languissant

 

définitions

languissant ​​​ , languissante ​​​ adjectif

vieux Faible, mourant.
littéraire ou par plaisanterie Qui exprime la langueur amoureuse. ➙ alangui. Un regard languissant.
Qui manque d'énergie, de vie. Un récit ennuyeux et languissant. ➙ morne.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Son état languissant ne l'empêcha pas de se jeter dans les bras du jeune homme, en le félicitant de son mariage.Émile Zola (1840-1902)
Cependant elle remarqua que je retournais la tête d'un air languissant, et elle comprit que j'avais soif.Alfred de Musset (1810-1857)
Tous les arbres s'inclinent sous ce déluge ; c'est pitié de leur voir cet air languissant et défait dans le beau triomphe de mai.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Mais il était si faible et si languissant qu'il pouvait à peine se tenir ou parler.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
La première condition est bien la santé ; mais même dans un état languissant, certains livres peuvent rouvrir la porte par où s'épanche l'imagination.Eugène Delacroix (1798-1863)
Peut-être que cette végétative idole, languissant sous l'écorce des soies et les pierres de ses colliers barbares, le consolait d'être lui-même aussi fiévreusement mal vêtu.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Au jour des relevailles, les paysans remarquèrent avec étonnement l'air triste et languissant de l'heureuse mère.Georges Eekhoud (1854-1927)
En prononçant ces mots, elle me fixait d'un air languissant ; et comme elle vit que les pleurs remplissaient de nouveau mes yeux.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Il me parut grandi, mais faible et languissant d'un coup d'épée qu'il avait reçu dans la poitrine.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Un air languissant ne montrait en lui le besoin d'une réconciliation, que pour des raisons de famille.Dominique Vivant Denon (1747-1825)
Sous des paupières chaudes et comme brûlées par une prunelle de jais, sous des cils recourbés, on devinait un regard languissant où scintillaient à propos les ardeurs du désert.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je ne pouvais démêler si c'était de l'amour ou de la compassion, quoiqu'il me parût que c'était un sentiment doux et languissant.Abbé Prévost (1697-1763)
Pourtant j'étais sous l'impression de ses remontrances, et tout le jour je me trouvai languissant et rêveur comme un enfant repris d'une faute dont il ne connaît pas la gravité.George Sand (1804-1876)
Je m'étais couché plein de joie, et je me suis levé aussi languissant que jamais.Jean Jacques Porchat (1800-1884)
Ce sentiment a échauffé mon zèle, qu'un simple laurier littéraire eut laissé froid et languissant.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Dès qu'il fut dans la campagne, il s'arrêta pour contempler toute la plaine inondée de cette lueur caressante, noyée dans ce charme tendre et languissant des nuits sereines.Guy de Maupassant (1850-1893)
La conversation, à partir de ce moment, se continua sans ordre, sans entrain, effleurant mille sujets inutiles, sur un ton languissant...Octave Mirbeau (1848-1917)
La campagne n'était pas encore dans toute sa splendeur, les prés étaient d'un vert languissant tirant sur le jaune, et les feuilles ne faisaient encore que bourgeonner aux arbres.George Sand (1804-1876)
Silencieux et pensif, languissant, inquiet, accablé, il quittait sa demeure pour la solitude des bois.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Et, sur ce trait, dit de son air languissant, il s'en alla, avec un léger dandinement des hanches, heureux de l'effet produit.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LANGUISSANT, ANTE » part. & adj.

Qui languit. Les soldats languissans sur le champ de bataille prient par pitié qu'on les acheve. Il y a trois ans que ce paralitique est languissant dans son lit. Il a dit adieu à ses amis d'une voix triste & languissante.
 
LANGUISSANT, se dit aussi en Morale, des passions & des ouvrages d'esprit. Les amans se jettent des regards tendres & languissans. Le stile de cet Orateur, les vers de ce Poëte sont foibles & languissants.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020