nue

 

définitions

nue ​​​ nom féminin

vieux ou littéraire Nuage. —  par extension Ciel.
locution Mettre, porter qqn, qqch. aux nues : louer avec enthousiasme. —  Tomber des nues : être extrêmement surpris, décontenancé par un évènement inopiné.
 

synonymes

nue nom féminin

nuée

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ma chambre est une cellule de couvent, altière et nue, et c'est depuis quatre ans le désert même.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Manet y avait en effet groupé, au premier plan, deux hommes vêtus avec une femme nue, assise repliée sur elle-même, et mis encore, au second plan, une femme au bain.Théodore Duret (1838-1927)
Ils se trouvaient sur une plage nue, exposés, sans abri d'aucune sorte, aux coups de leurs adversaires parfaitement cachés derrière leurs remparts.Gustave Aimard (1818-1883)
Pour mon compte, je sais que je périrais d'ennui, s'il me fallait vivre en face de cette eau toute nue.Émile Zola (1840-1902)
Déjà il criait qu'on lui apportât sa chemise ; et il avait saisi à pleins bras la fille nue et évanouie, il la soulevait le plus haut possible.Émile Zola (1840-1902)
La terre est nue ; le ciel sans nuages paraît encore plus désert que la terre.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Et les gardes saisirent par les épaules le vieil homme à la figure nue et le jetèrent par la grande porte de la salle.Marcel Schwob (1867-1905)
Tu ne connais pas non plus le trouble des adultères, les escalades, les enlèvements, la joie de voir toute nue celle qu'on respectait habillée.Gustave Flaubert (1821-1880)
N'était-ce pas un cri de famine que roulait le vent de mars, au travers de cette campagne nue ?Émile Zola (1840-1902)
La pluie tombait depuis le matin ; elle était froide, elle inondait le corps et surtout la tête nue du vieillard.Bathild Bouniol (1815-1877)
La nue, fumeuse, dérivait d'une masse vers l'est et montait sans cesse de l'horizon où la mer était noire.Marc Elder (1884-1933)
Elle aimait les voyages, le bruit du vent dans les bois, et à se promener tête nue sous la pluie.Gustave Flaubert (1821-1880)
Si une belle figure nue ne nous transporte pas par le sentiment du sublime, elle rappelle facilement les idées les plus voluptueuses.Stendhal (1783-1842)
Et c'est justement au milieu de cet accès, alors qu'elle courait presque nue par la maison, qu'elle prétendait avoir vu sa bonne dans le lit de son mari !Guy de Maupassant (1850-1893)
Quant à la salle du rez-de-chaussée, elle était ce qu'est une salle en province, nue, froide, à papiers de tenture humides et passés.Honoré de Balzac (1799-1850)
L'enfant, surprise de ce grand jour et venant à se voir dans une glace demi-nue et en désordre, fut fort effrayée.Émile Zola (1840-1902)
Pausole ne pouvait ni marcher, ni s'asseoir, ni lever la tête sans toucher une dormeuse nue.Pierre Louÿs (1870-1925)
Pendant que nous causions, il salua de la main une vieille femme qui passait, joyeuse, entre deux beaux étudiants ; ceux-ci, tête nue, lui donnaient le bras.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Petite année, je sais que tu es très bonne et que tu viens, nue, les mains vides et pauvre.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Si la nue qui nous menace du côté de l'occident vient à fondre sur nous, craignons de ne pouvoir résister à l'orage.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020