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
Les dauphins, avertis de l'approche du jour, s'élançaient au-dessus des flots, comme pour aspirer plus tôt ses premières lueurs.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ASPIRER » verb. neut.

Pousser son haleine au dehors. Un Prelat aspire trois fois sur les Saintes Huiles en les consacrant.
 
ASPIRER, se dit aussi en Grammaire, pour marquer une forte prononciation. L'h Françoise se doit prononcer en aspirant en certains mots seulement ; & alors elle tient lieu de consone. les Grecs marquoient les voyelles qui se devoient aspirer, par des esprits aspres.
 
ASPIRER, se dit aussi en Morale, & signifie, Pretendre à quelque charge, dignité, ou autre chose qu'on regarde comme bonne & souhaitable. Un bon Chrêtien ne doit aspirer qu'à la beatitude éternelle. un homme mondain n'aspire qu'aux honneurs, aux richesses. On dit aussi, qu'un homme peut aspirer aux plus grandes charges, pour dire, qu'il est capable de les exercer, qu'il est en passe de les obtenir. Il aspire à une telle Maistrise.
 
On dit en Maçonnerie, qu'il y a des pierres dures, comme le grais, qui ne sont pas propres à bien prendre & aspirer le mortier, pour dire, que le mortier n'en peut pas faire une forte liaison.
 
ASPIRÉ, ÉE. part. pass. & adj. Dans le mot de Heros l'h est aspirée.
 
Ces mots viennent du Latin spiro, aspiro.
Vidéos La concision, par Karim Duval La concision, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020