pimenter

 

définitions

pimenter ​​​ verbe transitif

Assaisonner de piment. —  au participe passé ➙ épicé.
au figuré Rendre piquant, relever.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je pimente

tu pimentes

il pimente / elle pimente

nous pimentons

vous pimentez

ils pimentent / elles pimentent

imparfait

je pimentais

tu pimentais

il pimentait / elle pimentait

nous pimentions

vous pimentiez

ils pimentaient / elles pimentaient

passé simple

je pimentai

tu pimentas

il pimenta / elle pimenta

nous pimentâmes

vous pimentâtes

ils pimentèrent / elles pimentèrent

futur simple

je pimenterai

tu pimenteras

il pimentera / elle pimentera

nous pimenterons

vous pimenterez

ils pimenteront / elles pimenteront

 

synonymes

pimenté, pimentée adjectif

épicé, corsé, fort, piquant, relevé

osé, grivois, licencieux, salé

pimenter verbe transitif

épicer, agrémenter, assaisonner, corser, relever

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce diable de petit homme aurait-il inventé un nouveau péché pour pimenter et rénover un peu les frottements de l'homme et de la femme ?Fernand Kolney (1868-1930)
Entre amoureux, ces peccadilles ne font souvent que pimenter la passion.Daniel Lesueur (1854-1921)
Mais avant de laisser son homme prendre la poudre d'escampette, il jugea utile de pimenter sa clémence d'une verte semonce.Eugène Chavette (1827-1902)
Page 266 : « anecdocte » remplacé par « anecdote » (destinée à pimenter l'anecdote).Armand Dayot (1851-1934)
Comme il arrive invariablement dans les tableaux de cette époque, l'artiste n'a pas manqué d'y ajouter la note libertine destinée à pimenter l'anecdote.Armand Dayot (1851-1934)
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020