Email catcher

pénitence

Définition

Définition de pénitence ​​​ nom féminin

La pénitence, profond regret, remords d'avoir offensé Dieu, accompagné de l'intention de réparer ses fautes. ➙ contrition, repentir. Faire pénitence : se repentir. Sacrement de la pénitence. ➙ confession ; absolution.
Une pénitence. Peine que le confesseur impose au pénitent. Pratique pénible que l'on s'impose pour expier ses péchés. ➙ mortification.
(hors du contexte religieux) Châtiment, punition. locution Par pénitence : pour se punir. Pour ta pénitence : comme punition.

Synonymes

Synonymes de pénitence nom féminin

contrition, regret, repentance, repentir, résipiscence (littéraire)

confession

mortification, ascétisme, austérité

punition, châtiment (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot pénitence

C'étaient les mendiants, les pèlerins qui faisaient pénitence pour ceux qui n'en avaient pas le temps.Ouest-France, 17/07/2020
La marque des cendres sur le front de l'homme est donc un acte de pénitence.Ça m'intéresse, 09/03/2022, « Quelle est la symbolique du mercredi des cendres ? »
La tradition veut que les pèlerins gravissent ses marches à genoux, en signe de pénitence.Ouest-France, 25/07/2019
Que le bonheur vous inspire aussi bien que les chagrins et la pénitence : ce sera une double satisfaction pour ceux qui vous aiment.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
On ne la montrait en public que comme exemple de pénitence.Jules Michelet (1798-1874)
Dans le cas du pécheur, la satisfaction sera une pénitence volontaire des fautes personnelles.Revue d'éthique et de théologie morale, 2009, † Christian Duquoc (Cairn.info)
Elle estimoit fort la pénitence, et y affectionnoit les personnes du monde.Victor Cousin (1792-1867)
Est souligné que le rôle du ministre est souvent moins prégnant que dans la tradition occidentale (notamment pour la pénitence, [p. 153]).Recherches de science religieuse, 2020, Étienne Grieu (Cairn.info)
Une démarche de pénitence qu'ils appliquaient également pendant les trajets.Ouest-France, Dany TOUGERON, 02/08/2020
Néanmoins, après un an de pénitence, le dégel est peut-être amorcé.Ouest-France, 27/10/2020
Il y a incohérence à se confesser là où il ne devrait pas y avoir pénitence.Revue philosophique, 2012, Patrick Thierry (Cairn.info)
Il est certes possible, et parfois souhaitable, que le sacrement de pénitence soit célébré en l'absence de faute grave.Lumen Vitae, 2013, Andrea Grillo, Benoît Malvaux (Cairn.info)
On se contentait de leur aveu, et d'une petite pénitence.Jules Michelet (1798-1874)
Il a été contraint à se retirer pour une vie de pénitence.Ouest-France, 19/01/2018
D'ailleurs, depuis que j'étais en pénitence, elle était fort douce et même triste.George Sand (1804-1876)
Dans les aveux de la vie monastique, l'exomologèsis accomplit une fonction différente, plus proche des formes païennes de pénitence, tout en s'en distinguant nettement.Revue philosophique de la France et de l'étranger, 2016, Marc Djaballah (Cairn.info)
Un régime qui ne permet pas aux jeunes de faire pénitence et de s'amender n'a pas d'avenir ; il tombera.Europarl
Certes, ce n'est pas toujours aussi orgasmique, mais après une année de pénitence à huis clos, le voilà libéré de son carcan.Ouest-France, Laurent FRÉTIGNÉ, 22/08/2021
Il vécut longtemps dans le monde, puis il fit pénitence avant de mourir.Joseph Anglade (1868-1930)
Elle se distingue notamment par son protagoniste laïque, la fonction de pénitence que revêt le voyage dans l'au-delà et sa structuration narrative et dramatique.Le Moyen Age, 2009 (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PENITENCE s. f.

Amandement de moeurs, conversion, satisfaction qu'on fait à Dieu pour les pechez qu'on a commis. Les Juifs faisoient penitence avec le sac, la cendre & le cilice. Jonas alla prescher la penitence aux Ninivites.
 
PENITENCE, est chez les Chrestiens un vray Sacrement, par lequel Dieu pardonne aux pecheurs les fautes qu'ils ont commises, quand ils en sont bien repentants, aprés les avoir confessées au Prestre qui en absoud. L'Eglise a usé de penitences publiques jusqu'au VII. Siecle. Un homme qui avoit fait penitence publique ne pouvoit estre Evesque.
 
PENITENCE, se dit aussi de la peine que le Confesseur impose pour la satisfaction des pechez dont il absoud. On luy a donné une rude penitence, de jeusner au pain & à l'eau ; une longue penitence, de dire son chapelet. On dit aussi, qu'un Religieux est en penitence, quand il satisfait à quelques peines que son Superieur luy a imposées.
 
PENITENCE, se dit aussi en discours familier. Si vous venez disner chez nous, vous ferez penitence, vous jeusnerez. Vous avez revelé mon secret, pour vôtre penitence je ne vous diray plus rien. Il a lasché un mot qui a ruiné sa fortune, il en fait bien penitence maintenant.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Style et écriture Trois secrets d'écriture de Franck Thilliez Trois secrets d'écriture de Franck Thilliez

Le maître du thriller français nous ouvre la boîte noire de son imaginaire : découvrez trois secrets d'écriture de Franck Thilliez pour composer un...

13/05/2022