naïvement

 

définitions

naïvement ​​​ adverbe

D'une manière naïve. ➙ ingénument.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
S'il a des vices, il les expose au jour si naïvement, qu'on est forcé de les lui pardonner.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il pratique naïvement ou sciemment l'énervation des esprits comme un chirurgien pratique la taille et la saignée...Eugène Delacroix (1798-1863)
Je lui laissois vanter la beauté de ses gros yeux bleus et les charmes de sa figure, dont il me disoit naïvement que toutes les femmes étoient folles.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Ceux qui voulaient pourtant lui garder leur estime ancienne imaginèrent que, sans être affilié, il contribuait sottement ou naïvement à faire les affaires de ce syndicat.Charles Péguy (1873-1914)
Nous - et les citoyens européens - souhaiterions voir des garanties concernant la destination de ces moyens financiers plutôt que de croire naïvement ce qu’on nous dit.Europarl
Cependant il n'avait pu réprimer une émotion tendre et presque paternelle lorsqu'elle lui avait naïvement demandé de l'instruire.George Sand (1804-1876)
Je dois ici naïvement avouer que, dans mes premiers travaux de philosophie politique, j'ai essentiellement partagé cette illusion très naturelle, dont une longue expérience personnelle m'a seule ensuite péniblement détrompé.Auguste Comte (1798-1857)
Nous ne nous contenterons pas, bien sûr, d'un exercice théorique, ni d'accepter naïvement les résultats communiqués par les autorités nationales.Europarl
Ce berceau d'un enfant à l'agonie, et cette femme qui pleurait accroupie dans la pénombre formaient un tableau trop naïvement douloureux pour ne pas remuer le cœur.Émile Souvestre (1806-1854)
Elle l'écoutait naïvement, attachant sur son visage de grands yeux attentifs, innocents, appliqués, comme une bonne petite fille qui veut profiter et s'instruire.Victor Cherbuliez (1829-1899)
La jeune enthousiaste admira naïvement cet homme dont la vie appartenait à tous, et chez qui l'habitude de s'occuper des douleurs physiques avait détruit les manifestations de l'égoïsme.Honoré de Balzac (1799-1850)
Elle était sûre de sa beauté sans en être fière, et disait naïvement qu'elle n'avait jamais été jalouse de celle des autres, se trouvant assez bien partagée de ce côté-là.George Sand (1804-1876)
Elle eut du dépit de voir qu'il ne rentrait pas de bonne heure, ainsi qu'il le lui avait promis, et montra naïvement son chagrin à ma grand'mère.George Sand (1804-1876)
Elle a pleuré avec nous la plus douloureuse des pertes, d'un enfant adoré, et pleuré si naïvement, si ardemment !George Sand (1804-1876)
Naïvement il mettait l'émotion dont il était saisi sur le compte de cette ressemblance singulière qu'il avait constatée.Pierre Zaccone (1818-1895)
Vivement, naïvement, dans ces notes si brèves qu'il écrit pour lui seul, on voit l'amère surprise, l'effroi qu'on eut de tout cela.Jules Michelet (1798-1874)
C'était la première fois de sa vie qu'il se faisait le serviteur de quelqu'un, et il y trouva un plaisir délicat dont il éprouva naïvement la surprise.George Sand (1804-1876)
Aujourd'hui on se bat pour des débouchés, et si ce but n'est pas aussi naïvement odieux, il est certes plus puéril que les autres.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Je le laissai aller rêver toute la nuit à ce grave intérêt, qui était tout naïvement une simple réponse.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Rousseau n'ont découvert plus naïvement leur intérieur, ni fait avec plus de franchise l'aveu de leurs faiblesses.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « NAÏVEMENT » adv.

D'une maniere naïve, naturelle, sincere & ingenuë. Ce Peintre a tiré ce visage fort naïvement. Cet Auteur escrit fort naïvement, à un stile fort naïf. Il a fort naïvement confessé sa faute.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020