Email catcher

pillage

Définition

Définition de pillage ​​​ nom masculin

Action de piller ; dégâts commis en pillant. ➙ razzia, sac.

Synonymes

Combinaisons

Exemples

Phrases avec le mot pillage

D'aucuns la comparaient, de manière parfois très violente, à un pillage organisé des forces vives des pays pauvres par de vieux et riches occidentaux.LAENNEC, 2016, Jean-Vital de Monléon (Cairn.info)
Mais il n'ajouta point que les frères, secrètement menacés de pillage et d'incendie, se souciaient fort peu de courir les dangers de l'expérience.Gabriel de La Landelle (1812-1886)
De nombreuses opérations de pillage et des vols d'usine ont en outre eu lieu.Critique internationale, 2018, Leïla Vignal (Cairn.info)
D'abord, les données générales de ce constant pillage, puis deux points d'application particuliers.Sécurité globale, 2020, Xavier Raufer (Cairn.info)
Inacceptable, ces manifestations violentes : pillages, saccages, manifestants et policiers blessés.Ouest-France, Jeanne-Emmanuelle HUTIN, 04/02/2020
Dans les cas de pillages et de brutalités non autorisés, les officiers protestaient vigoureusement, tout en s'abstenant de prendre des mesures disciplinaires.Revue d'Histoire de la Shoah, 2007, Omer Bartov, Claire Darmon (Cairn.info)
On porta à bord du bâtiment quelques vivres et quelques effets sauvés du pillage, et destinés à la division, et l'on revint à la lagune.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les responsables des pillages et dégradations n'ont pas été clairement identifiés.Ouest-France, 24/11/2019
Des scènes de pillages avaient déjà eu lieu en ville.Revue d'Histoire de la Shoah, 2007, Johannes Hürter, Valérie Nguyen (Cairn.info)
Une bibliothèque et une université au nom du cheikh ont été la cible d'actes de destruction et de pillage.Ouest-France, 21/05/2015
L'éleveur est le porte-parole d'une profession excédée par le pillage de ses cheptels.Ouest-France, Kevin GRETHEN, 03/04/2021
La quatrième, entre les 4 et 5 mai, la même nuit que pour l'électricien choletais, le camion était vide, après deux pillages, notamment.Ouest-France, Vincent DANET, 21/05/2021
Exactions, pillages et désolation : voilà ce que nos ancêtres ont retenu de ce déferlement de migrants.Ça m'intéresse, 18/02/2020, « Les migrants vont-ils nous envahir ? »
Nous ne pouvons plus fermer les yeux sur ce qui n'est, ni plus ni moins, qu'un pillage néocolonial qui ne veut pas dire son nom.Europarl
La ville fut abandonnée au pillage et consumée en partie par le feu.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Parce qu'un travail persévérant la refaisait pour suffire à ce persévérant pillage.Jules Michelet (1798-1874)
Mais les braconniers éventuels seront un peu plus surveillés, tout comme les auteurs de pollutions, de pillage de bois ou de dépôts sauvages.Ouest-France, Thierry HAMEAU, 01/02/2013
Considérée désormais comme le noyau de la coopération scientifique européenne, elle est marquée juste après la guerre par des logiques de pillage et d'isolement.Le Mouvement Social, 2017 (Cairn.info)
Alors que les chefs d'entreprise locaux ont déjà du mal à recruter de la main d'oeuvre dans l'industrie, ils voient ce procédé comme un pillage de leurs salariés.Capital, 08/04/2019, « Les assurances dont vous bénéficiez avec votre carte bancaire, coup… »
Leur route fut marquée par l'incendie et le pillage de tout ce qui appartenait au parti patriote.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PILLAGE s. m.

Vol qui se fait dans la confusion, dans le desordre, dans la licence de la guerre. Dans le sac d'une ville prise d'assaut tout est au pillage. Les vaincus sont revenus sur leurs ennemis, tandis qu'ils s'amusoient au pillage du camp. Dans une sedition les riches sont exposés au pillage des coquins. On dit qu'une maison est au pillage, quand chacun des Officiers pille de son costé.
 
On dit qu'une fille est au pillage, lors que plusieurs insolents se jettent sur elle, la baisent, la patinent, & en attrapent ce qu'ils peuvent.
 
PILLAGE, en termes de Mer, se dit de la despouille des coffres, hardes & habits de l'ennemy pris, & de l'argent qu'il a sur luy jusques à trente livres. Le reste s'appelle butin, qui est le gros de la prise. Ces mots se confondent quelquefois.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.