Email catcher

parler

définitions

parler ​​​ verbe

verbe intransitif
Communiquer, s'exprimer par la parole (➙ aussi dire). Cet enfant commence à parler. Parler distinctement. ➙ articuler. Parler doucement, tout bas (➙ chuchoter, murmurer), parler fort (➙ crier). Parler en français. —  locution C'est une façon de parler, il ne faut pas prendre à la lettre ce qui vient d'être dit. Il parle d'or, sagement.
sans complément Révéler ce qu'on tenait caché. Son complice a parlé.
Parlant (précédé d'un adverbe) : en s'exprimant (de telle manière). Juridiquement parlant.
S'exprimer. Les muets parlent par gestes.
(sujet : chose) Être éloquent. Les chiffres parlent d'eux-mêmes (➙ parlant).
verbe transitif indirect
Parler de qqn, de qqch. Parlez-moi de vous, de vos projets. locution Sans parler de, en plus de, outre. N'en parlons plus ! —  par extension De quoi parle ce livre ?
Parler de (+ infinitif) : annoncer l'intention de. Il parlait d'émigrer au Mexique.
Parler à qqn, lui adresser la parole. Laissez-moi lui parler. —  locution Trouver à qui parler, avoir affaire à un adversaire difficile. —  pronominal Nous ne nous parlons plus, nous sommes brouillés.
familier Tu parles ! : exprime le doute ou le mépris. Tu parles d'un idiot ! Tu parles si je m'en fiche ! Son talent, tu parles !
verbe transitif direct
Pouvoir s'exprimer au moyen de (telle langue). Je ne parle pas anglais. Elle parle et elle écrit l'arabe.
Aborder, traiter (un sujet). Parler politique. ➙ discuter.

parler ​​​ nom masculin

Manière de parler. Les parlers régionaux.
Ensemble des moyens d'expression particuliers à une région, à un milieu social, etc. ➙ dialecte, idiome, patois.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je parle

tu parles

il parle / elle parle

nous parlons

vous parlez

ils parlent / elles parlent

imparfait

je parlais

tu parlais

il parlait / elle parlait

nous parlions

vous parliez

ils parlaient / elles parlaient

passé simple

je parlai

tu parlas

il parla / elle parla

nous parlâmes

vous parlâtes

ils parlèrent / elles parlèrent

futur simple

je parlerai

tu parleras

il parlera / elle parlera

nous parlerons

vous parlerez

ils parleront / elles parleront

synonymes

parler verbe intransitif

s'exprimer, ouvrir la bouche, en placer une (familier), l'ouvrir (familier)

deviser, bavarder, causer, conférer, converser, dialoguer, discourir, discuter, s'entretenir, baratiner (familier), jacter (familier), tailler une bavette (familier), tchatcher (familier)

[en public] discourir, avoir, prendre la parole, déclamer, amuser le tapis (familier), laïusser (familier), tenir le crachoir (familier)

[péjoratif] pérorer, jargonner, jaser, hâbler (vieux)

[jeu] annoncer

avouer, accoucher (familier), manger le morceau (familier), vider son sac (familier), se mettre à table (familier)

s'abandonner, se communiquer, se confier, se déboutonner

parler sans cesse

ne pas tarir

n'avoir pas la langue dans sa poche (familier), dépenser sa salive (familier), être un vrai moulin (à paroles) (familier), barjaquer (familier, péjoratif, région.)

parler à

adresser la parole à, s'adresser à

émouvoir, interpeller, toucher

parler pour, au nom de

prêter sa voix à, être le porte-parole de

parler plus fort

hausser le ton

sans parler de

indépendamment de, outre, pour ne rien dire de

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce sont des jeunes dont je parle avant tout.Europarl
Comment ferait-il parler ses acteurs, s'il ne sait pas lui-même parler ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Pédagogue, elle parle d'une voix douce, et se fait comprendre de tous.Ouest-France, 18/02/2021
Elle parlait si haut, qu'au-dessous, les domestiques entendaient tout.Jules Michelet (1798-1874)
Les plus grands seront également sensibles à des histoires qui les touchent, qui leur parlent de leurs préoccupations ou de la société.Ouest-France, Didier GOURIN, 16/10/2017
Il y a des regards appuyés, on parle du beau temps et surtout de la pluie.Ouest-France, Elodie DARDENNE, 07/10/2018
Pourquoi ne pouvais-je pas ne pas en parler ?Europarl
Je vous ai dit que le garçon parlait français.Victor Hugo (1802-1885)
Nous parlons d'un ou deux centimètres d'écart, mais ceux-ci peuvent faire une grande différence.Ouest-France, Christophe PENOIGNON, 09/03/2021
J'aurais aimé qu'on en parle un peu plus.Europarl
On me dit que nous pouvons continuer de parler.Europarl
La municipalité ne parle pas toutefois d'annulation pour ces trois animations.Ouest-France, 27/08/2021
Vous en aviez donc déjà entendu parler, monsieur ?Émile Gaboriau (1832-1873)
On parle aujourd'hui de 6 à 9 % de surenchérissement.Ouest-France, Charles JOSSE, Jean-Marie LE PROVOST, Ludovic LE SIGNOR, 09/10/2019
Parlez, je suis en affaire, je n'ai pas un instant à moi.Paul de Kock (1793-1871)
Il est préférable de parler de réformes (au pluriel) des retraites.Ouest-France, Jacques SAYAGH, 05/09/2019
Il n'est pas nécessaire de parler breton pour y participer.Ouest-France, 04/05/2019
L'homme, passionné de vins, pourrait parler du sujet durant des heures.Ouest-France, 31/03/2016
De là à parler de volonté, comme le fait un collectif, il y a un pas.Ouest-France, Marianne DEUMIÉ, 06/12/2017
Ce n'est pas moi qui le veux ; c'est l'homme dur à qui je parle.Denis Diderot (1713-1784)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PARLER » v. act.

Faire entendre sa pensée par des termes convenables. Les Apostres aprés avoir receu le St. Esprit parloient toutes Langues. Ce Docteur parle le Latin aussi facilement que le François. Ce Picard parle encore son patois. Ce mot vient de parole, & on a dit autrefois paroler, pour dire parler.
 
PARLER, se dit plus souvent ou absolument, ou neutralement. Parler à l'oreille. Si vous avez besoin d'argent, vous n'avez qu'à parler, je vous en presteray. Parlez, & on vous respondra. J'en puis parler comme sçavant. A vous entendre parler, je voy bien où vous en voulez venir. On dit aussi, Moy qui vous parle, pour dire, Moy-même. On accuse de folie les gens qui parlent tous seuls. Les amants parlent aux echos, aux rochers.
 
PARLER, se dit aussi du simple son de la voix, de la maniere de former la parole. Les devots affectent de parler du nez. Ceux qui n'ont pas le filet couppé parlent gras & begayent. C'est un bredouilleur qui parle entre ses dents. Il y a des gens qui parlent du ventre, qui contrefont les esprits : on les appelle Gastrilogues. Cet enfant parle franc & nettement. Il ne sçait pas encore parler. Ce malade a un grand rheume qui fait qu'on ne l'entend point parler. Cet homme est mort sans parler, ou de mort subite.
 
PARLER, signifie aussi, S'expliquer en quelque maniere que ce soit. Il y a des muets qui parlent par signes, qui se font entendre par signes. Les Pantomimes s'exprimoient sans parler, leurs postures parloient pour eux.
 
PARLER, se dit aussi quand on s'explique par la bouche d'autruy. Dieu a parlé par la bouche de ses Prophetes. Il n'y a eu que Moyse qui ait parlé à Dieu face à face. Les Rois parlent par la bouche de leur Chancelier à leurs sujets ; aux estrangers par la bouche de leurs Ambassadeurs ; à leurs ennemis par la bouche de leurs canons. Les Advocats commencent ainsi leurs plaidoyers, Je parle pour un tel contre un tel. L'Advocat General n'a parlé ni pour l'un, ni pour l'autre, il parle pour le Roy. On dit aussi, qu'on fait parler un homme, quand on fait accroire qu'il a dit des choses d'une autre maniere qu'il ne les a dites, ou qu'il ne les a entenduës.
 
PARLER, signifie encore, Murmurer, & expliquer sa pensée avec crainte & circonspection. Il court un bruit sourd de cet Edit, on en parle, on en murmure. On ne parle que de cette mauvaise nouvelle dans la ville. Cette femme a bien fait parler d'elle, mais c'est le vieux jeu, on n'en parle plus.
 
PARLER, se dit quelquefois en bonne part & librement. C'est un grand personnage qui a bien fait parler de luy. Alexandre n'a fait toutes ses conquestes qu'afin qu'on parlast de luy, qu'on publiast sa vaillance.
 
PARLER, signifie aussi, Laisser eschapper un secret. Il faut que quelqu'un de nous ait parlé, puis qu'on sçait nostre deliberation.
 
PARLER, s'employe aussi quelquefois pour, Appeller, faire venir à soy. Parlez ho, Venez çà, parlez, mon ami, &c.
 
PARLER, signifie aussi, Menacer, deffier. C'est un homme qui parloit en maistre. Il parle à cheval, avec autorité. Je luy ay envoyé parler. Il ne parle plus si haut. Vous parlez bien insolemment, à qui pensez-vous parler ? Je luy ay parlé des grosses dents.
 
PARLER, signifie ordinairement, Discourir, s'entretenir soit en public, soit en particulier. Il faut avoir bien de la hardiesse pour parler en public. Il parle de bonne grace. Il parle deux heures tout d'une haleine. Dans les conversations on parle de choses & autres. Il faut que chacun parle à son tour. Je vous parle en ami. Ne parlons plus de nos differents passez, brisons là, n'en parlons plus, parlons d'autre chose. Cette affaire est manquée, il n'en sera plus parlé, on n'en entendra jamais parler. On n'a jamais ouï parler de pareille chose. Un Ancien avoit coustume de dire, Parle afin que je te voye, pour dire, afin que je te connoisse. Quand vous proposez cet expedient, c'est bien parler, c'est bien dit. On dit aussi, qu'un homme parle legerement, à la volée, qu'il parle en l'air & sans sçavoir, qu'il parle par ouïr dire, qu'il parle par coeur, pour dire, sans raison & sans fondement, sans instruction.
 
Parler bien, ou parler mal de quelqu'un, c'est le loüer, ou en mesdire. On dit aussi, Il n'en parle que par envie.
 
PARLER, se dit quelquefois pour signifier, Recommander. Je luy ay parlé de vostre affaire, j'en ay parlé de la bonne sorte, je la luy ay bien recommandée.
 
PARLER, en termes de Grammaire, se dit des paroles & des constructions justes & elegantes. Voilà une belle façon de parler, une belle phrase. C'est un homme qui parle correct, il parle comme un Livre, il parle comme un Ange, comme un oracle, il parle juste & pertinemment. On dit qu'il parle gras, quand il dit des paroles obscenes.
 
En termes de Musique on dit que des tuyaux parlent bien, quand le son qu'ils rendent est juste, clair & net. On le dit aussi de quelques autres instruments.
 
PARLER, signifie aussi, S'obliger en un contract, y intervenir. Je ne veux point prester de l'argent à cet homme-là, si sa femme ou son fils majeur n'y parlent, ne s'obligent solidairement avec luy.
 
On dit aussi en termes de Palais, un parler sommaire, une ordonnance de parlent sommairement, pour dire, Faire une instruction d'une affaire sommaire & provisoire devant un tel Rapporteur. Les parlers sommaires sont maintenant abrogez.
 
PARLER, se dit figurément en choses morales & inanimées. Les murailles parlent, c'est à dire, que les affaires qu'on croit faire les plus secretes, se découvrent. Les cieux & toute la nature parlent de la gloire du Seigneur, annoncent sa puissance. Cette affaire parle toute seule, c'est à dire, qu'elle est claire, qu'elle n'a point besoin d'explication, ni de deffense. Ce contract ne parle point de cette clause, cette loy de cette decision, c'est à dire, qu'il n'y en est fait aucune mention. On dit d'un portrait, qu'il parle, quand il ressemble bien. Son amour parloit par ses yeux. Sa douleur parloit, & étoit peinte sur son visage. On dit aussi, Se parler par lettres, pour dire, Communiquer ses pensées par lettres.
 
PARLER, se dit aussi de quelques oiseaux, comme les perroquets, pies, sansonnets, les linottes, les moineaux, les geais & les corbeaux. A l'égard des bestes, Pline, Plutarque, Aelian & autres Historiens font mention de quelques-unes qui ont parlé. Homere fait parler Xante le cheval d'Achille : en quoy il a été imité par Oppian. Tite Live rapporte qu'un boeuf a parlé ; & Philostrate donne le même privilege aux navires & à l'ormeau dans la vie d'Apollonius. Mais tout cela est fabuleux. Le serpent d'Eden & l'asnesse de Balaam ont parlé, mais ç'a été par miracle.
 
En Venerie on dit, Parler aux chiens, quand par quelque cri ou signal on les excite à la chasse, ou à faire quelque mouvement. Les Livres de Venerie contiennent les termes propres pour parler aux chiens. Voyez Chien.
 
PARLER. s. m. signifie la parole, le discours. Il a le parler agreable. Un beau parler n'écorche point la langue. Cet homme affecte un parler effeminé, un parler niais.
 
PARLER, se dit proverbialement en ces phrases. De l'abondance du coeur la bouche parle, c'est à dire, que nous parlons souvent de ce qui nous touche le plus. On dit des choses peu importantes, Cela ne vaut pas la peine d'en parler. On dit aussi, qu'un homme parle bien à son aise de quelque chose, quand il est à couvert des inconvenients que peut causer la chose dont on parle. On dit aussi, Parler Latin devant les Cordeliers, pour dire, Parler d'une chose à un homme qu'il sçait dêjà fort bien, ou mieux que luy. On dit aussi, Quand les asnes parleront Latin, pour marquer un temps fort éloigné. On dit aussi, qu'on fera bien parler François à quelqu'un, pour dire, qu'on luy fera bien dire la verité, qu'on le mettra bien à la raison, qu'on l'obligera à faire des offres raisonnables. On dit qu'un homme parle à tort & à travers, qu'il parle comme un aveugle des couleurs, pour dire, sans connoissance de la chose dont il parle. On dit aussi, qu'il vaudroit autant parler à un sourd, quand on veut persuader quelqu'un de faire une chose dont il n'a point d'envie. On dit qu'un homme parle le coeur dans la main, pour dire, qu'il parle sincerement. On dit aussi, qu'un homme trouvera à qui parler, pour dire, qu'il trouvera bien des difficultez en une affaire qu'il a entreprise. On dit aussi, qu'un homme parle phebus, quand pour vouloir parler un stile trop haut, il tombe dans le galimathias. On dit aussi, qu'il est aisé de parler, mais qu'il est malaisé de faire. On dit encore, Trop gratter cuit, trop parler nuit. Il y a un temps de parler, & un autre de se taire. On dit populairement, J'ay bien parlé à sa barrette, pour dire, Je l'ay reprimendé vertement. On dit aussi d'un homme habile qu'on envoye negotier quelque chose, qu'il sçait aller & parler. On dit aussi, qu'un enfant parle comme un perroquet, lors qu'il n'entend point ce qu'il dit, ce dont on a chargé sa memoire. On dit encore, Qui parle du loup en voit la queuë, quand quelqu'un arrive dans une compagnie où on parloit de luy.
Drôles d'expressions Courir le guilledou Courir le guilledou

Courir le jupon, le cotillon, ou la prétentaine sont autant de manières imaginées d’évoquer la recherche et la multiplication d’aventures galantes.

23/11/2021