Email catcher

noircir

définitions

noircir ​​​ verbe

verbe intransitif Devenir noir ou plus foncé. La peinture a noirci.
verbe transitif
Colorer ou enduire de noir. La fumée a noirci les murs. ➙ salir. —  locution Noircir du papier : écrire beaucoup.
littéraire Calomnier, dire du mal de (qqn).
Décrire d'une manière pessimiste. Vous noircissez la situation.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je noircis

tu noircis

il noircit / elle noircit

nous noircissons

vous noircissez

ils noircissent / elles noircissent

imparfait

je noircissais

tu noircissais

il noircissait / elle noircissait

nous noircissions

vous noircissiez

ils noircissaient / elles noircissaient

passé simple

je noircis

tu noircis

il noircit / elle noircit

nous noircîmes

vous noircîtes

ils noircirent / elles noircirent

futur simple

je noircirai

tu noirciras

il noircira / elle noircira

nous noircirons

vous noircirez

ils noirciront / elles noirciront

synonymes

noircir verbe transitif

salir, barbouiller, charbonner, maculer, enfumer (vieilli), mâchurer (vieilli)

assombrir, brunir, obscurcir

calomnier, décrier, dénigrer, déprécier, déshonorer, diffamer, discréditer, traîner dans la boue, décréditer (vieux)

exagérer, charger, dramatiser, forcer, outrer

noircir la situation

voir tout en noir, peindre le diable sur la muraille (Suisse)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Comme il y a cinq ans, quand le coffret électrique avait déjà noirci de fumée la salle des jeunes.Ouest-France, Raphaël FRESNAIS, 02/12/2020
Personnellement, j'y vois toujours une difficulté, mais nous n'allons peut-être pas noircir le tableau inutilement.Europarl
L'internationale française a noirci sa feuille de statistiques personnelle de façon quasi-parfaite jusqu'à la fin du match.Ouest-France, Didrick POMELLE, 15/10/2020
Tout objet, en passant par ce milieu, y perd de son éclat, ou, plutôt, s'y noircit légèrement.Émile Zola (1840-1902)
Par les temps qui courent, il est très facile de noircir la réputation de personnalités publiques.Europarl
Les criminels pensent toujours se blanchir en noircissant leurs voisins.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Cela offrirait un argument trop facile à tous ceux qui veulent diminuer et noircir la politique européenne du climat.Europarl
On veillera alors à citronner l'avocat pour qu'il ne noircisse pas.Ouest-France, Émilie CHASSEVANT, 27/12/2019
Les murs ne sont plus noircis par les flammes, mais par le temps.Ouest-France, Mélissa BOUFIGI, 02/10/2020
Cette rencontre a permis de créer des liens d'amitié à tous les niveaux et de noircir un carnet d'adresses.Ouest-France, 17/08/2021
Leurs armures étaient bosselées par les catapultes et leurs visages noircis par le hâle des batailles.Gustave Flaubert (1821-1880)
Elle noircit les pages de nos quotidiens plus que tout autre fait divers.Ouest-France, 05/09/2020
Semblablement de quelle grosse monnaie de romans aurons-nous acheté les petits livres qui émergeront peut-être de notre océan de papier noirci.Marcel Schwob (1867-1905)
Beaucoup veulent un statut pour améliorer une image noircie par les abus de quelques-uns.Europarl
Le corps noirci de brûlures, le laboureur sortait de la maison, engageait avec les pélicans un combat atroce.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Celui à qui l'on donne les ballons chauds en fin de match, celui qui noircit le plus la feuille de stats.Ouest-France, 16/10/2018
Elle ne peut s'empêcher de noircir des feuilles de scènes, de personnages, de détails urbains.Ouest-France, Jean-Marc PINSON, 06/06/2021
Pendant le confinement, leurs initiatives et leurs efforts ont noirci nos colonnes et éclairé l'actualité.Ouest-France, Marie LENGLET, 30/05/2020
Cet homme était vêtu d'une redingote toute neuve trop grande pour lui et d'un épouvantable pantalon en loques tout noirci par la boue.Victor Hugo (1802-1885)
Le costume, composé d'un châle, d'un tablier et d'une coiffe blanche, est noirci par le deuil depuis l'épidémie de choléra de 1885.Ouest-France, 12/08/2021
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « NOIRCIR » v. act. & n.

Barbouiller de noir, rendre noir. Le hasle est ce qui noircit les paysanes. On noircit les souliers, les tripots avec du noir à noircir. Ce bois ne brusle pas bien, il ne fait que noircir au feu. Les vieillards coquets noircissent leur barbe. Les bastiments de pierre de St. Leu se noircissent bientost à l'air.
 
NOIRCIR, se dit figurément en Morale, des médisances, des invectives, des accusations qu'on fait contre quelqu'un. Cet Advocat a noirci autant qu'il a pû sa partie adverse. Cette accusation l'a tellement noirci, qu'il n'en sera jamais bien lavé. Les Auteurs prennent plaisir à se noircir les uns les autres.