monticule

définitions

monticule ​​​ nom masculin

Petite bosse de terrain.
Tas. Un monticule de pierres.

synonymes

monticule nom masculin

butte, éminence, hauteur, mamelon, tertre

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pas un arbre, pas un monticule ne faisait saillie sur cette vaste plaine, qui recommençait la steppe sibérienne.Jules Verne (1828-1905)
Enfin, nous plantâmes le piquet au pied d'un monticule, où il y avoit un buisson si épais, qu'on y étoit à l'abri du vent, comme sous une tente.Simon Tyssot de Patot (1655-1727)
Derrière la colline où j'étais assis, au haut d'un monticule couvert de sapins, de châtaigniers et d'érables, j'apercevais une sombre ruine, colossal monceau de basalte brune.Victor Hugo (1802-1885)
À cinquante pas du rivage, nous découvrîmes une jetée en pierre, construite au bas d'un petit monticule sur lequel retentissaient les sons d'une musique sauvage.Joseph de Bonnefoux (1782-1855)
Les montoneros, malgré l'indiscrète curiosité qui les animait, n'avaient pas osé, par respect pour leur chef, dépasser la limite naturelle tracée par le pied du monticule.Gustave Aimard (1818-1883)
Lorsqu'il fut parvenu à quelque distance, il arrêta son cheval sur un monticule et se tourna du côté des lignes qu'il venait d'abandonner.Amédée Achard (1814-1875)
Il était toujours debout sur le monticule, la tête entre les mains, et des sanglots achevaient de mourir dans sa poitrine.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Les paroles devinrent distinctes ; elles étaient tout près, dans ce monticule entrevu là comme une oasis, et pourtant on n'entendait pas ce qu'elles disaient.Henri Barbusse (1873-1935)
Le vent, ayant beaucoup de prise sur le monticule, en avait enlevé toute la neige.Victor Hugo (1802-1885)
Puis, ils se remettaient à piocher, – et la terre du trou qu'ils creusaient s'amoncelait peu à peu en un monticule allongé qui avait la forme d'une bière.Paul Mahalin (1838-1899)
Le lendemain je réfléchis qu'il était assez inutile d'aller encore nous asseoir sur le monticule.Paul de Kock (1793-1871)
Devant elles s'élevait un monticule qui encaissait la forêt, et dont le sommet, bien que peu élevé, coupait l'horizon en droite ligne.Gustave Aimard (1818-1883)
Juanito, après les avoir suivis quelques instants du regard pendant qu'ils descendaient le monticule au sommet duquel se trouvait le camp, vint nonchalamment se rasseoir auprès du feu.Gustave Aimard (1818-1883)
En promenant ses yeux sur le paysage, elle les arrêta sur un petit monticule surplombant le lac, et que couronnait une petite chapelle construite en bois.Henry Gréville (1842-1902)
Le corps fut transporté au pied d'un monticule de sable, qui se trouva d'aventure à un arpent de là, et que l'on égrena sur lui.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Située sur le sommet d'un monticule comme un escargot sur un champignon, on l'apercevait d'une assez longue distance.Jules Noriac (1827-1882)
Quelques tourelles tombèrent sous ses coups ; l'argile durcie du monticule principal fut ouverte par ses cornes, dont ils se servait comme de pioches retournées.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Puis lasse, comme une femme qui n'a pas l'habitude de marcher, elle s'était laissée tomber près d'un monticule, sous lequel dormait un enfant : un tertre vert tout mangé de marguerites.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Je me réveillai comme le soir tombait, et je gravis un monticule voisin pour avoir l'œil sur tout l'horizon.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais ces empreintes, au pied même du cap, à la base du monticule qui le formait, tournaient sur la droite et traçaient un sentier vers la mer.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Charbonner Charbonner

v. dérivé de charbon, dans l’expression aller au charbon, travailler dur, bosser.

Aurore Vincenti 21/02/2020