piquant

 

définitions

piquant ​​​ , piquante adjectif et nom masculin

Qui présente une ou plusieurs pointes acérées. ➙ pointu.
Qui donne une sensation de piqûre. Un froid sec, piquant. —  Sauce piquante.
Qui vexe, pique au vif. ➙ acerbe, mordant. Une ironie piquante. Qui stimule l'intérêt, l'attention. Une petite brune piquante. —  nom masculin Le piquant de l'aventure. ➙ sel.

piquant ​​​ nom masculin

Excroissance dure et acérée (des végétaux et animaux) qui peut piquer. ➙ épine.
 

synonymes

piquant nom masculin

aiguillon, épine

relief, agrément, mordant, piment, saveur, sel

charme, chien (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ces deux petits faits mis ainsi à côté l'un de l'autre, racontés dans le même nombre de vers et dans la même mesure, font un effet très-piquant.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Le premier morceau est superbe, l'adagio ne m'est pas resté bien net dans la tête, l'intermezzo est frais et piquant ; le final, entremêlé de fugue, je l'abomine.Hector Berlioz (1803-1869)
Aussi, toutes les fois que l'on faisait allusion à cette affaire dans le public, l'on ne manquait pas de rappeler uniquement le premier écrit, parce qu'on le trouvait plus piquant.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
C'était au volume près, la puce qui ne peut vous faire apercevoir de sa présence entre vos draps qu'en vous piquant.Claude Tillier (1801-1844)
Le diable m'emporte, maintenant que je sais que cette belle fille, ce chef-d'œuvre de la nature est à moi, l'aventure a perdu de son piquant.Honoré de Balzac (1799-1850)
La lutte entre une imagination riche et facile et une raison solide donne à toutes ces pages le charme piquant d'une « ironie spirituelle et tendre ».Han Ryner (1861-1938)
Un air frais et piquant indiquait que ce précipice était largement découvert à sa partie supérieure.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il nous reste à la raconter d'après les historiens du temps qui nous ont laissé à ce sujet des détails d'un piquant intérêt.André Le Glay (1814-1894)
D'instinct et sans effort, ils ont rencontré le geste aisé, la parole facile, l'élégance soutenue, le trait piquant, la clarté parfaite.Hippolyte Taine (1828-1893)
On avait là, par le seul hasard des noms, tous les genres de diversité et de contraste dans la mesure qui est faite pour composer le piquant et l'intérêt.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Je veux varier le bonheur, je veux mettre de l'esprit dans la tendresse, du piquant dans la fidélité.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je crains que le froid piquant qui commence à se faire sentir ne contribue pas à le guérir.George Sand (1804-1876)
Jamais une saillie, jamais un mot piquant, jamais un trait qui pût réveiller les esprits.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Elle n'éclairait la profondeur du bois que dans un faible rayon, piquant de vives lueurs le dessous des hautes ramures.Jules Verne (1828-1905)
Mon vin de prunelles était clair comme de l'eau de roche et piquant comme du vinaigre.George Sand (1804-1876)
Nous étions en hiver ; le temps frais et le vent piquant ranimèrent un peu mes esprits.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Ce tableau était un peu la réalisation de ce qu'elle avait rêvé pour sa jeune cousine ; il offrait quelque chose de ce mystère piquant d'intérêt qu'elle aimait tant.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
D'un côté l'examen étoit permis, & de l'autre, sous l'air d'être défendu, il devenoit plus piquant.Claude Godard d'Aucour (1716-1795)
Il est certes piquant de constater que c'est précisément celui parmi nos grands artistes qu'on accuse peut-être le plus de négliger le dessin qui surtout le cultive.Émile Verhaeren (1855-1916)
Il n'y a que les femmes civilisées qui aient chaque jour quelque chose de piquant à ajouter aux faveurs qu'elles ont accordées la veille.Édouard Corbière (1793-1875)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PIQUANT, ANTE » adject. & subst.

Qui offense, qui blesse par sa pointe aiguë, par son acrimonie. Les espines, les chardons sont piquants. Les espingles & les aiguilles sont piquantes. Les artichauds ont un piquant au bout de chaque feuille. Le sel, le poivre, sont piquants par leur acidité. Le vin le plus estimé est celuy qui est doux & piquant.
 
PIQUANT, se dit figurément en choses morales, de ce qui plaist à l'esprit, ou qui le choque. Cette beauté a quelque chose de piquant qui la fait aimer de tout le monde. Le jeu des Eschecs est bien piquant, il attache fort l'esprit. Ce Satyrique a toûjours des railleries piquantes & choquantes.
Les mots du bitume Ambiancer Ambiancer

v. transitif / pronominal : 1. Mettre de l’animation, séduire, chauffer 2. Se disposer à faire la fête.

Aurore Vincenti 17/02/2020