moiteur

définitions

moiteur ​​​ nom féminin

Légère humidité. La moiteur de l'air.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et le matin, si tu te lèves toute en moiteur, es-tu bien à ton aise quand ta chemise sèche sur ton corps !Zulma Carraud (1796-1889)
L'air dormait, sans un souffle, dans une moiteur d'alcôve.Émile Zola (1840-1902)
La moiteur des pierres et la viscosité du radier en faisaient de mauvais points d'appui, soit pour la main, soit pour le pied.Victor Hugo (1802-1885)
Une moiteur plus molle et plus tiède s'élevait du fond de la plaine.Eugène Fromentin (1820-1876)
C'était ce retour en arrière qui la rendait rieuse, un peu folle, la peau chaude d'une moiteur dorée.Émile Zola (1840-1902)
Leurs belles robes étaient collées par la moiteur.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le ton de la peau était mat... les yeux étaient brillants... les mains avaient cette moiteur qui procède de la fraîcheur du tombeau.Jules Lermina (1839-1915)
Elle avait les pieds blancs, les genoux et les bras roses, la nuque blonde, la gorge adorablement veinée, pâle, d'une moiteur exquise.Émile Zola (1840-1902)
Un matin, dans l'engourdissement d'un demi-somme, il sembla au président qu'une moiteur, un flux tiède lui lavait la main, et cette sensation n'était pas dénuée de douceur.Camille Lemonnier (1844-1913)
L'air est froid et imprégné d'une moiteur pénétrante.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Dès en ouvrant les yeux, elle aperçut l'écritoire et essaya de lier quelques idées pour l'abbé, dans la moiteur de pensée du réveil.René Boylesve (1867-1926)
Ces bougies qui s'achevaient dans la moiteur ensommeillée de la pièce, leur faisaient croire qu'ils avaient dû veiller pendant des heures.Émile Zola (1840-1902)
Il trouva un mieux sensible dans le pouls et une bonne moiteur à la peau.Marie d'Agoult (1805-1876)
Dès sept heures, lorsqu'il se réveilla, brisé, dans la moiteur alanguissante des draps, sa première pensée fut pour elle, il faillit céder à une lâcheté.Émile Zola (1840-1902)
Il y avait enfin de la vie et comme de la moiteur sur sa peau et dans son regard.George Sand (1804-1876)
La moiteur de l'inspiration collait sur son grand front les boucles de ses longs cheveux.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Plongés dans cette demi-obscurité, ne respirant que moiteur et humidité, la vie du bord était devenue pour nous d'une monotonie désespérante.Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice (1844-1897)
J'en avais le cœur battant et une moiteur à la peau ; pourtant, j'étais bien contente, au fond !Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOITEUR » subst. fem.

Petite humidité qui rend une chose moite. La moiteur des draps qui n'ont pas esté chauffez est incommode, est capable d'enrumer.
So British... ou pas ! Glamour Glamour

Synonyme de charme, sensualité, élégance, le terme glamour est facilement identifié comme un mot provenant de l’anglais ; il est d’ailleurs récent en...

Dr Orodru 15/09/2021