intimation

définitions

intimation ​​​ nom féminin

rare Mise en demeure, injonction.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tous les autres cardinaux reçurent la même intimation pendant les heures qui se succédèrent ; le lieu seul de l'exil fut ce que le ministre changea.Alphonse de Lamartine (1790-1869)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INTIMATION » s. f.

signification ou declaration, qu'on fait à quelqu'un par un acte judiciaire. On a fait l'intimation de la vente des meubles d'un tel à un tel jour. on a fait de suffissantes intimations à tous les opposans de se trouver à l'assemblée des creanciers pour la vente d'une terre. tous les exploits d'assignation du Chastelet concluent par cette ancienne formule, o intimation, qui veut dire, avec declaration qu'on fait du dessein qu'on a de poursuivre incessamment l'affaire, & d'obtenir ses avantages. Ce mot vient du Latin intimatio, du verbe intimare, qui signifie, Faire entrer une chose fort avant, faire connoistre, declarer quelque chose d'une maniere qu'on n'en puisse point pretendre cause d'ignorance.
 
INTIMATION, se dit plus ordinairement de l'exploit que fait donner un appellant à celuy qui a obtenu sentence à son profit, pour la voir reformer par un Juge superieur. Les intimations en la Cour se font d'ordinaire en vertu d'un relief. d'appel de Chancelerie. Quand l'assignation se donne par l'autre partie, on l'appelle anticipation.
 
On appelle, folle intimation, celle d'un Juge qu'on a pris à partie en son propre & privé nom, quand il n'y a pas lieu, & quand il n'a point privariqué en sa charge. on condamne toûjours aux despens de la folle intimation.