louvoyer

 

définitions

louvoyer ​​​ verbe intransitif

Naviguer en zigzag pour utiliser un vent contraire.
Prendre des détours pour atteindre un but. ➙ biaiser, tergiverser.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je louvoie

tu louvoies

il louvoie / elle louvoie

nous louvoyons

vous louvoyez

ils louvoient / elles louvoient

imparfait

je louvoyais

tu louvoyais

il louvoyait / elle louvoyait

nous louvoyions

vous louvoyiez

ils louvoyaient / elles louvoyaient

passé simple

je louvoyai

tu louvoyas

il louvoya / elle louvoya

nous louvoyâmes

vous louvoyâtes

ils louvoyèrent / elles louvoyèrent

futur simple

je louvoierai

tu louvoieras

il louvoiera / elle louvoiera

nous louvoierons

vous louvoierez

ils louvoieront / elles louvoieront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous nous trouvâmes bientôt sous voile avec une brise aussi belle qu'on pouvait le désirer pour louvoyer et pour courir sous toutes les allures.Édouard Corbière (1793-1875)
Coulés par le brick s'ils n'amènent pas, ou coulés par notre canonnière s'ils amènent, nos navires se décident toutefois à louvoyer pour essayer de gagner la côte.Édouard Corbière (1793-1875)
On n'était plus qu'à un demi-mille de la côte, et il avait fallu louvoyer pour gagner contre le vent.Jules Verne (1828-1905)
Aussi étaient-ils mal vus des démocrates militants, qui leur reprochaient de « louvoyer dans les eaux du monde officiel ».Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Je renvoyai sur-le-champ les bateaux à la recherche des ancres, et je restai à louvoyer pour les attendre.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
La journée du 5 se passa à louvoyer, afin de gagner au vent de l'île, et à faire sonder par les bateaux pour trouver un mouillage.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Louvoyer entre la politique européenne et les desiderata mondiaux ne rapporterait rien à la stabilité internationale.Europarl
Malheureusement, le vent qui jusqu'alors avait été favorable, changea brusquement, et nous fûmes obligés de louvoyer, ce qui retarda beaucoup notre marche.Arnould Galopin (1863-1934)
Presque tous mariés, ayant femme et enfants à terre, ils restent des mois dehors, à louvoyer sur ces côtes si dangereuses.Alphonse Daudet (1840-1897)
Ils ne nous en molestèrent pas moins quinze jours de suite que nous passâmes à la cape ou à louvoyer avec une très grosse mer.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Toujours habitué à louvoyer, à tout oser sous le voile d'une hypocrite politesse, dès qu'on l'attaquait en face, il était perdu.George Sand (1804-1876)
Tu n'as sans doute pas remarqué, toi, comme tous les corsairiens viennent louvoyer sous le vent et au vent de ta bonne amie ?Édouard Corbière (1793-1875)
Louvoyer entre les désirs du cardinal, qui chercherait toujours à savoir, entre les indiscrétions de la reine, qui se vanterait toujours d'avoir refusé, c'était un danger terrible.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
On vire à pic sur le câble ; on largue les rabans des voiles paquetées : c'est le grand appareil qui doit être hissé, car il s'agit de louvoyer pour sortir.Édouard Corbière (1793-1875)
Crois-tu qu'avec le peu d'hommes que vous avez presque toujours à bord de vos barques marchandes l'on puisse manœuvrer un navire ou louvoyer de manière à l'essayer ?Édouard Corbière (1793-1875)
La nuit nous fut plus favorable, grâce à la lune dont la lumière nous permit de louvoyer entre les pierres et les îles.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Nous l'employâmes encore à louvoyer ; et, le 6 au matin, nous étions parvenus à l'extrémité septentrionale de l'île.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Il ordonna à ses éléphans de louvoyer, en formant des spirales dans l'éther, et ceux-ci lui obéirent en agitant leurs aîles....Pierre Gallet (1698-1757)
Il fallut louvoyer quelques minutes dans un archipel de petits récifs contre lesquels la vague bouillonnait en soupirant.Émile Souvestre (1806-1854)
Je me contenterai donc pour le présent, en prudent navigateur, de louvoyer sur nos côtes, sans courir au naufrage dans un voyage au long cours.Hector Berlioz (1803-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LOUVIER, ou Louvoyer » v. n.

Terme de Marine. C'est, Voguer quelque temps d'un costé, & puis virer le cap, & aller autant de l'autre, afin de se conserver toûjours dans une même hauteur ou parage, & deriver le moins qu'on pourra de sa route. On est obligé de louvier, quand on a le vent contraire. On doit aussi louvoyer, quand on arrive le soir vers des costes inconnuës, afin de passer la nuit, & n'y arriver que de jour pour les sonder. On a louvié sur tant de pointes. On dit aussi bordeger, ou courir plusieurs bordées ; Et sur la Mediterranée on dit carreger.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020