révolter

définitions

révolter ​​​ verbe transitif

rare Porter à la révolte. ➙ soulever (2). Soulever (qqn) d'indignation, remplir de réprobation. ➙ écœurer, indigner. Ces procédés me révoltent.

se révolter ​​​ verbe pronominal

(groupe) Se dresser, entrer en lutte contre le pouvoir, l'autorité. ➙ s'insurger, se soulever. Se révolter contre un dictateur.
Se dresser contre (une autorité). Enfant qui se révolte contre ses parents. —  Se révolter contre le destin.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je révolte

tu révoltes

il révolte / elle révolte

nous révoltons

vous révoltez

ils révoltent / elles révoltent

imparfait

je révoltais

tu révoltais

il révoltait / elle révoltait

nous révoltions

vous révoltiez

ils révoltaient / elles révoltaient

passé simple

je révoltai

tu révoltas

il révolta / elle révolta

nous révoltâmes

vous révoltâtes

ils révoltèrent / elles révoltèrent

futur simple

je révolterai

tu révolteras

il révoltera / elle révoltera

nous révolterons

vous révolterez

ils révolteront / elles révolteront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au fait, pourquoi, dans cette occasion-ci, serait-il prouvé qu'on doit écouter sa sympathie et se révolter contre l'usage ?George Sand (1804-1876)
Je n'ose user de mon pouvoir sur elle : dans un moment où elle balance encore, je crains de la révolter, et de la précipiter, par dépit, aux genoux d'un directeur.Joseph Fiévée (1767-1839)
Ce fut dit avec une telle simplicité, une émotion si vraie, qu'il eût semblé monstrueux à la jeune fille de s'offenser ou de se révolter.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il n'y avait pas à prouver à ces malheureux que l'on agissait dans l'intérêt commun, car ils le savaient et ils ne cherchaient qu'un prétexte pour se révolter.Jules Verne (1828-1905)
Un de ces jours, ils vont se révolter s'ils voient que ces normes sont dévalorisées par des importations en provenance de pays tiers.Europarl
Solidarnosc a donné envie à des nations de renaître et à des peuples de se révolter en vue d’obtenir la liberté.Europarl
Toinette faillit se révolter, mais le regard de son mari lui fit baisser les yeux ; elle se vengea en bousculant la nourrice, qui se plaignit amèrement.Paul Margueritte (1860-1918)
Les fées, même celles qui ne sont pas plus grosses que des mouches, sont des êtres bien redoutables, et le mieux est de souffrir leurs caprices sans se révolter.George Sand (1804-1876)
La seule chose à quoi le peuple s'accorda (voilà donc qu'il y a un peuple), ce fut à se révolter.Jules Michelet (1798-1874)
Il prévoyait que tôt ou tard les paysans, que l'on continuait à vexer sans ménagement, finiraient par se révolter ; et il voulait faire la guerre avec eux.Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
Ne soyez pas cruelle, et n'abusez pas de votre ascendant, car je ne sais pas si je pourrai le subir longtemps sans me révolter.George Sand (1804-1876)
N'avons-nous pas raison de nous révolter un peu contre l'admiration moutonnière qui fait une idole d'un homme nul ?Eugène Sue (1804-1857)
Si je veux me révolter, et je le veux souvent, je le veux toujours, il me courbe et me dompte.Hector Malot (1830-1907)
Paul, qui jusqu'alors avait tout subi sans trop se révolter, atteint en plein cœur par ce sarcasme, essaya de protester, en vain.Émile Gaboriau (1832-1873)
Pourquoi dès lors nous révolter à l'idée qu'une vie morale amènerait également le genre humain à sa fin ?Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Quant à moi, je croirais me révolter contre la volonté du ciel si je m'enterrais sous une caverne avec de tels avis dans l'air.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Sortis ainsi de l'ordre naturel qui est celui de la justice, ils virent leurs cliens se révolter contre eux.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Ces voies de fait du peuple vainqueur sur le peuple vaincu sont accompagnées de cris d'horreur, et finissent par révolter toute la terre.Victor Hugo (1802-1885)
Ces troupes eussent été en cela bien secondées par les paysans des villages, qui étaient toujours prêts à se révolter.Louis-Alexandre Berthier (1753-1815) et Jean-Louis-Ébénézer Reynier (1771-1814)
Mais les hommes, sans se révolter encore, la face mauvaise et muette, allaient toujours, poussant le caporal devant eux, dans le chemin étroit.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REVOLTER » v. act. & n.

Faire une rebellion, s'élever contre la puissance legitime. Toute l'Angleterre s'est revoltée contre l'Eglise Catholique, s'est jettée dans l'heresie & le schisme. Les armées Polonoises sont sujettes à se confederer & à se revolter. Les Princes & les Gouverneurs mescontens font souvent revolter les peuples, les portent au soûlevement.
 
REVOLTER, se dit figurément en Morale. Les passions revoltent les sens, les empêchent d'obeïr à la raison. Le pecheur se revolte contre Dieu. Cet Orateur a avancé une proposition trop hardie, elle a fait revolter tout l'auditoire contre luy.
 
On dit proverbialement & ironiquement, qu'une personne se revolte, quand elle se pare avec plus d'affectation qu'auparavant : ce qui se dit particulierement des devots qui prennent des habits trop mondains.
 
REVOLTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Mème Mème

Devenu incontournable dans la culture populaire numérique, le mot mème fait désormais intégralement partie de notre vie sur les réseaux sociaux, dans...

Albin Wagener 19/05/2021