maniement

définitions

maniement ​​​ nom masculin

Action ou façon de manier, d'utiliser avec les mains. ➙ manipulation, usage. Le maniement d'un appareil. —  locution Maniement d'armes : suite de mouvements exécutés au commandement par les soldats.
au figuré, littéraire Action, manière d'employer ; de diriger, d'administrer. ➙ emploi ; direction, gestion.

synonymes

maniement nom masculin

utilisation, emploi, manipulation, usage

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au lieu de le préparer au maniement des affaires, il lui avait appris à jouer à la paume, à chasser ou à pêcher.Paul Gaffarel (1843-1920)
La foule n'a plus, chez nous, le goût ni le sentiment de ce maniement de l'épée, qui fut la passion et la gloire de nos pères.Paul Mahalin (1838-1899)
C'est même souvent par un maniement adroit et habile qu'un ministre parvient à créer des ressources temporaires, dans un cas pressant.Adolphe Thiers (1797-1877)
Quelques-uns de ces hommes sont en outre doués d'une adresse qui tient du prodige, dans le maniement des bois flottant librement.Charles Des Écores (1852-1905)
Je ne dois pas revenir sur le fait que le gel du recrutement de jeunes professeurs habitués et formés au maniement des ordinateurs entraîne des conséquences fâcheuses.Europarl
Mais actuellement la prudence dans le maniement des réserves ne suffit pas pour ne pas produire ces effets dans le développement déjà suffisamment ralenti.Europarl
Pour rendre les grands espaces de terrain ou les grandes phases des jours et des saisons, il suffit d'un coup d'œil d'artiste et d'un maniement suffisant de la langue.Auguste Angellier (1848-1911)
Dans ces conditions, il faut saluer le fait que le rapport recommande prudence dans le maniement des réserves.Europarl
Ce procédé montrait assez à quel point il croyait son autorité absolue, et ses pouvoirs illimités dans le maniement de ses affaires.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Cette lettre était renfermée dans une enveloppe grossière, dont la suscription indiquait une main peu exercée au maniement de la plume.Jules Verne (1828-1905)
Outre le maniement du matériel informatique, la question éthique de son utilisation est une mission importante de la politique éducative.Europarl
Du reste, point de véritable sentiment, toujours de l'art, de l'habitude, du savoir-faire, du maniement du public.Hector Berlioz (1803-1869)
Le malheur est que dans la petite situation qu'il occupe, et qu'il me doit, il a des fonds en maniement.Émile Gaboriau (1832-1873)
Quelle sûreté, quelle commodité, quel facile maniement, quels avantages de toutes sortes offrent nos ballons modernes !Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Il leur ôta leurs élections municipales et le maniement de leurs affaires ; c'était mettre les riches contre soi.Jules Michelet (1798-1874)
Il se sentait de nouveau gêné, ayant peur de commettre quelque erreur dans le maniement conventionnel de la fourchette, de la cuiller ou des verres.Guy de Maupassant (1850-1893)
Nous apprenons qu'ils avoient le maniement et la dispensation des deniers publics, et qu'ils étoient chargés de l'exaction des vivres (annonæ) et de leur répartition.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Celles des nombreux comptables qui prenaient part au maniement des finances publiques n'étaient pas moins contraires à l'intérêt général.Pierre Clément (1809-1870)
La plupart d'entre vous ont vécu, ont grandi dans le maniement des affaires publiques, vous avez agi, vous avez commandé, vous avez gouverné.François Guizot (1787-1874)
Cédez-leur le maniement des tarifs, et ils ne vous disputeront pas le domaine de la théorie.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MANIEMENT » s. m.

Action de toucher, de manier. On connoist la bonté d'un castor au maniement. Il y a des Medaillistes si fins, qu'ils connoissent la qualité d'une medaille au maniement, si elle est antique, ou moderne.
 
MANIEMENT, se dit aussi du frequent passage des choses par les mains, qui leur apporte quelque dommage. Le fray & maniement des monnoyes leur cause quelque dechet, quelque diminution. Les estoffes de soye se gastent par le maniement.
 
MANIEMENT, se dit aussi du mouvement des parties des animaux. On admire aux baladins le maniement de leurs membres. Le maniement agreable des bras & des jambes est bien requis pour danser des Sarabandes. Le maniement des armes fait de bonne grace est fort necessaire à un Cavalier.
 
MANIEMENT, se dit aussi parmy les Ouvriers, de l'art de manier les matieres sur lesquelles ils travaillent. Le maniement de la cire est admirable entre les mains de benoist. Le maniement de l'or est facile, soit en le battant, ou en le filant. On admire avec qu'elle promptitude se fait le maniement d'un vaisseau.
 
MANIEMENT, se dit aussi des receptes & des affaires. Ce Commis doit rendre compte d'un grand maniement de deniers. Ce Prince s'est long-temps reposé sur ses Ministres, leur a confié le maniement de toutes ses affaires.
 
MANIEMENT, se dit figurément en choses morales. Le plus grand effet de l'eloquence d'un Orateur est le maniement des esprits.
Le mot du jour Vous avez dit « séparatistes » ? Vous avez dit « séparatistes » ?

Septembre 2020, le gouvernement annonce un projet de loi contre le séparatisme ; un mois plus tard, le mot disparaît officiellement du texte proposé. Et pour cause : comment définir rigoureusement des « séparatistes » ?

Maria Candea 03/11/2020