pince

 

définitions

pince ​​​ nom féminin

Instrument composé de deux leviers articulés, servant à saisir et à serrer. ➙ pincette, tenaille. Pince coupante, plate. —  Pince à épiler. Pince à linge. Pinces à vélo, pour resserrer le bas d'un pantalon.
Levier, pied-de-biche. ➙ pince-monseigneur.
Partie antérieure des grosses pattes (de certains crustacés). Pinces de homard, de crabe, de scorpion.
Partie antérieure de la paroi du sabot d'un cheval.
familier Serrer la pince à qqn, la main. —  Aller à pinces, à pied.
Pli cousu sur l'envers de l'étoffe destiné à diminuer l'ampleur. Pantalon à pinces.

pincé ​​​ , pincée ​​​ adjectif

(personnes) Contraint, prétentieux ou mécontent. —  Un air pincé.
concret Mince, serré. Bouche pincée.
(Instrument) à cordes pincées (sans archet) : luth, guitare…
 

synonymes

pince nom féminin

tenaille

[Horlogerie, Typo] brucelles, [de forgeron] forge, [de dentiste] davier, [à poinçonner] emporte-pièce, poinçonneuse

[Couture] fronce, pli

[familier] main

pince à épiler

épiloir (rare)

pince à cheveux

barrette, épingle

pince à linge

épingle à linge

pincé, pincée adjectif

guindé, dédaigneux, empesé, précieux, raide, sec, coincé (familier), constipé (familier), gourmé (littéraire)

[bouche, lèvre, nez] fermé, mince, serré

[familier] amoureux, mordu (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « pince »

Supposons que je mette un de ces soirs, une pince, un morceau de fer, un corps dur quelconque dans ma poche.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Moi, je croyais qu'il profitait : vous savez, dans les salons où l'on chante, on pince une dame, et si elle crie, on s'en fiche !Émile Zola (1840-1902)
Sans la morsure d'un serpent à tête d'agouti qui pince fort, mais qui n'est pas venimeux, je serais peut-être encore évanoui.Eugène Sue (1804-1857)
A peine arrivé, il rabattait son chapeau sur ses yeux, il se juchait sur son tabouret ; et, après avoir soigneusement frotté son pince-nez, il se mettait, en plaisantant, au travail.Gustave Coquiot (1865-1926)
Après les pluies du printemps, on en pince pour tout l'été ; quant à l'automne... il ne manquerait plus que cela !...Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Gâteloup, dans les circonstances de ce genre, n'avait besoin ni de levier ni de pince.Paul Féval (1816-1887)
Au réveil, le froid pince, et notre carrée étant éloignée de la cuistance, le jus arrive froid.Marcel Nadaud (1889-?)
Ça me pince là », – il montrait le creux de son estomac, – « et je me sens tout retourné.Guy de Maupassant (1850-1893)
Et mon père fait un geste de mépris pendant que ma sœur pince les lèvres.Georges Darien (1862-1921)
À dire vrai, cette porte s'ouvre difficilement ; mais ma pince parvient à la décider à tourner sur ses gonds.Georges Darien (1862-1921)
Il la trouva, se releva, introduisit la pince dans la rainure et souleva la dalle.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il pince de la guitare pour accompagner l'élève, une jeune femme, placée près de lui, suivant du doigt, sur un cahier de musique, l'air qu'elle chante.Théodore Duret (1838-1927)
En arrivant, son premier soin fut de descendre à sa cave, pour y déposer la pince.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
C'est à dire qu'il changeait la pince à sucre de place, ou regardait le soleil à travers une carafe pleine d'un vin couleur de peau d'orange.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Je pince de la lyre, je danse comme une abeille, et je sais une foule d'histoires à raconter toutes plus divertissantes les unes que les autres.Gustave Flaubert (1821-1880)
Alors, il commença à se livrer à un singulier travail au moyen d'une pince légère et d'un couteau à lame très fine.Michel Zévaco (1860-1918)
Athos introduisit la pince dans cette gerçure, et bientôt des morceaux tout entiers de plâtre cédèrent, se soulevant comme des dalles arrondies.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Du bec d'une pince qu'il a introduite entre les vantaux, il cherche l'endroit favorable à la pesée.Georges Darien (1862-1921)
Pince une corde, une seule, et si ton oreille ne te dit pas le nom de celui qui a fait le violon, tu n'es pas digne de le toucher.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le char l'atteint au moyen d'une pince qui est dans une rainure, le prend et le quitte à volonté pour marcher ou s'arrêter.Ernest Michel (1837-1896)
Afficher toutRéduire

Exemples de « pincé »

Le navire n'allait-il pas être emprisonné pendant de longues semaines, « pincé », pour employer la locution propre aux baleiniers, et ne courait-il pas risque d'être immédiatement écrasé ?Jules Verne (1828-1905)
Un peu de terre pincé entre les doigts, et le nez sort de la masse ; deux pastilles et deux moignons ajoutés après coup représentent les yeux et les bras.Gaston Maspero (1846-1916)
Elle a pincé le portefeuille de son jeune homme qui venait de toucher la succession de son oncle, un joli lopin, ils disent ça.Paul Féval (1816-1887)
Paris lui ouvrit les yeux, en fit un beau jeune homme, pincé dans ses vêtements, suivant les modes.Émile Zola (1840-1902)
Je l'ai vue tout à l'heure, et si tu es pincé, cette fois, ton compte sera bon.Pierre Zaccone (1818-1895)
J'ai dit elle parce que l'écorce a pincé entre deux écailles un long cheveu de femme, blond.Jules Renard (1864-1910)
Comment, ce n'est pas assez d'être souffleté, pincé et égratigné, il faut encore que je me fouette ?Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Le coupable, s'il est pincé, ne peut avoir de doute sur le sort qui l'attend.Albert Cim (1845-1924)
La belle ligne aquiline du nez est devenue une arête décharnée, sèche et dure ; et l'on croirait que l'agonie a pincé ces narines qui frémissaient de jeunesse.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Mais je craignais d'être alors pincé moi-même en retour par quelque ressort imprévu, ou d'être emporté subitement par ces fées au fond de quelque royaume fantastique.Émile Blémont (1839-1927)
Peut-être aurez-vous la visite d'un frère bien pincé, à la démarche et aux moustaches imposantes, qui voudra savoir quelles sont vos intentions.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Le moyen de voler les pommes sans être pincé fut inventé, je crois, par un de mes compatriotes.Charles Des Écores (1852-1905)
Il n'avait pas ouvert la bouche depuis le réveil, l'air enfoncé dans une rêverie, avec sa grêle figure aux grands beaux yeux et au petit nez pincé.Émile Zola (1840-1902)
Voilà ce que signifiaient au fond ces jambes croisées, ces lèvres mordues et ce nez pincé.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais tant pis, plutôt mourir par eux que pincé par les canards, piqué par les poules ou par les coups de pied des filles de basse-cour !Hans Christian Andersen (1805-1875)
Son nez, qui décrit un quart de cercle, est pincé des narines et plein de finesse, mais impertinent.Honoré de Balzac (1799-1850)
L'horloger d'en face, ce monsieur pincé, avait failli passer aux assises, pour une abomination ; il allait avec sa propre fille, une effrontée qui roulait les boulevards.Émile Zola (1840-1902)
Alors il « s'a lancé » et on est parti derrière lui en « n'hurlant » ; mais il était en avance d'au moins vingt sauts, et à eux tous ils l'auront sûrement pincé.Louis Pergaud (1882-1915)
Jolie vue, ça m'avait essoufflé ; mais mon homme fut pincé à 700 mètres au-dessus du niveau de la mer : je possédais un mandat du lord chef-juge.Paul Féval (1816-1887)
Elle l'aperçut, toujours bien mis, pincé dans une redingote, avec sa face mince, sa grande barbe soignée, son air vaniteux de petit homme sec et rageur.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PINCE » s. f.

La partie du pied de devant des animaux, sur laquelle ils appuyent pour marcher, ou pour tirer. Aux cerfs, daims & chevreuils, c'est l'extremité de l'ongle ; aux chevaux, c'est l'arreste que fait la corne aux pieds de devant. On broche plus haut à la pince des pieds de devant, qu'à ceux de derriere, parce que la corne ou la pince est plus forte. On dit aussi en termes de Chasse, les pinces du cerf, du sanglier, pour dire, les pointes de leurs ongles.
 
PINCES, sont aussi les quatre dents de devant de la bouche du cheval, qu'il pousse entre deux ou trois ans.
 
PINCE, s'est dit aussi de ce qu'on prend, de ce qu'on pille. Ainsi Marot a dit dans une Epistre au Roy François I.
 
Car vostre argent, tres debonnaire Prince,
 
Sans point de faute est sujet à la pince.
 
On dit en ce sens d'un chicaneur, qu'il a la pince bonne ; & d'un Financier, qu'il craint la pince, la touche.
 
PINCE, est aussi un gros levier de fer aiguisé d'un costé en biseau, qui sert aux Maçons & Charpentiers pour remuer les fardeaux, aux Paveurs pour detacher les pavez, &c. Du Cange dit que ce mot vient de pinca, qu'on a dit dans la basse Latinité dans le même sens.
 
PINCE, en termes de Fonderie, signifie le bord ou l'extremité inferieure de la cloche où frappe le battant.
 
PINCE, en matiere de linge & d'habits, se dit d'un pli fort plat qu'on fait du costé eschancré d'une estoffe pour la tourner en rond. On fait des pinces aux rabats & manchettes des hommes, aux manteaux des femmes & à leur linge pour les faire bien porter.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020