panse

 

définitions

panse ​​​ nom féminin

Premier compartiment de l'estomac des ruminants.
Partie renflée. La panse d'une cruche.
familier Gros ventre. S'en mettre plein la panse, manger beaucoup.
 

synonymes

panse nom féminin

ventre, estomac, bedaine (familier), bedon (familier), bide (familier)

[de ruminants] rumen

galbe

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La première comprend des vases à panse lisse et nue, noire par en bas, rouge sombre par en haut.Gaston Maspero (1846-1916)
Claude est domestique : il panse le cheval, broie les couleurs, nettoie la palette et lave les pinceaux.Armand Dayot (1851-1934)
Tu penses bien que je n'ai pu écrire une panse d'a, depuis ces douze jours.George Sand (1804-1876)
Tous les soirs il se sert de sa plume merveilleuse pour s'éclairer pendant qu'il panse ses chevaux.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Ces dédommagements sont versés ces jours-ci, mais les militaires italiens sont exclus de ce programme qui panse enfin la plaie encore béante de ce conflit.Europarl
Au bas de la panse, la volute d'une vague, où flottent quatre ou cinq coquilles.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Sa panse retomboit comme une outre énorme et lui battoit les jambes : il y avoit bien quinze ans qu'il ne s'étoit vu les genoux.Pétrus Borel (1809-1859)
Ce vase est entièrement incisé de fleurs de pivoines dans des feuillages, dont les rinceaux couvrent le col et la panse.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Les tillacs d'avant et d'arrière de la panse étaient, nous l'avons dit déjà, sans parapet.Victor Hugo (1802-1885)
La panse est divisée en zones horizontales : celle du milieu figure un marais, qu'une antilope effarouchée parcourt au galop.Gaston Maspero (1846-1916)
Après avoir englouti toute une chaudronnée de nourriture, le renard dit à la chèvre de lui gratter la panse.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Il cache cette pointe dans le jardin et panse sa blessure avec de l'herbe et de la mousse.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Ils savaient qu'il est de ces chagrins cuisants qui s'irritent de toute consolation, pareils à ces blessures qui saignent, si légère que soit la main qui les panse.Émile Gaboriau (1832-1873)
Doués d'une puissante panse et d'un caractère placide, ils pâturent l'herbage et prennent aisément du ventre.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
C'est un devoir, quand on exerce l'hospitalité, de protéger les affections de son hôte comme on panse des blessures, et de soigner l'âme comme on soigne le corps.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Avec lui se trouvait un petit homme à la figure épanouie, à la panse rebondie.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Nous faisons un rapide crochet, et un long virage nous amène à mille mètres au-dessus de notre but qui balance sa panse jaunâtre d'où traîne un chapelet de petits ballonnets.Marcel Nadaud (1889-?)
Tout doucettement, sans gloriole ni fausse modestie, l'ogre arriva à se loger dans la panse le dîner préparé pour trois couverts.Eugène Chavette (1827-1902)
Mais c'étoit le caractère de l'homme d'être le solliciteur banal de tout le monde, pendant qu'il ne pouvoit pas faire une panse d'a touchant ce qui le regardoit.Bussy-Rabutin (1618-1693)
La panse même du flacon était d'une jolie rondeur, et vers le fond d'autres olivettes s'étiraient vers la base.Jules Lermina (1839-1915)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PANSE » s. f.

Estomac, ventre gras & trop gros. On luy a donné un coup dans la panse. Ce mot est venu du nom que les Latins, & entr'autres Plaute, ont donné aux boyaux & intestins menus, gresles & estroits, qu'ils ont appellez pantices. Nicod dit que ce mot vient du Latin pantex. Menage & Scaliger disent aussi que ce mot vient de pantes, ou de panis, parce que c'est le lieu où se digere le pain. Borel le derive de panicium, ou du Grec pan, & saccus.
 
PANSE, se dit aussi de la partie qui advance dans une lettre, ou caractere. On dit de celuy qui ne sçait pas écrire, qu'il ne sçait pas faire une panse d'a.
 
PANSE, se dit proverbialement en ces phrases. Il a plus grands yeux que panse, c'est à dire, Il se fait servir à manger beaucoup plus qu'il ne luy faut. On dit aussi, Aprés la panse vient la danse, pour dire, qu'on veut avoir les plaisirs de Venus, aprés ceux de Bacchus. On dit aussi, Grand mercy panse, à ceux qui vous donnent quelque chose qu'ils ne sçauroient manger, ni mettre à profit. On dit aussi, qu'il faut servir Dieu avant sa panse, pour dire, qu'il ne faut pas dejeûner avant que d'aller à la Messe.
Le français des régions Boujou Boujou

Boujou, mon bijou ! Dans les parlers normands, on trouve le mot boujou, forme dialectale équivalente au français commun « bonjour », qui s’emploie pour saluer quelqu’un que l’on rencontre ou dont on prend congé : « Boujou de Normandie ! »

27/10/2020