patois

définitions

patois ​​​ nom masculin et adjectif

Parler local employé par une population généralement peu nombreuse, souvent rurale. ➙ dialecte. —  adjectif Patois, oise. Mot patois, expression patoise.

synonymes

patois nom masculin

dialecte, idiome, parler

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette masse amalgamée a un parler commun, « fait d'argots d'atelier et de caserne et de patois assaisonné de quelques néologismes ».Romain Rolland (1866-1944)
Mais celui-ci ne tarda point à revenir, en annonçant que la vieille paysanne avait trouvé une payse parmi les servantes de l'hôtel et qu'il les avait laissées ensemble parlant patois.Émile Souvestre (1806-1854)
Sous aucun prétexte, mon bien-aimé, dit-elle encore dans ce patois irlandais qui était comme la langue maternelle de l'enfant, sous aucun prétexte, ne quitte le vêtement que tu portes.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Chaque province, chaque ville ou village, fier de son patois, de sa coutume, se moquant du voisin ; de là force querelles, batteries de kermesses, haines de villes, interminables petites guerres.Jules Michelet (1798-1874)
Elle répondait, au milieu d'éclats de rire, dans un français semé de patois et avec un accent extraordinaire.Judith Gautier (1845-1917)
Il eut bientôt appris en patois les noms techniques de chaque pièce et de chaque fonction.George Sand (1804-1876)
Au milieu de beaucoup de lieux communs, un vers énergique excitait vivement sa curiosité, mais bientôt, au plus beau moment, arrivaient quelques mots de patois dont le sens lui échappait.Prosper Mérimée (1803-1870)
Il feignit de ne pas comprendre ce mot de patois et même la taquina sur son accent.Gustave Flaubert (1821-1880)
C'est nous qui habiterons sous le dernier ; nous parlerons patois et nous mettrons des sabots.Daniel Lesueur (1854-1921)
Et j'étais charmé aussi de ce patois méridional, de ces chants montagnards, de tout cet incontestable dépaysement, dont l'impression me revenait de partout à la fois.Pierre Loti (1850-1923)
J'entends des patois, j'aperçois des coiffes qui viennent d'au moins quinze à vingt lieues à la ronde.Marie Quinton (1854-1933)
Mon habitude des patois latins parlés uniquement par moi jusqu'à l'âge de douze ans, dans les montagnes de mon pays, me rendait ce bel idiome intelligible.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Une heure après, j'étais au haut de la falaise et je demandais au garde-côte ce que c'était que ces gens-là qui ne parlaient ni français, ni italien, ni patois.George Sand (1804-1876)
Vous parlez sans doute le pur toscan, mademoiselle ; vous serez un peu embarrassée, je le crains, pour comprendre notre patois.Prosper Mérimée (1803-1870)
Ils parlent toutes les langues, tous les patois, car ils ont vu toutes les nations et fait tous les métiers.George Sand (1804-1876)
Ceux des régions où l'on ne parle pas patois ont pourtant des mots savoureux qui gardent le goût de la terre.Anatole France (1844-1924)
Deux mots de patois, qui ont tout d'un coup brisé le silence d'une petite gare perdue près d'un bois de sapins, ont failli me faire évanouir.Jules Vallès (1832-1885)
Gay parlait toutes les langues, même les patois, les idiomes des pays vagues, jusqu'à l'argot des populaces reculées.Georges Eekhoud (1854-1927)
On doit attribuer à des variations de patois les différentes formes que prit ce nom, qu'on prononçait bordeel et qui dégénéra en bordiau et bourdeau, bordelet et bordeliau.Paul Lacroix (1806-1884)
Quand ils furent plus près, je reconnus le patois de mon serviteur canadien, et l'on ne pouvait pas se tromper à celui de son compagnon.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PATOIS » s. m.

Langage corrompu & grossier, tel que celuy du menu peuple, des paysans, & des enfants qui ne sçavent pas encore bien prononcer.
 
On le dit aussi des étrangers dont on n'entend point la Langue. J'ay disné avec des Allemans, mais ils ont toûjours parlé en leur patois, je n'y ay pû rien comprendre.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 6 : la langue française, modèle d'intégration ?

Qu’est-ce qui lie la langue française à la citoyenneté ? 

Laélia Véron 02/06/2021