Email catcher

mollir

définitions

mollir ​​​ verbe intransitif

Perdre sa force. Sentir ses jambes mollir. Faire mollir. ➙ amollir. —  Marine Le vent mollit.
Commencer à céder. ➙ faiblir. —  familier Hésiter, flancher. ➙ se dégonfler.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je mollis

tu mollis

il mollit / elle mollit

nous mollissons

vous mollissez

ils mollissent / elles mollissent

imparfait

je mollissais

tu mollissais

il mollissait / elle mollissait

nous mollissions

vous mollissiez

ils mollissaient / elles mollissaient

passé simple

je mollis

tu mollis

il mollit / elle mollit

nous mollîmes

vous mollîtes

ils mollirent / elles mollirent

futur simple

je mollirai

tu molliras

il mollira / elle mollira

nous mollirons

vous mollirez

ils molliront / elles molliront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aucune victime ou dégât d'ampleur n'étaient signalés dans l'immédiat, les vents ayant faibli à quelque 130 km/h et devant encore mollir pendant la nuit.Ouest-France, 26/07/2020
Le garçon ne mollit pas, soutenu par le public qui reprend en chœur.Ouest-France, 23/07/2019
Les kayakistes expérimentés du club reconnaissent que pour le suivre, il ne faut pas mollir !Ouest-France, 21/09/2021
L'enfant, entre deux cœurs sensibles (et plus amoureux que jamais), mollirait et dépérirait, atrophié dans cette langueur.Jules Michelet (1798-1874)
De petits nuages s'en allaient lentement au souffle intermittent de ces brises qui mollissent avec la nuit.Jules Verne (1828-1905)
Mais moi, qui connois ses principes, j'ose vous assurer qu'il quitteroit sa place plutôt que de mollir sur l'article de son devoir.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Sa respiration s'embarrassait dans sa gorge et ses jambes mollissaient sous le poids de son corps.Paul Féval (1816-1887)
Bon, soyons francs : la proue de mon esquif prise dans les rafales de vent, il ne fallait pas mollir pour garder le cap.Ouest-France, Clément MACHECOURT, Benoît LASCOUX, 21/08/2020
Le vent va mollir et ça ne fera pas de mal car il y a une inspection générale du bateau à faire.Ouest-France, 02/01/2021
Quant au vent, il s'est montré mollissant et surtout hyperchangeant pour les trois régates dominicales.Ouest-France, 19/05/2013
Pendant la demi-heure qui lui était consacrée, la comédienne n'a pas molli.Ouest-France, 30/04/2018
Les producteurs restent confiants face à une demande qui ne mollit pas.Ouest-France, Maëlle BENISTY, 17/08/2019
A bout de bosses, les canots, précipités ou retenus par une lame, mollissent et tendent tour à tour leurs amarres en menaçant de les rompre.Marc Elder (1884-1933)
Le conseil de ville, sous cette influence, mollit, promit des vivres, mais en petite quantité.Jules Michelet (1798-1874)
Les concurrents vont voir le vent mollir petit à petit mais ils vont rester dans le même régime de vent jusqu'à l'arrivée, sans grandes options stratégiques à jouer donc.Ouest-France, 26/03/2021
Hier, la tempête était déchaînée ; aujourd'hui, le vent a molli, mais la mer ne se résigne pas encore au calme.Octave Mirbeau (1848-1917)
L'une des spécificités d'une ville qui déroule très peu de grands boulevards ou de longues avenues sur lesquels le rythme ne mollit pas.Ouest-France, 02/05/2017
Cependant, comme le courant avait beaucoup molli déjà, rien ne pouvait faire croire que le jeune lieutenant eût enfin dépassé la ligne d'embossage.Jules Verne (1828-1905)
Par les temps de disette, ils engloutissent des marmites pleines d'herbes marines qu'ils ont mises à mollir dans l'eau chaude.Élie Reclus (1827-1904)
Sa vie passa comme un boulet de fer, n'ayant molli jamais.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOLLIR » v. n.

Devenir mol. Il ne se dit guere au propre que des fruicts, qui se pourrissent par le milieu par trop de maturité. Ces poires ne sont pas de garde elles mollissent. Ce mot vient du Latin mollire.
 
MOLLIR, se dit aussi au figuré des personnes qui ne sont pas fermes dans leurs resolutions, dans leurs entreprises. On auroit beau menacer ce Juge, c'est un homme qui ne mollit point, quand il a entrepris la deffense d'une chose juste.
 
MOLLIR, se dit aussi des chevaux qui bronchent. Ce cheval a la jambe foible, il mollit souvent, il bronche quand il a un peu travaillé.
Drôles d'expressions Courir le guilledou Courir le guilledou

Courir le jupon, le cotillon, ou la prétentaine sont autant de manières imaginées d’évoquer la recherche et la multiplication d’aventures galantes.

23/11/2021