onction

 

définitions

onction ​​​ nom féminin

Rite qui consiste à oindre* une personne ou une chose (d'huile sainte). ➙ extrême-onction.
littéraire Douceur dans les gestes, les paroles, qui dénote la piété, la dévotion (parfois hypocrites).
 

synonymes

onction nom féminin

[littéraire] douceur, aménité

[vieilli] friction

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'avais un prêtre tout prêt, ne sachant que trop bien combien cette horrible maladie est trompeuse, et il a reçu l'absolution et l'extrême-onction à l'édification générale !Ernest Daudet (1837-1921)
Il faut dire que je détaillais chaque mot avec un art, une expression pleine d'onction et de mélancolie.Louis Reybaud (1799-1879)
Il n'a pu recevoir que l'extrême-onction, et la cérémonie était à peine achevée qu'il a rendu son dernier soupir.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Il en résulte, dans leurs relations et leurs façons extérieures, un défaut d'aisance et d'onction sociale qui refroidit et quelquefois repousse.François Guizot (1787-1874)
Les vénérables personnes qui l'instruisaient remarquèrent en lui une grande douceur et une onction charmante.Marcel Schwob (1867-1905)
Les pas s'arrêtèrent à la porte de mon cachot et une voix pleine d'onction et de tristesse demanda à celui qui l'accompagnait qui appelait ainsi.Charles Deguise (1827-1884)
Une petite table approchée de la couche de l'agonisante portait, sur une serviette, deux bougies allumées, car on attendait le prêtre qui devait donner l'extrême-onction et la communion dernière.Guy de Maupassant (1850-1893)
Sa voix est douce et pleine d'une onction à laquelle il est difficile de résister.Charles Deguise (1827-1884)
Elle parlait avec beaucoup d'onction et de vivacité ; le geste était naturel, le ton juste et varié.....Alphonse Chabot (?-1921)
Elle se sentait transformée ; une huile d'onction s'était répandue sur son âme, et quoiqu'elle s'amusât encore à des jeux cruels, désormais il lui semblait plus doux d'aimer que de haïr.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Ils faisaient aussi des guérisons, soit par l'imposition des mains, soit par l'onction de l'huile, l'un des procédés fondamentaux de la médecine orientale.Ernest Renan (1823-1892)
Fénelon entremêlait à ces travaux et à ces devoirs de sa profession des correspondances intimes, pleines d'onction sainte et d'enjouement avec ses amis.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le 25, l'état du roi s'étant aggravé, il reçut les sacrements, communia et fut administré de l'extrême-onction.Jules Michelet (1798-1874)
On alla à l'offrande, on en revint ; puis on descendit l'estrade du trône en cortége pour aller recevoir l'onction sacrée.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Quand on lui annonça qu'elle allait recevoir l'extrême-onction, elle demanda son mari avec beaucoup d'instance et elle déclara qu'elle se ferait porter chez lui s'il ne voulait point venir.Gaston Maugras (1850-1927)
L'onction de ces paroles, leur lenteur étudiée, la solennité du serment, donnèrent au mousquetaire la satisfaction la plus complète.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Avec les autres il se tenait sur la réserve et ses paroles bienveillantes ne contractaient point la caresse, l'onction et le velouté de ses épanchements auprès de son protégé.Georges Eekhoud (1854-1927)
Les domestiques furent congédiés ; ils crurent qu'il s'agissait seulement d'extrême-onction, et que l'état du malade exigeait qu'il y eût peu de bruit et de miasmes dans l'appartement.George Sand (1804-1876)
Il divagua un peu, quand le prêtre, avec des paroles latines, vint lui purifier les sens de son onction spirituelle.Jean Rameau (1858-1942)
L'alcool en s'éventant, lui laissait une onction de navrement qui presque voluptueusement, le faisait s'attendrir sur lui-même.Camille Lemonnier (1844-1913)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ONCTION » subst. fem.

Action par laquelle on frotte d'huile, de graisse quelque chose. Les Chirurgiens guerissent plusieurs playes par des onctions reïterées d'huile, de pommade, de cerat.
 
ONCTION, en termes de Religion, se dit du caractere des choses sacrées, qu'on leur a imprimé en les oignant d'huile. L'onction sacrée des Rois, des Prelats, des Prestres. On fait l'onction du Baptesme à la teste ; celle de la Confirmation au front ; celle de l'extreme Onction qu'on donne aux agonisans, sur les parties où les cinq sens resident, & par où on a pû pecher.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020