sac

 

définitions

sac ​​​ nom masculin

Contenant formé d'une matière souple, ouvert seulement par le haut. ➙ poche. Un sac de toile. Sac à deux poches. ➙ besace. Sac en plastique ; familier sac plastique. —  Un sac de charbon, contenant du charbon.
Sac de couchage, fait de duvet naturel ou synthétique, pour dormir.
locution Mettre dans le même sac : englober dans la même réprobation. Prendre qqn la main dans le sac, le prendre sur le fait.
familier Sac de nœuds, d'embrouilles : affaire confuse et embrouillée. —  Sac à vin : ivrogne.
L'affaire est dans le sac : le succès est assuré (titre d'un film des frères Prévert). —  familier Vider son sac : dire le fond de sa pensée ; avouer.
Objet souple fabriqué pour servir de contenant, où l'on peut ranger, transporter diverses choses. ➙ musette, sacoche ; havresac ; banane. Sac à dos. —  Sac à provisions. ➙ cabas. —  Sac de voyage.
Sac à main et sans complément sac : sac où les femmes mettent l'argent, les papiers, etc. Porter son sac en bandoulière.
Serviette, cartable (d'écolier).
Contenu d'un sac. Moudre un sac de café.
familier, vieilli avec un numéral Somme de dix francs.
didactique Cavité (d'un organisme) ou enveloppe en forme de poche, de sac. Sac lacrymal (de l'œil). —  Sacs aériens des oiseaux (appareil respiratoire).

sac ​​​ nom masculin

Pillage (d'une ville, d'une région). ➙ saccage. Le sac de Rome, en 1527. —  locution Mettre à sac : piller, saccager.
 

synonymes

sac nom masculin

enveloppe, emballage, poche, sachet, pochon (région.)

sacoche, bagage, besace, cabas, cartable, musette, serviette

sac à main

sac, bourse (familier, Québec), réticule (vieilli)

sac de couchage

duvet, sac à viande

sac nom masculin

pillage, saccage, dévastation, déprédation (soutenu)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Chacun de ces produits est en effet spécial et méritait d’être traité à part, plutôt que d’être jeté avec les autres dans le même sac.Europarl
Je me mets à genoux devant mon sac, je l'ouvre, je prends un de mes pains, et le place dans mon sac.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
Enfin il tailla des peaux, se réservant de mettre dans chacune, comme dans un sac, les choses nécessaires.Anatole France (1844-1924)
Il prit le sac, le déposa derrière lui, contre le mur, avec de grandes précautions.Émile Zola (1840-1902)
Ne portons dès lors pas le sac et la cendre, faisons en sorte de ne pas recevoir de cartons jaunes et ne tombons pas dans la dépression.Europarl
L'horreur du sac des villes, et les affreuses joies qui suivent l'assaut, renouvelés tous les jours sur des villages tout ouverts et des familles sans défense.Jules Michelet (1798-1874)
Le sac tire et fait mal aux épaules, secoué dans cette course houleuse sous l'assaut des éléments.Henri Barbusse (1873-1935)
Les trois articles restants, cependant, qui ont été jetés dans le sac commun du budget rectificatif, sont de nature différente.Europarl
J'ai cependant une dernière chose à dire pour vider mon sac : il y a une chose que notre groupe trouve vraiment regrettable.Europarl
Deux grenadiers tenaient le sac, quatre à la fois laissaient tomber chacun six francs, et puisaient avec un verre réglé dans le tonneau.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
On n'entendit répéter partout que le mot sac, et c'est ce qui fit passer ce mot dans toutes les langues que l'on parlait alors.Eugène Muller (1826-1913)
Vivent les lourdeaux pour avoir de la chance quand une fois ils ont mis la main dans le sac.Édouard Corbière (1793-1875)
Ils revinrent, portant un sac de grosse toile et lui dirent qu'ils avaient « gagné » 100 écus d'or, dont ils lui donnèrent 10 aussitôt afin d'être sûrs de son silence.Marcel Schwob (1867-1905)
Il calcula sans hâte ses chances de perte et de salut : le sac embrassait la saillie près de l'attache des courroies, en sorte que la prise était bonne.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Mais encore, puisque vous y êtes, déclarez-nous un peu d'où vient ce bon mot, afin que le bon homme ait son sac.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Il tira de sa veste un sac de cuir qu'il ouvrit lentement et comme à regret.Victor Hugo (1802-1885)
Les gouvernements italiens étaient généralement des loteries où les noms mis au sac, imbursati, jouaient aux magistratures.Jules Michelet (1798-1874)
De tout ce que je possédais sur terre, je ne pris que les quelques objets de première nécessité qui remplissaient le sac.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Comment est-il possible de mettre dans un même sac les bons et les mauvais étudiants ?Europarl
Il fut alors prouvé qu'on ne tire pas d'un sac deux moutures, et que le travail soldé par le gouvernement se fait aux dépens du travail payé par le contribuable.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SAC » s. m.

Vaisseau fait de toile, propre à enfermer & à transporter des grains, & autres choses liquides de cette nature, qui sont sujets à s'espancher. A la campagne on l'appelle poche. Joseph le Patriarche fit mettre à la gueule, à l'entrée du sac de Benjamin sa couppe pour mettre en peine ses freres. Un sac de bled, de farine, de noix, de charbon, de plastre. Ce mot vient de l'Alleman, ou Flaman scaeken, qui signifie rapt ou rapine, d'où les Auteurs de la basse Latinité ont fait scachus. Menage.
 
SAC, se dit aussi de semblables vaisseaux qui servent à divers petits usages. Un sac d'argent de mille francs, de douzains. Un sac de nuit, où on serre la toilette, & qu'on porte en voyage. Un sac de dragées, & où on met des espiceries. Les Dames font porter à l'Eglise un carreau avec leur sac où sont leurs Heures.
 
SAC À TERRE, en termes de Fortification, se dit d'un grand sac plein de terre, qui sert à faire un retranchement, un espaulement à la haste, un parapet & des embrasures, pour se couvrir, ou faire feu sur l'ennemi : ce qui se pratique, lors que le terrain est de roche, & qu'on a de la peine à y remuer la terre.
 
SAC, signifie aussi un habit de toile grossier qu'on porte par penitence. Les Juifs vestoient le sac & le cilice dans les calamitez publiques. On dit que St. Hilarion ne lava jamais ni ne quitta le sac dont il étoit vestu. On dit aussi d'un habit trop large ou mal taillé, que c'est un sac, qu'on y entre comme dans un sac.
 
SAC, en termes de Palais, se dit de celuy où l'on met les papiers d'un procés. Cette partie a chargé un tel Advocat de son sac. Ce Conseiller aime le sac, il ne songe qu'à vuider son sac, c'est à dire, à gagner beaucoup d'espices. Ce procés contient tant de sacs enfermez dans un sac commun. On appelle aussi sac commun chez les Procureurs, celuy où sont les pieces de rebut d'une partie qui n'ont pas été produites. On appelle Greffier garde-sacs, celuy qui a le depost du Greffe, qui est chargé des productions. Il couste à mettre les sacs au Greffe, & à les retirer.
 
SAC, en termes de Chirurgie, se dit du fond d'une playe qu'on n'a pas laissé assez suppurer, ensorte qu'il y est demeuré du pus, qui dans la suite s'est tourné en abscés. Il saut fort dilater une playe, de peur qu'il ne s'y forme un sac.
 
SAC, en termes de Guerre, se dit aussi du pillage d'une ville prise d'assaut, qu'on abandonne à la fureur des soldats. Les Turcs mettent à sac les villes qu'ils forcent. Le sac de Troye, de Rome, &c. Quelques-uns croyent que cette façon de parler vient de mettre à sec.
 
SAC, se dit proverbialement en ces phrases. Juger un procés sur l'etiquette du sac, c'est à dire, sans voir les pieces, decider une chose sans s'en vouloir bien instruire. Il faut voir le fond du sac, pour dire, s'instruire d'une affaire à fonds, ou aller jusqu'à la conclusion. On dit qu'une affaire est dans le sac, pour dire, qu'on est assûré qu'elle reüssira. On appelle un yvrogne, un sac à vin ; & un scelerat, un homme de neant, un homme de sac & de corde. Ce proverbe vient du mot sak, qui chez les vieux François signifioit forfait, & sacha, une peine ou amende judiciaire : ce qui venoit du mot Saxon sach, signifiant un procez. Du Cange. On dit de ceux qui disent beaucoup d'injures & de saletez, Il ne sçauroit sortir du sac que ce qui y est. On dit aussi, Tirer d'un sac deux moutures, pour dire, Se faire payer deux fois d'une même chose, en vouloir profiter des deux côtez. On dit aussi, qu'on a donné à quelqu'un son sac & ses quilles, pour dire, qu'on luy a donné son congé, qu'on l'a chassé. On dit aussi, Se couvrir d'un sac mouillé, pour dire, Se servir d'une méchante excuse. On dit aussi, qu'un homme a perdu la meilleure piece de son sac, quand il a perdu celuy qui luy donnoit une puissante protection. On dit encore d'un prodigue, que c'est un sac percé, qu'on ne le sçauroit enrichir. On dit aussi, Autant peche celuy qui tient le sac, que celuy qui met dedans, pour dire, que les receleurs & les voleurs meritent une égale punition. On dit aussi d'un homme qui a fait beaucoup de crimes, que le sac est plein, qu'il est temps qu'il soit puni de ses demerites. On dit qu'il faut trois sacs à un plaideur, un sac de papiers, un sac d'argent, & un sac de patience.
 
On appelle cu de sac, une ruë qui n'a qu'une issuë ou une ouverture comme le fond d'un sac.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020