Email catcher

indigner s'indigner

Définition

Définition de indigner ​​​ verbe transitif

Remplir d'indignation. ➙ révolter, scandaliser. Sa conduite a indigné tout le monde.

Définition de indigner (s') ​​​ verbe pronominal

Être saisi d'indignation. S'indigner contre une injustice, contre qqn. Il s'indignait qu'on lui ait refusé la priorité.

Conjugaison

Conjugaison du verbe indigner

actif

indicatif
présent

j'indigne

tu indignes

il indigne / elle indigne

nous indignons

vous indignez

ils indignent / elles indignent

imparfait

j'indignais

tu indignais

il indignait / elle indignait

nous indignions

vous indigniez

ils indignaient / elles indignaient

passé simple

j'indignai

tu indignas

il indigna / elle indigna

nous indignâmes

vous indignâtes

ils indignèrent / elles indignèrent

futur simple

j'indignerai

tu indigneras

il indignera / elle indignera

nous indignerons

vous indignerez

ils indigneront / elles indigneront

Synonymes

Synonymes de indigner verbe transitif

scandaliser, choquer, mettre en colère, écœurer, outrer, révolter, scandaliser

Synonymes de s'indigner verbe pronominal

s'emporter, se fâcher, fulminer, s'irriter, s'offenser, protester, se révolter, vitupérer

Exemples

Phrases avec le mot indigner

Il avait appris l'histoire exprès pour s'indigner en connaissance de cause.Victor Hugo (1802-1885)
Et cela même si l'éternelle confusion des sentiments veut que parfois ceux qui croient s'indigner n'agissent en réalité que par amour et inversement.Vacarme, 2011, Joseph Confavreux (Cairn.info)
Il suggère que s'indigner n'est plus de mise : reconnaissons plutôt et acceptons la faiblesse qui, depuis longtemps, nous entraîne là où nous en sommes.Medium, 2006 (Cairn.info)
Il était également présent lors de la fausse agression et avait incité des témoins de la mise en scène à s'indigner.Ouest-France, 29/06/2021
Il réussira sans doute à s'indigner et à nous indigner, encore une fois, sur la situation faite aux réfugiés dans le monde d'aujourd'hui.Esprit, 2018, Georges Didi-Huberman (Cairn.info)
Il est normal de s'indigner des échecs du passé, mais il est évident que nous devons aujourd'hui aller de l'avant.Europarl
Ceux-ci en étaient à s'indigner de ce qui les avait enchantés jadis.Émile Gaboriau (1832-1873)
Cette écriture recèle tous les défauts et vices susceptibles d'indigner les défenseurs de la langue française et les détracteurs de son enseignement.Le Français aujourd'hui, 2007, Jacques DAVID, Harmony GONCALVES (Cairn.info)
Il est temps de s'indigner contre le transfert définitif du mur pour la paix.Ouest-France, 01/12/2020
Je tiens à m'indigner ici contre un arrêté pris par mon gouvernement, le gouvernement français, qui a classé secret-défense le transport de déchets radioactifs.Europarl
Il est tentant de s'émouvoir ou de s'indigner face à certaines situations.Cahiers philosophiques, 2012, Pierre Lauret (Cairn.info)
Ceux qui s'agglutinent autour des professionnels du discours, et qui regardent, qui restent là, à écouter, à sourire des emportements, à s'indigner en silence parfois.Vacarme, 2008, Marion Lary (Cairn.info)
Il serait déplacé de s'en émouvoir et il n'y a pas lieu de s'en indigner.Pardès, 2012, Denis Charbit (Cairn.info)
C'est tout à fait normal et je n'ai pas l'intention de m'en indigner.Europarl
Mais, aujourd'hui, nous devons aussi nous indigner de ce qui reste décevant, inacceptable, voire intolérable.Europarl
Les organisations de protection des animaux ont eu raison de s'indigner.Europarl
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de INDIGNER v. n.

ne se dit qu'avec le pronom personnel, Se mettre en colere contre le vice, ou les vicieux. On ne sçauroit trop s'indigner contre l'injustice du siecle.
 
INDIGNER, se dit quelquefois des ressentiments qu'on a de quelque legere offence receuë. Ce bourgeois estoit indigné de ce qu'on luy avoit refusé la porte au balet du Roy.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.