immoler

 

définitions

immoler ​​​ verbe transitif

Religion Tuer en sacrifice à une divinité. ➙ sacrifier. Immoler une victime sur l'autel.
au figuré, littéraire Abandonner (qqch.) dans un esprit de sacrifice ou d'obéissance. Immoler ses intérêts à son devoir.

s'immoler ​​​ verbe pronominal

Faire le sacrifice de sa vie. S'immoler par le feu.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'immole

tu immoles

il immole / elle immole

nous immolons

vous immolez

ils immolent / elles immolent

imparfait

j'immolais

tu immolais

il immolait / elle immolait

nous immolions

vous immoliez

ils immolaient / elles immolaient

passé simple

j'immolai

tu immolas

il immola / elle immola

nous immolâmes

vous immolâtes

ils immolèrent / elles immolèrent

futur simple

j'immolerai

tu immoleras

il immolera / elle immolera

nous immolerons

vous immolerez

ils immoleront / elles immoleront

 

synonymes

s'immoler verbe pronominal

se suicider, se faire hara-kiri

se sacrifier

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est déjà bien assez que nous lui fassions d'autres sacrifices, à ce monde stupide et méchant, sans aller encore lui immoler nos penchants les plus purs !...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Il n'a appelé la critique rationnelle sur le terrain sacré que pour l'immoler plus solennellement.Anatole France (1844-1924)
Quelles amertumes, à côté des consolations que des âmes, trop faibles pour faire le sacrifice de leur être et s'immoler sur l'autel d'une fidélité héroïque, auront recherchées !Hugues Le Roux (1860-1925)
Le tribunal révolutionnaire commençait, depuis le procès des hébertistes et des dantonistes, à immoler les victimes par troupes de vingt à la fois.Adolphe Thiers (1797-1877)
On a beaucoup débattu un autre point, aussi difficile à éclaircir : quelle était la victime que le poëte se proposait d'immoler (mactata hostia) ?Paul Lacroix (1806-1884)
La duchesse, alors en si bonnes mains, eut l'idée d'immoler cet agneau à sa place, de se la substituer.Jules Michelet (1798-1874)
Ma vie t'appartient, mais je ne mourrai qu'après avoir mérité d'être maudit par la femme à qui je veux m'immoler.Édouard Corbière (1793-1875)
J'admets pourtant qu'elle se résigne à immoler sa fille à ce sacripant, alors j'use de mes droits.Émile Gaboriau (1832-1873)
On veut détruire le gouvernement révolutionnaire, pour immoler la patrie aux scélérats qui la déchirent, et on marche à ce but odieux par deux routes différentes.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
A revoir, mademoiselle, dans peu vous verrez que si les hommes ne peuvent pas tout immoler à l'amour, ils peuvent au moins lui offrir ce qu'ils possèdent de plus précieux.Édouard Corbière (1793-1875)
Quelquefois pourtant il fait une seconde et même une troisième tentative ; mais en cas d'insuccès, il s'éloigne sans inquiéter davantage la victime qu'il comptait immoler.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Ils croient qu'il n'est acte plus méritoire que de s'immoler pour le bénéfice de la communauté.Élie Reclus (1827-1904)
Puisque tu veux bien t'immoler, demeure, demeure auprès de moi ; ne m'abandonne pas ; n'écoute pas ce que je te dis ; quand je souffre, alors, vois-tu, je suis fou !Pétrus Borel (1809-1859)
Vous savez que la garnison a juré d'immoler le premier qui proposerait de se rendre.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Puissent tous ses membres immoler leurs passions à l'amour de leurs devoirs, et marcher à grands pas vers le but glorieux de leur mission !Alphonse Esquiros (1812-1876)
Pour me punir de m'être laissé aller à un ressentiment trop vif peut-être, il ne m'est resté qu'à m'immoler moi-même sur le bûcher de la monarchie.Émile Chédieu de Robethon (1814-?), Delphine de Sabran Custine (1770-1826) et François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Je ne demande qu'à m'immoler tous les jours de ma vie pour le bonheur du peuple.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Quant au reste de mes parents, je serais un fou d'immoler ce que je sais devoir être le bonheur réel de toute ma vie, – à quoi ?Paul Bourget (1852-1935)
Combien y en aurait-il qui seraient assez sensibles à ce double motif, pour immoler tant de sentiments et d'intérêts personnels à la fois ?Adolphe Thiers (1797-1877)
A mon aspect, la multitude m'ouvre un passage pour me laisser voir à mon aise la victime qu'on allait immoler.Édouard Corbière (1793-1875)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « IMMOLER » v. act.

Faire un acte de Religion, par lequel on tuë une victime en l'offrant à quelque Divinité. Les Juifs immoloient des taureaux au vray Dieu. les Idolastres ont immolé des hommes à leurs fausses Divinitez. A Mexique on a compté jusqu'à 130. mille testes d'hommes immolez en un seul temple. Ce mot vient du Latin immolare. Festus dit qu'immolare n'est autre chose que farre mollito & sale hostiam perspersam sacrare, qu'Offrir aux Dieux en sacrifice une victime sur laquelle on a mis de la paste salée, laquelle se dit en Latin mola salsa.
 
IMMOLER, se dit figurément en Morale. JESUS-CHRIST s'est immolé pour nos pechez sur l'arbre de la Croix. cet homme s'est immolé pour sa patrie, pour ses enfants, pour sa maistresse, c'est à dire, qu'il s'est ruiné, qu'il s'est fait mourir en travaillant pour eux. ce Tyran a immolé à sa haine, à sa colere, tous les prisonniers qu'il a faits. cet Auteur s'est immolé à la risée publique en faisant joüer cette meschante piece.
Drôles d'expressions Monter le bourrichon Monter le bourrichon

Monter le bourrichon : monter la tête à quelqu'un.

Alain Rey 18/02/2020