inhabile

 

définitions

inhabile ​​​ adjectif

littéraire Qui manque d'habileté. Des gestes inhabiles. ➙ malhabile.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quand le pinceau lui-même est inhabile à rendre les effets particuliers à l'élément liquide, comment la plume saurait-elle les reproduire ?Jules Verne (1828-1905)
La reine est pondeuse et rien de plus, inhabile à tout travail, incapable même de se nourrir toute seule.Jean Pérez (1833-1914)
Rarement répondait-il lui-même, excepté aux lettres secrètes, un tremblement nerveux rendant sa main inhabile à écrire.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Son successeur, bon ou mauvais, habile ou inhabile, se trouvait d'avance condamné à une incurable impuissance.Jules Michelet (1798-1874)
Inhabile à tout, grâce à leurs soins, je ne puis jamais prétendre à la joie d'élever pierre à pierre, comme tant d'autres, mon édifice de fortune.Émile Souvestre (1806-1854)
Il avait toute l'ardeur de la force pour souhaiter et pour essayer la rébellion, mais il était inhabile à la résistance.George Sand (1804-1876)
Et comme elle était inexpérimentée, inhabile à garder ses impressions et à feindre, ses regards interrogeaient.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il ne me parlait point d'amour et s'avouait peu disposé à la passion subite, à l'enthousiasme, et, dans tous les cas, inhabile à l'exprimer d'une manière séduisante.George Sand (1804-1876)
Lucien guidait sa femme dans son inhabile expérience, et souvent c'était ma mère qui le guidait à son tour.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Resté seul avec trois enfants en bas-âge, il me fallut, si inhabile que je fusse aux soins du ménage, en surveiller la direction.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
On réparait, on réédifiait, on travaillait, comme on fait après un naufrage pour remettre à flot le bâtiment qu'un pilote inhabile a échoué.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
On n'est point tel pour avoir supérieurement manié l'instrument encore inhabile de la langue poétique française et pour avoir remis après soi cette langue très-perfectionnée à ses successeurs.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Sans doute, il allait me proposer un duel, et moi, inhabile, j'allais me trouver en face d'un adversaire dont l'épée trouverait à coup sûr le chemin de mon cœur.Jules Lermina (1839-1915)
L'agitation révolutionnaire que j'ai tant de peine moi-même à contenir se soumettrait-elle à une main inhabile ?Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Ce sont de ces images dont la plume est inhabile à peindre l'impression produite sur nos sens.Louise Fusil (1771?-1848)
Ainsi, par la faute d'un tailleur inhabile, j'ignorerai toujours l'histoire du prêtre et de l'araignée.Anatole France (1844-1924)
La colère et l'indignation atteignent parfois un degré d'intensité que l'expression verbale est inhabile à traduire.René Boylesve (1867-1926)
Et le cabriolet, mené par une main inhabile, roulait à fond de train, sans se soucier des bornes qu'il heurtait, ni des passants qu'il manquait d'écraser !...Jules Verne (1828-1905)
Cette intelligence, qui peut critiquer les arts, la science, la littérature, la politique, est inhabile à gouverner la vie extérieure.Honoré de Balzac (1799-1850)
L'habitude d'imposer sa volonté par la force rend un homme de guerre très inhabile à l'éloquence, qui a sa source dans le besoin de persuader.Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INHABILE » adj. m. & f.

Qui n'a pas les qualités, les dispositions necessaires pour faire ou recevoir quelque chose. Un eunuque, un impuissant sont inhabiles au mariage. un bastard est inhabile à tester, à heriter, à recevoir des Benefices sans dispense, un mineur de 14. ans est inhabile à gouverner son bien.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020