moelleux

définitions

moelleux ​​​ , moelleuse ​​​ adjectif et nom masculin

Qui a de la douceur et de la mollesse au toucher. ➙ doux, mou. Étoffe moelleuse. Siège, lit moelleux, où l'on s'enfonce confortablement.
nom masculin Gâteau de consistance moelleuse. Un moelleux au chocolat.
Agréable au palais, au goût. ➙ onctueux, savoureux. Un vin moelleux.
Qui a une sonorité pleine et douce. Son moelleux.
(formes naturelles ou artistiques) Qui a de la mollesse et de la grâce. ➙ gracieux, souple. Ligne, touche moelleuse.
nom masculin Caractère moelleux. Le moelleux d'un fauteuil.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La sultane sortit d'un lit de splendeur plus moelleux que celui dans lequel la sensibilité d'un sibarite ne pouvait supporter le pli d'une feuille de rose.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Des mamelons herbus y descendaient jusqu'à la mer en amples pâtés auxquels la saturation de l'humidité et du sel donnent une épaisseur, un moelleux, une vivacité de tons extrêmes.Marcel Proust (1871-1922)
Il se vit dans une chambre qu'il ne connaissait pas, étendu sur un lit moelleux aux courtines soigneusement tirées.Michel Zévaco (1860-1918)
C'était marcher dans la boue, lui qui ne trouvait que les nuages assez moelleux et assez purs pour le porter.George Sand (1804-1876)
Ces pelouses à tissu serré, douces au pied, eussent rivalisé avec les plus moelleux tapis tissés par la main des hommes.Jules Verne (1828-1905)
Ensuite, le bois dont il est fabriqué ne ressemble en rien au moelleux de la plume.Charles Des Écores (1852-1905)
L'herbe courte et grasse, qui poussait sous la voûte sombre des hêtres, étendait devant la promeneuse un tapis moelleux comme du velours.Georges Ohnet (1848-1918)
Et il voyait la jeune femme à moitié couchée sur un de ces antiques fauteuils, si bons et si moelleux.Eugène Sue (1804-1857)
Soit qu'elle l'attendît, soit qu'il prît congé d'elle, elle n'oubliait jamais de mettre à sa disposition la plus douce de ses voitures et les coussins les plus moelleux.Edmond About (1828-1885)
Tous les meubles sont moelleux, arrondis, sans aucun angle : un aveugle s'y promènerait sans craindre de se blesser.Edmond About (1828-1885)
Aux caresses d'un pinceau trop moelleux elle perdrait tout son caractère, et ce serait dommage.Anatole France (1844-1924)
Il s'était étendu, à moitié, sur un moelleux petit canapé, placé obliquement à la cheminée, et il défaisait, en chantonnant, les boutons de son gilet, les boutons de ses bottines.Fernand Vandérem (1864-1939)
Avec de sonores maillets, avec des poignards moelleux, ces yeux en lui enfonçaient le silence, le silence du mauvais gré pardonné.Camille Lemonnier (1844-1913)
Chaque sorte a un degré de finesse et de moelleux correspondant à son prix, et toutes sont remarquables par une confection soignée.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Tous deux passèrent la nuit debout pour veiller sur mon repos ; et moi, je dormis serré contre leurs marmots, comme sur un lit du plus moelleux duvet.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Nos meubles sont déjà devenus plus moelleux et plus confortables ; on en viendra à leur donner l'élégance qui leur manque.George Sand (1804-1876)
Le shah, assis dans un coin sur des coussins moelleux, ressemblait assez à un reptile venimeux replié sur lui-même et prêt à fondre sur sa proie timide.Bénédict-Henry Révoil (1816-1882)
Elle lutta tant qu'elle put, mais la pauvre enfant n'était guère plus accoutumée que son ami le charpentier aux fauteuils moelleux, aux tapis de fourrure et à l'éclat des bougies.George Sand (1804-1876)
Les trois amis foulent, avec ils ne savent quelle volupté, le tapis moelleux des aiguillettes brunes ou dorées que les conifères ont semées dans la forêt profonde.Hector Bernier (1886-1947)
Il n'avait pas le jeu souple, le tour de poignet facile et moelleux du chambellan.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOELLEUX, EUSE » adj.

Qui est plein de moelle. Les gros os des jambes sont moelleux. La substance du cerveau est moelleuse. L'Osier est mis au rang des arbres moelleux.
 
MOELLEUX, se dit figurément en Morale d'un Livre, d'une doctrine, quand il y a beaucoup à profiter à le lire, à l'entendre. On dit aussi qu'une estoffe est moelleuse, qu'un chapeau est moelleux, lorsqu'ils sont doux au maniement, qu'ils ne sont pas si sujets à se casser. On le dit aussi des tableaux qui sont touchez avec grande delicatesse, & dont les couleurs sont noyées & bien adoubies.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 7 : jeux de traduction

Les idées reçues sur la traduction ont la vie dure.

Laélia Véron 14/06/2021