marais

définitions

marais ​​​ nom masculin

Nappe d'eau stagnante recouvrant un terrain partiellement envahi par la végétation. ➙ étang, marécage, marigot, tourbière.
Région marécageuse.
Histoire Le Marais, les modérés, sous la Révolution. ➙ plaine.
Terrain consacré à la culture maraîchère. ➙ hortillonnage.
Marais salant : bassin creusé à proximité des côtes pour extraire le sel de l'eau de mer par évaporation. ➙ saline.

synonymes

marais nom masculin

marécage, palus

bas-fond, boue, marécage

marais salant

salin, saline (abusivement)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Son nom vient du lieu où elle est située, lequel étoit couvert de marais et de jardins potagers.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
À la vérité, cette merveille a coûté cent mille hommes engloutis, par obéissance, dans les marais pestilentiels qui sont aujourd'hui une capitale.Astolphe de Custine (1790-1857)
Ils passaient les rivières ou les marais profonds au moyen de bateaux emmagasinés dans les villages riverains, et que les habitants leur amenaient sur des chariots.Amédée Thierry (1797-1873)
À peine sortis de la région des collines, nous trouvons les marais, qui bordent la ligne du chemin de fer des deux côtés.Ernest Michel (1837-1896)
La tourbe se crée continuellement par le processus de photosynthèse et de décomposition des feuilles des arbres dans les marais.Europarl
En ce cas-là, en s'enfonçant dans la petite rue qui était devant lui, s'il parvenait à atteindre les chantiers, les marais, les cultures, les terrains non bâtis, il pouvait échapper.Victor Hugo (1802-1885)
Mais on me dit que mon mari était sorti sur un poney avec un de ses gardes et ses chiens, pour chasser au marais.Eugène Sue (1804-1857)
D'immenses superficies forestières ont été détruites, des marais asséchés, des ravins comblés par des gravats.Europarl
C'est donc vers les marais que je me dirigeai directement, car je n'avais pas de temps à perdre.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Mon homme, je t'assure, aurait fait connaissance avec la boue du marais ou les pierrailles du chemin !...Jean Aicard (1848-1921)
Nous étions arrivés à l'extrémité de la chaussée, au bord d'une petite forêt de pins maritimes, qui sépare les marais salants de la mer.Paul Bourget (1852-1935)
Leurs consolations énervantes me mettaient sur la pente des résignations molles, m'enfonçaient doucement dans un marais profond.Jules Michelet (1798-1874)
Présentement, il y a tout à faire, jusqu'à de la terre à trouver, car il n'y a encore que des marais.Prosper Mérimée (1803-1870)
Marais, et le chargeai de cette affaire ; elle se plaida ; je prouvai au tribunal que mon père avait dix mille francs de plus que moi.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
Tout à coup, leurs tirailleurs sortirent de derrière des saules et des marais, et puis l'artillerie commence.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
Mais par une erreur du guide, on s'égara au milieu de marais profonds, entre lesquels donnait passage seulement un sentier fort étroit.Bathild Bouniol (1815-1877)
Aristote admet d'ailleurs que des animaux qui sont ordinairement produits par des œufs peuvent aussi se former spontanément dans la vase de certains marais.Edmond Perrier (1844-1921)
Ils arrivent au marais, et tout à l'heure vous verrez que leurs mœurs sont bien différentes de celles de nos amis les pluviers.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Ce n'étoit, dans le principe, qu'un chemin qui conduisoit à des marais où l'on cultivoit des choux et autres légumes.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Il saisit un poids de chaque main et s'élança vers une des fenêtres qui donnaient sur les marais.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MARAIS, ou Marests » subst. masc.

Terres basses & humides, couvertes d'eaux croupissantes qui n'ont point de pente pour s'escouler. Les villes les plus fortes sont celles qui sont situées au milieu d'un marais, où on n'arrive que par des chaussées, à cause de la difficulté qu'il y a de faire des approches. Le marais Meotide est une Province qui est à l'embouchure du Tanais. Ce mot vient de marast Allemand, qui signifie lieu bourbeux ; ou de maresc, qui vient de mariscetum, a mariscis, c'est-à-dire, des joncs, ce qui monstre qu'il faudroit escrire maresc, d'où on a fait marescageux. Menage. Saumaise derive ce mot de mare, qu'on a dit pour un amas d'eau. On a dit dans la basse Latinité, maresium, marescagium & marescheius.
 
MARAIS DESSECHEZ, sont des terres autrefois couvertes d'eaux, lesquelles on a fait escouler en leur donnant de la pente & des descharges par plusieurs fossez & saignées.
 
MARAIS SALANS, sont des lieux preparez pour faire le sel. On les laisse couvrir de l'eau de la mer qu'on y fait entrer par des rigoles, la grande chaleur du Soleil fait évaporer l'eau, & sa partie la plus crasse demeure sur la terre, qui est le sel marin.
 
MARAIS, est aussi une terre basse & humide, qu'on cultive soigneusement pour y faire venir des herbes & des legumes. Paris est environné de ces sortes de marais. Le quartier qu'on appelle le Marais du Temple a esté basty sur un pareil terrain qu'on a eslevé depuis.
 
On dit proverbialement, qu'un homme s'est sauvé par les marais, pour dire, par des lieux difficiles, & qu'on ne gardoit point à cause du danger qu'il y avoit d'y enfoncer. On appelle Demoiselles du Marais, des Courtisannes, à cause qu'il y en a toûjours plusieurs logées en ce quartier-là.
Drôles d'expressions L'herbe est toujours plus verte ailleurs L'herbe est toujours plus verte ailleurs

On croit toujours que les autres sont mieux lotis, qu’on trouvera mieux ailleurs.

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 28/06/2021