pavillon

 

définitions

pavillon ​​​ nom masculin

Petit bâtiment isolé ; petite maison dans un jardin, un parc. ➙ villa. Pavillon de chasse. Les pavillons d'un hôpital.
Maison particulière, en général en milieu urbain. Pavillon de banlieue.
Extrémité évasée (de certains instruments à vent). Le pavillon d'une trompette. —  Conduit acoustique ouvert aux deux extrémités, de section régulièrement croissante. Pavillon d'un haut-parleur.
Partie visible de l'oreille externe (de l'homme et des mammifères).
Anatomie Partie terminale de la trompe de Fallope, qui recueille l'ovocyte expulsé par l'ovaire.
Pièce d'étoffe que l'on hisse sur un navire pour indiquer son origine, faire des signaux (➙ drapeau). Ensemble de pavillons. ➙ grand pavois. —  locution Baisser pavillon devant qqn, céder.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous savons tous que des milliers de navires battent le pavillon de pays qui ne souhaitent pas appliquer la législation internationale ou qui n'en ont pas la capacité.Europarl
Et elle poussait de petits soupirs pâmés, tout en entrant dans le pavillon aux fruits.Émile Zola (1840-1902)
Il reprit le chemin du château tout courant ; il lui semblait qu'en son absence quelque chose de nouveau s'était peut-être passé au pavillon et que des renseignements l'attendaient là.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il ne restait plus du pavillon que deux chambres au rez-de-chaussée avec des lambeaux de papier bleu.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il suffit que l'armateur achète le pavillon du pays qui lui permettra de pêcher en toute impunité.Europarl
Ils arrivèrent en peu de temps au pavillon qu'habitait l'empereur, et entrèrent dans une belle salle peu éclairée de quelques lanternes obscures.Judith Gautier (1845-1917)
Grâce à ces mesures, plusieurs dizaines de bateaux naviguent à nouveau sous le pavillon national.Europarl
Prenez l’exemple du pavillon bleu et la panique qui saisit les stations balnéaires lorsqu’elles perdent leur pavillon bleu.Europarl
Le changement de pavillon portera atteinte aux accords conclus par les pays pilotes en matière de salaire, de conditions de travail et de sécurité.Europarl
Elle redescendit devant la maison, puis, tout à coup, elle eut la tentation d'aller au pavillon, pour revoir : elle y courut.Edmond Haraucourt (1856-1941)
L'un des garçons de l'établissement portait un poulet à l'un des gros bonnets du parti, logé dans le pavillon de droite.Gérard de Nerval (1808-1855)
Le soir qui précéda son départ, elle alla prendre congé de la terrasse et du pavillon.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Par exemple, le texte préconise la levée du pavillon des compagnies maritimes au nom de la protection de la responsabilité civile, fiscale et pénale qui est liée l'exploitation des navires.Europarl
Ainsi, avancez à l'ordre ; je n'ai plus qu'un toast à porter, et après cette dernière salve je hisse mon pavillon.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Savez-vous ce qui arrivait depuis que la traite ne se faisait plus sous le pavillon français ou anglais ?François Guizot (1787-1874)
Ce n'est qu'un chemin planté qui mène à votre pavillon ; vous ne connaissez aucun de vos arbres et vous leur faites couper la tête, bras et jambes sans y penser.Gaston Maugras (1850-1927)
Aussitôt il arbora son pavillon à bord de la capitane, et dirigea la proue de ses galères sur le camp ennemi qu'il foudroyait de son artillerie.Pierre Daru (1767-1829)
Nous devrions défendre les droits de l’homme à tout moment et non baisser pavillon dans des circonstances défavorables, comme c’est malheureusement parfois le cas.Europarl
Toutefois, l’amendement relatif à l’intégration de cette marque distinctive dans un angle de leur pavillon est problématique, le rapporteur l’a dit lui-même.Europarl
La question de savoir quel pavillon est dressé sur leurs navires est de leur propre ressort.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PAVILLON » s. m.

en termes d'Architecture, se dit d'un gros bastiment quarré qu'on couvre ordinairement en crouppe avec quatre arestiers, ou en dome. La cour du Louvre est flanquée de quatre pavillons. Elle a au milieu de gros domes ou pavillons. Les pavillons sont ordinairement plus élevez que le reste du bastiment. On bastit aussi des pavillons aux extremitez d'un jardin. Il y a des chasteaux qui ne consistent qu'en un pavillon.
 
PAVILLON, en termes de Guerre, est aussi une tente de toile ou de coutil, qu'on éleve sur des masts pour se loger à la campagne, & à la guerre. Les peuples errants ne logent que sous des pavillons. L'armée campe sous des pavillons. Corneille a dit dans l'Horace :
 
Va sur les bords du Rhin planter tes pavillons.
 
PAVILLON, est aussi une garniture de lit taillée en rond qui s'attache au plancher, & qui a la figure d'une tente. Les pavillons ne sont gueres en usage que pour des lits de valets.
 
PAVILLON, en general, se dit des drapeaux, estendarts, enseignes, bannieres, &c. qui par les Auteurs sont souvent confondus, & pris l'un pour l'autre. La mode de porter les pavillons en pointe, comme ils sont aujourd'huy, vient des Arabes Mahometans, lors qu'ils s'emparerent de l'Espagne, comme témoigne Rodericus Toletanus ; car auparavant les drapeaux de guerre étoient étendus sur des traversiers, comme les bannieres de l'Eglise ; d'où vient qu'on disoit en Latin vexillum, quasi velillum, à veli diminutione, comme remarque Isidore.
 
Les Pirates d'Alger, & toute la coste Athlantique & de Barbarie, sont les seuls qui portent le pavillon hexagone. Il est de gueules chargé d'un marmot Turc coiffé de son turban, empenné d'un croissant montant, quoy que cela soit contre leur Loy, qui leur deffend de faire aucune image d'homme, ayant opinion que ceux qui en feront, seront tenus au jour du Jugement de fournir une ame à ces figures, & qu'à faute de le faire ils seront damnez. Mais ce portrait est celuy de Hali Sulficar gendre de Mahomet, dont les Africains tiennent le parti, lequel ordonna que son portrait seroit representé sur les drapeaux & pavillons, se croyant si redoutable aux Chrêtiens, que le seul aspect de son image devoit faire emporter sur eux des victoires indubitables, comme dit Leunclavius
 
PAVILLON, en termes de Marine, est de grand usage. C'est la banniere qu'on arbore à la pointe des masts, pour faire connoistre la qualité des Commandans des vaisseaux, & de quelle nation ils sont. L'Amiral seul porte le pavillon blanc quarré au grand mast ; le Vice-Amiral au mast d'artimon. Les Chefs d'Escadres portent une cornette blanche au mast d'artimon, quand ils sont au corps d'armée ; & au grand mast, quand ils commandent à part. Elle doit estre fenduë des deux tiers de sa hauteur, & se terminer en pointe. Le pavillon marchand de la nation Françoise est un estendart bleu chargé d'une croix blanche, & des Armes du Roy.
 
On appelle absolument pavillon, ou vaisseau pavillon, le vaisseau qui est commandé par quelqu'un des Officiers Generaux, qui a droit de porter le pavillon, à la difference des vaisseaux seconds, ou vaisseaux matelots. Les pavillons de misaine, ou d'artimon, sont nommez gaillardets, ou galands.
 
Amener le pavillon, ou mettre pavillon bas, c'est le baisser par respect ou soûmission, quand un parti plus foible en rencontre un plus fort. Faire pavillon blanc, se dit quand on demande quartier, ou lors qu'on fait un signal sur une coste qu'on y arrive, sans dessein d'hostilité, & seulement pour faire commerce. On dit aussi des Forbans, qu'ils font tantost pavillon de France, tantost de Hollande, pour dire, qu'ils arborent toutes ces bannieres pour se deguiser.
 
Par l'Ordonnance de Philippes II. Roy d'Espagne de l'an 1565. il est commandé aux Capitaines de perir plustost, que de baisser le Pavillon Royal, quand il est une fois arboré. Aux navires vaincus, ou menez en triomphe, on attache les pavillons aux aubans, ou à la galerie de l'arriere, & on les laisse traisner & pancher vers l'eau, & tels vaisseaux sont toüez par la pouppe. C'est ainsi qu'en userent les Romains à l'égard de ceux de Carthage, comme témoigne Tite Live.
 
Les Historiens d'Italie ont appellé aussi un pavillon de guerre, une banderolle attachée au haut d'un arbre, d'un mast, ou d'une pique, planté sur une espece de thrône posé sur un char tiré par quatre paires de boeufs, qu'ils appelloient carroccio. C'étoit le lieu où se tenoit le Conseil de guerre, & où se faisoit le ralliement. La banderolle portoit un Escu des Armes de la Republique à qui ce char appartenoit.
 
On dit figurément, Baisser le pavillon, dans les autres occasions où on est obligé de reconnoistre qu'un autre à l'avantage. Tous les Poëtes baissent le pavillon devant Homere & Virgile, ils les reconnoissent pour leurs Maistres.
 
On dit aussi à la table, Mettre pavillon bas, lors qu'on oste son chapeau pour boire la santé d'une personne qu'on estime & qu'on revere, comme celle du Roy, d'une maistresse.
 
Quelques-uns estiment que ce mot vient de papilio, signifiant papillon, à cause qu'une tente & un estendart deployent leurs aîles comme un papillon.
 
PAVILLON, se dit aussi de la derniere branche de la trompette, & de l'endroit où elle s'élargit, par où sort le son. On le dit aussi de l'extremité ou principale ouverture du cor. Plus le pavillon d'une trompette parlante est grand, & plus grand est son effet.
 
PAVILLON, en termes de Blason, est ce qui couvre & enveloppe les Armoiries des Empereurs, des Rois, & des Souverains, qui ne dependent que de Dieu & de leur épée, auxquels appartient seulement le droit de porter le pavillon. Il est composé de deux parties ; du comble, qui est son chapeau ; & des courtines, qui en font le manteau, ou mantelet. Les Rois électifs, ou les Ducs, quoy que Souverains, qui relevent d'un Empereur, ou d'un Roy, ne couvrent leurs timbres que des courtines seulement, ostant le dessus qui est le comble. L'usage des pavillons & des manteaux dans les Armoiries est venu des lambrequins, qui se sont trouvés quelquefois étendus en forme de couvertures, & retroussés de part & d'autre. Il est venu aussi des tournois, car on y exposoit les armes des Chevaliers sur des tapis precieux, & des tentes & pavillons, que les Chefs des Quadrilles y faisoient dresser pour se mettre à couvert jusqu'à ce qu'il fallût entrer en lice : ce qui fait que dans les anciens Romans les pavillons ont souvent le nom de lambeaux. Quelques-uns ont creu que Philippes Moreau avoit été le premier qui avoit mis le Pavillon Royal sur les Escus des Souverains depuis cinquante ans : mais il est certain que Philippes de Valois en portoit un fleurdelisé en ses sceaux, & en ses monnoyes d'or, qui pour ce sujet furent nommées pavillons.
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020