Email catcher

melliflu

définitions

melliflu ​​​ , melliflue ​​​ ou melliflue ​​​ adjectif

vieux
Qui distille, produit du miel.
au figuré Qui a la suavité du miel. péjoratif ➙ doucereux, fade.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le refus du sirupeux, du melliflue, voire de la simple fluidité, entraîne-t-il le poète jusqu'à un excès en sens inverse ?Études anglaises, 2001, Henri Suhamy (Cairn.info)
Il ne fit pas miroiter à nos yeux les arêtes du droit chemin et ne nous englua pas des grâces melliflues du repentir.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
L'évoquer est déjà subversif qui sème le désordre dans un champ de pensées alignées et melliflues.Medium, 2017, Marc Bonnant (Cairn.info)
La première est qu'un certain climat de mollesse attendrie, de sentimentalisme compassionnel, de sensibilité melliflue baigne tous les rouages de la parole publique.Commentaire, 2004, Alain Besançon (Cairn.info)
Il avait jusqu'alors trouvé la vicomtesse pleine de cette aménité polie, de cette grâce melliflue donnée par l'éducation aristocratique, et qui n'est complète que si elle vient du cœur.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il avait la face plate et rougeaude, une façon de s'exprimer melliflue, une barbe bien taillée et des prétentions au bel esprit.Émile Gaboriau (1832-1873)
Drôles d'expressions Se porter comme un charme Se porter comme un charme

D’un vieillard alerte, d’un rescapé ou d’un ancien malade on dit qu’il se porte comme un charme. 

Alain Rey 22/04/2022