mollet

 

définitions

mollet ​​​ , mollette adjectif

Agréablement mou.
Œuf mollet, à peine cuit dans sa coquille.

mollet ​​​ nom masculin

Partie charnue de la jambe, entre le jarret et la cheville.
 

synonymes

mollet, mollette adjectif

douillet, doux, moelleux

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'huissier s'assit sur une banquette et croisa son mollet, qu'il avait fort beau, sur son genou.Paul Féval (1816-1887)
La sentimentalité : un œuf à la coque à... pain mollet ; le libertinage : une omelette aux fines herbes.Octave Uzanne (1851-1931)
Des jambières d'un ton pareil serraient, on ne peut pas dire son mollet – où ce renflement se serait-il placé ?Paul Bourget (1852-1935)
Son verre et son carafon étaient taillés dans du cristal de roche ; un petit pain mollet était placé à côté d'une cuiller qui était en or ainsi que la fourchette.Comtesse de Ségur (1799-1874)
L'élégance suprême est de n'attacher que les premiers boutons en haut et en bas, de façon à laisser voir le mollet.Théophile Gautier (1811-1872)
Son petit mollet aurait pu servir de cuisse à plus d'une jolie femme ; quant à sa cuisse, seule une chaîne d'arpenteur aurait pu en évaluer les suggestifs contours.Alphonse Allais (1854-1905)
Voyons tes jambes ; il y a quatre campagnes là dedans, continua le général, en me frappant sur le mollet : maintenant que veux-tu ?Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Le mollet plus ou moins gros, bien ou mal placé, voilà des symptômes immanquables d'esprit ou de talent...Paul de Kock (1793-1871)
Un jour qu'il avait mal calculé son mouvement, au lieu de la basquine, il avait effleuré le mollet.Michel Zévaco (1860-1918)
Mais dans l'estimation amoureuse de celui qui la suivait, l'aimable fille, dont le mollet, pourtant, se montrait découvert de dix centimètres plus haut, avait perdu soixante-quinze pour cent.Eugène Chavette (1827-1902)
Jean revint apportant un bifteck aux pommes tout fumant, bien cuit à point, un petit pain mollet et une bouteille de vin de premier choix.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Les saillies du genou, les rondeurs du mollet, de la cuisse et du ventre, sont indiquées de façon sommaire et se modèlent vaguement sous le bois.Gaston Maspero (1846-1916)
Le mari, en courant au secours de sa femme, s'enfonce un pieux dans le mollet, qui lui donne le cathare.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Martin se gratta le mollet gauche et resta, jusqu'à plus ample information, dans la position qu'il occupait.Jules Girardin (1832-1888)
Regarde ce mollet ; si l'on ne dirait pas du bronze coulé dans un bas de soie !Jules Sandeau (1811-1883)
Si, avant d'être arrivé là-haut, il vient à chanter, coupez-vous un morceau du mollet et donnez-le-lui ; sinon il vous jetterait en bas.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Cet écrivain nous représente le plus grand nombre de malades, comme ayant sous l'articulation des deux genoux, de grandes taches livides et obscures qui s'étendaient jusqu'au mollet.Charles Anglada (1806-?)
Et, pour bien établir sans doute que sa robe était une robe longue, elle croisa les jambes d'un geste vif qui découvrit tout son mollet droit.Marcel Prévost (1862-1941)
Nous étions accompagnés par un énorme terreneuve qui nous montrait des dents à rendre jaloux n'importe qui, par leur blancheur, et à faire trembler n'importe quel mollet, par leur longueur.Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice (1844-1897)
Pour le faire descendre, elle courbait les reins – et on voyait alors ses bas bleus jusqu'à la hauteur de son mollet.Gustave Flaubert (1821-1880)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOLLET, ETTE » adj.

Qui est maniable, doux au toucher, qui cede, qui obeït, qui n'est pas dur. Il estoit couché sur un lit mollet de gazon, sur un oreiller de duvet. Les estofes de pure soye, de pur castor sont douces & mollettes. On appelle des oeufs mollets, des oeufs à la coque dont le jaune n'a pas esté assez cuit pour estre dur. On appelle pain mollet, un petit pain dont la mie est legere & tendre, de l'invention d'un Boulenger fameux, qui a donné ce nom à une ruë de Paris qu'on appelle Jean-Pain mollet.

Définition de « MOLLET » subst. masc.

est une petite frange large d'un travers de doit, qui sert à garnir les ameublements. On en fait d'or, de soye, & de laine. Ce Prelat a un lit fort modeste, garni d'un simple mollet de soye.
 
MOLLET, chez les Orfevres se dit d'une petite pincette qui leur sert à tenir la besogne.
 
On appelle aussi le gras de la jambe, le mollet, le pommeau.
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020