murmure

définitions

murmure ​​​ nom masculin

Bruit sourd, léger et continu de voix humaines. ➙ chuchotement. Pas un murmure dans la salle.
Commentaire fait à mi-voix par plusieurs personnes. Un murmure d'approbation, de protestation.
Bruit continu léger, doux et harmonieux. ➙ bruissement.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On lisait tant de douleur sur ce fier visage, tant de souffrance dans ces yeux éclatants qui ne pouvaient plus pleurer, qu'un murmure d'émotion courut dans la foule.Albert Delpit (1849-1893)
Enfin un murmure annonça l'entrée de celui qu'on attendait avec tant d'impatience, et quelques-uns peut-être avec plus de crainte que d'impatience encore.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Comme, d'ailleurs, je me soumettais sans murmure à sa volonté de me garder avec elle, elle parut s'apaiser.George Sand (1804-1876)
Je me reposerai sur votre vertu, sur vos principes, sur votre générosité, et j'attendrai, non sans impatience, mais sans crainte et sans murmure, le moment où vous la fixerez.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Toute la société était déjà réunie au salon, et le murmure des voix, des éclats de rires, le bruit des allées et venues montaient jusqu'à notre salle d'étude au premier.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Cependant la noblesse de cour murmure en voyant un homme de peu, un artiste, donner le ton des plaisirs.Marie d'Agoult (1805-1876)
Je ne murmure point de la nécessité que vous m'en avez faite, ma belle amante ; j'en connais le motif ; qu'il vous rend chère à mon cœur !...Restif de La Bretonne (1734-1806)
Les soupçons de quelques domestiques se bornèrent à un murmure sourd, et jamais cette affaire n'avait été approfondie.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Elle a passé les journées dans les ténèbres et les nuits dans les veilles, et n'a jamais fait entendre un murmure de faiblesse.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Le ruisseau avait repris son murmure et sa transparence, et quelques jours encore la tonnelle allait étendre ses feuilles sur le treillage encore transparent.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un murmure a parcouru les rangs de la foule, et quelques applaudissements, aussitôt réprimés, se sont fait entendre.Jules Lermina (1839-1915)
Le jardin, en les voyant, avait eu comme un rire prolongé, un murmure satisfait volant de feuille en feuille, jusqu'au bout des avenues les plus profondes.Émile Zola (1840-1902)
Dans les jours d'orage, il avait confondu sa voix avec celle du tonnerre ; dans les jours paisibles, son murmure s'était perdu avec celui des cascades de la montagne.George Sand (1804-1876)
Jamais il n'échappa à l'empereur le moindre murmure d'impatience, quand il était assailli de tant d'incommodités.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Vous voilà de nouveau sur la pelouse ; le murmure des voix du lieu saint y parvient encore.Hector Berlioz (1803-1869)
Ce fut un cri de surprise et un murmure de stupeur dans toute la classe.George Sand (1804-1876)
Elle n'élevait pas la voix, elle disait ces choses affreuses dans un murmure profond, simplement, passionnément.Émile Zola (1840-1902)
Elle murmure un oui, elle le répète à voix basse, puis à demi-voix, puis d'un ton ordinaire, puis à voix haute, ensuite fort, très-fort, excessivement fort.Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
Le doux murmure de ton filet de tendresse conjugale vaut-il mieux que la turbulence des torrents de mon amour ?Honoré de Balzac (1799-1850)
Moi seul je me soumets, je souffre tout et ne murmure point, vous frappez et j'adore.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MURMURE » subst. m.

Plainte secrette de plusieurs personnes, sur quelque tort qu'on leur fait, ou de quelque scandale. Le bruit qu'on a fait courir de ce nouvel impost a excité un grand murmure par le peuple. La vie scandaleuse de ces Moines a causé un tel murmure, qu'on y a mis la reforme. Il se dit quelquefois en bonne part, des applaudissements. Quand on entend quelque bel endroit d'une Tragedie, il s'esleve un doux murmure, un brouhaha, qui tesmoigne l'applaudissemens des Spectateurs.
 
MURMURE, se dit aussi du bruit confus qui resulte de la voix de plusieurs personnes qui parlent ensemble, sans qu'on en puisse discerner aucune en particulier. Quand on entre dans la Salle du Palais, on entend un murmure que font tous les plaideurs.
 
MURMURE, se dit aussi du bruit doux & agreable que font des choses inanimées. Il est agreable de resver au doux murmure d'un ruisseau. Le murmure des vents provoque le sommeil. La Statuë de Memnon en Egypte faisoit un doux murmure au lever du Soleil.
Sous toutes les coutures De fil en aiguille De fil en aiguille

Expression née à la fin du XIIIe siècle qui signifie, de manière figurée, « en passant insensiblement d’une chose à l’autre ».

Marcelle Ratafia 28/01/2021