Email catcher

mélancolique

Définition

Définition de mélancolique ​​​ adjectif et nom

vieux Atrabilaire, hypocondriaque.
Qui manifeste de la mélancolie (2). ➙ triste.
nom Un, une mélancolique.
Qui engendre la mélancolie. Une chanson mélancolique.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot mélancolique

Qu'ils sont mélancoliques, ces livres qui sont très bien ; et puis, c'est tout.Remy de Gourmont (1858-1915)
D'accueil chez le mélancolique point, le gîte et le couvert sont réservés aux objets, pas à leurs ombres.Psychologie Clinique et Projective, 2011, Estelle Louët (Cairn.info)
Dans la mélancolie, qui serait un deuil sans fin, pathologique, le sujet mélancolique subit une forte auto dépréciation de soi.La lettre de l'enfance et de l'adolescence, 2012, Carlos Henrique Kessler, Jean-Marc Bouville (Cairn.info)
Donc on peut dire que le ver solitaire est une perception sans représentation du versant forclos de la persécution par l'objet mélancolique.Revue française de psychanalyse, 2009, Anne Denis (Cairn.info)
D'anciennes photographies le montrent à cette époque dans une prestance, une force, avec un visage volontaire dominé par un regard très mélancolique.Che vuoi ?, 2016, Patrick Bensard (Cairn.info)
En portugais, par exemple, le terme saudade désigne une forme d'humeur mélancolique empreinte de mal du pays.Ça m'intéresse, 07/10/2019, « Dis-moi ta langue, je te dirai comment tu penses »
Dans le hall de la gare, s'échappent quelques notes mélancoliques, voire déprimantes, du piano mis à disposition du public.Ouest-France, 21/12/2019
Les appétits du mélancolique prennent plutôt le caractère de la passion que celui du besoin.Maurice Barrès (1862-1923)
Tel était ce prince mélancolique qui, plus que tout autre, avait besoin des douces consolations de l'amitié.Émile Gaboriau (1832-1873)
Dans de tels contextes, il est possible d'invoquer l'action d'un surmoi particulièrement cruel, à l'instar du surmoi mélancolique.Le Carnet PSY, 2012, Catherine Chabert (Cairn.info)
Atelier pour découvrir et interpréter des chansons en yiddish et se plonger dans cet univers musical, tour à tour mélancolique et joyeux.Ouest-France, 15/09/2017
Pourquoi tous les hommes exceptionnels du passé, en philosophie, en politique, en poésie ou dans les arts, étaient-ils manifestement mélancoliques ?Capital, 02/12/2014, « Afficher son pessimisme, c'est bon pour le moral et le… »
Le programme permettra de découvrir, ou réentendre le son mélodique et doux, presque mélancolique d'une viole de gambe.Ouest-France, 13/08/2021
Elle sait manier les mots pour faire sonner ses textes de manière mélancolique, drôle, caustique, fantaisiste.Ouest-France, 23/06/2021
Bien que rappeur, il qualifie son style de mélancolique et calme.Ouest-France, 21/05/2021
Dans la nature il n'y a rien de mélancolique.Auguste Angellier (1848-1911)
Cela me rend mélancolique car je suis né dans une petite ville portuaire où il y avait, à l'époque, un chantier naval dans presque toutes les rues.Europarl
Sur une musique à la fois pop et rock, habillée de sa poésie à la fois sucrée et mélancolique.Ouest-France, 18/11/2018
Dans la mélancolie, c'est franchement impossible : le mélancolique nous sert sa litanie et n'est sensible à rien d'autre.L'en-je lacanien, 2009, Bernard Nominé (Cairn.info)
Me voilà au point de lumière : triste champ plus mélancolique que les forêts qui l'environnent !François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de MELANCOLIQUE adj. masc. & fem.

Celuy qui a de la melancolie. Il y a des animaux melancoliques de temperament, en qui l'humeur melancolique est predominante. Le temperamment melancolique est le plus propre pour l'estude. Il y a des melancoliques par accident, quand il leur est arrivé quelque grande affliction qui leur donne du chagrin, de la melancolie. Il y en a qui sont melancoliques par art, qui se retirent pour mediter, pour escrire, pour resver dans la solitude. Il a des pensées melancoliques.
 
On appelle aussi un fou melancolique, celuy en qui la bile noire est predominante.
 
MELANCOLIQUE, se dit figurément des choses qui peuvent apporter, ou causer de la melancolie. Cette maison est sombre & melancolique. Cette solitude est affreuse, est melancolique. On appelle un petit feu, ou qui brusle malaisément, un feu melancolique. Quand le Ciel est couvert, on dit, ce temps est bien melancolique. Cet homme est froid, il a un entretien fort melancolique.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Notre actualité Quels sont les métiers du dictionnaire ? Quels sont les métiers du dictionnaire ?

À qui doit-on l’entrée dans Le Petit Robert 2025 du mot surtourisme ou du nouveau sens du mot vocal ? Comment nos équipes rédigent-elles et...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine