obliquement

 

définitions

obliquement ​​​ adverbe

Dans une direction ou une position oblique. ➙ de biais, de côté.
 

synonymes

obliquement adverbe

de biais, de côté, en diagonale, en oblique, [regarder] d'un œil torve

de travers, de guingois

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
De cette place, le ruisseau s'offre obliquement au regard, débordant l'angle arrondi d'une paroi lisse, comme ferait l'eau d'une urne penchée.Marcel Prévost (1862-1941)
Il pouvait être sept heures du soir ; le jour ne baissait pas encore, mais le soleil, voilé par les chaudes vapeurs du couchant, jetait obliquement ses rayons plus vermeils.Paul Mahalin (1838-1899)
À cette vue, il se remit d'abord à genoux, puis se leva, en me regardant obliquement, comme s'il ne devinait rien de mes intentions.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
On fit plusieurs fois usage des plans inclinés que des leviers intérieurs pouvaient placer obliquement à la ligne de flottaison.Jules Verne (1828-1905)
Ce sont là des estimations minima, attendu que nous ne voyons certainement pas de face, mais obliquement, les déplacements stellaires ainsi mesurés.Camille Flammarion (1842-1925)
Ils se promenaient sous une allée fraîche et ombreuse, à travers laquelle filtraient obliquement quelques rayons de soleil couchant.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un boulet vint frapper à l'épaule gauche le cheval que je montais, traversa son corps obliquement, et sortit par le flanc droit.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Elle montre du regard les toits de la ville, recevant obliquement les rayons adoucis qui semblent les couvrir d'une poudre d'or.Lucie Des Ages (1845-1914)
Après des tentatives infructueuses contre l'avant-garde, l'ennemi essaya d'entamer l'arrière-garde, en la chargeant obliquement des deux côtés à la fois.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Elle le souleva obliquement et non sans quelque peine, car il entraînait avec lui une partie du socle évidé qui reposait sur le piédestal.Pierre Louÿs (1870-1925)
Les hautes cimes, au contraire, brillaient d'un éclat rouge, frappées obliquement par les dernières flèches du soleil.Gustave Toudouze (1847-1904)
Museau allongé, à moustaches droites ; seulement quatre incisives supérieures, échancrées transversalement, les molaires épaisses, serrées et trilobées à la couronne, implantées obliquement ; ongles petits et courts, plats.René Martin (1846-1925)
Il s'était étendu, à moitié, sur un moelleux petit canapé, placé obliquement à la cheminée, et il défaisait, en chantonnant, les boutons de son gilet, les boutons de ses bottines.Fernand Vandérem (1864-1939)
Les rayons de la lune frappaient obliquement le haut des murailles, et ne pouvaient descendre jusqu'au sol encaissé que leurs reflets éclairaient néanmoins de lueurs confuses et douteuses.Paul Féval (1816-1887)
Obliquement à l'ovale de l'îlot, un ruisseau coulait à travers une large prairie et allait se jeter à la mer sur la côte occidentale par une étroite embouchure.Jules Verne (1828-1905)
Il dépassait obliquement le bord d'un petit tonneau, à demi enfoui entre les herbes, sur la marge d'un fossé.Gustave Flaubert (1821-1880)
Ces lèvres pincées, ces regards épieurs, ces têtes carnassières obliquement tendues vers sa piètre personne !Georges Eekhoud (1854-1927)
Puisque cette clarté m'arrivait, j'étais donc au dernier étage de la cargaison ; puisqu'elle me venait obliquement, c'est qu'il n'y avait rien entre elle et moi.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Elle descendit le premier escalier qui longeait obliquement le premier étage, puis le second, le troisième, et elle s'arrêta sur la dernière terrasse, au haut de l'escalier des galères.Gustave Flaubert (1821-1880)
Des troncs placés à l'intérieur, s'appuyant obliquement à la muraille de bois et au terrain, tinrent lieu de piliers de soutènement.Paul d'Ivoi (1856-1915)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OBLIQUEMENT » adv.

D'une maniere oblique. Une ligne qui tombe sur une autre obliquement. Il est parvenu à ses fins, mais obliquement, par mauvaises voyes. Il ne luy a pas reproché son vice en face ni directement, mais il le luy a fait connoistre obliquement.
 
On dit aussi, que des astres se regardent obliquement, quand ils sont en tout autre aspect qu'en opposition, comme quand ils sont en sextil, en trigone, en quadrat. &c.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020