plombe

 

définitions

plombe ​​​ nom féminin

familier Heure. J'ai attendu trois plombes.

plombé ​​​ , plombée ​​​ adjectif

Garni de plomb.
Scellé au plomb. Wagon plombé.
Dent plombée, obturée.
D'un bleu grisâtre. Un ciel plombé. Un teint plombé. ➙ livide.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « plombe »

L'anxiété plombe leurs fronts, le découragement amollit leurs bras, des colères sourdes grondent dans leur tête.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
De nombreuses sociétés traînent un boulet administratif qui plombe leur compétitivité.Europarl
On arrose les voiles, l'eau de mer ruisselle de dessus les vergues, sur les fonds et le long des ralingues ; on plombe l'arrière avec du lest volant.Édouard Corbière (1793-1875)
Qu'on plombe les dents des roues, quand elles se gâtent ?Michel Corday (1869-1937)
Mais il y a, à mon avis, un autre sujet qui plombe la croissance européenne, et je pense que c’est l’euro.Europarl
La politique monétaire, qui conduit à la surévaluation de l’euro et plombe nos économies ?Europarl

Exemples de « plombé »

Il reste cependant beaucoup à faire et la décision prise par la majorité de ne pas rendre le rapport d'audit interne public nous a sérieusement plombé.Europarl
Aujourd'hui, tout cela s'effaçait sous le voile plombé de l'humeur noire, dans la fatigue des paupières meurtries, et la pâleur de la bouche crispée d'amertume.Daniel Lesueur (1854-1921)
Un grand gaillard au teint plombé, à physionomie louche, à tournure équivoque, avait suivi la même route que lui, à une trentaine de pas en arrière...Émile Gaboriau (1832-1873)
Il avait, malgré sa pureté, quelque chose de métallique, de plombé, d'imposant, de sinistre, de solennel.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Elle a le teint si plombé et si sale, elle a visiblement déjà tant enduré, qu'on ne sait pas ce qu'elle peut craindre.Jules Michelet (1798-1874)
L'insomnie avait plombé ses joues, et ses doigts roulaient machinalement un petit mouchoir de batiste imprimé de fleurs roses, dont ses dents avaient déchiqueté tout le dessin.Paul Bourget (1852-1935)
Le mardi 22 février, au lever du jour, le ciel est bas et plombé ; par intervalles, des rafales de vent chassent une pluie fine et froide.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Au-dessus, plusieurs teintes naissaient l'une de l'autre, nappes liquides de ciel glauque, irisé, ou lilas, qui se fondaient insensiblement dans l'azur plombé du ciel supérieur.Pierre Louÿs (1870-1925)
Roland lui trouva les yeux plus caves et le teint plus plombé encore que d'habitude.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle n'avait pu rendre ni le teint flétri et plombé, ni le clignotement inquiétant des paupières, ni les lèvres minces, pincées sur des dents courtes et aiguës.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le ciel, qui s'assombrissait de plus en plus à l'horizon, passait rapidement du gris plombé à la nuance terne de l'étain.Arnould Galopin (1863-1934)
Reine obéit ; elle avait eu le temps de voir à l'intérieur du cachot, une tête chauve dont le front plombé recevait en plein la lumière d'une lampe.Paul Féval (1816-1887)
Et, par moments, cet horizon plombé, opaque, tout d'une teinte, traversé d'obliques éclairs et de fallacieux coups de soleil !...Georges Eekhoud (1854-1927)
Était-ce bien sa mère, cette vieille femme amaigrie, au teint plombé, aux yeux rougis, et dont les mains tremblaient !Émile Gaboriau (1832-1873)
Il marchait assez vite, sa silhouette longue et svelte se découpait hardiment sur le fond plombé du ciel ; prendrait-il un détour pour venir admirer le panorama ?Berthe de Buxy (1863-1921)
Un ciel bas et plombé ; les montagnes aussi, plombées ; toutes les choses terrestres, figées sous les nuances de plomb et d'encre que donne le voisinage trop éclatant de la neige.Pierre Loti (1850-1923)
Aussi droite qu'une statue, le front sourcilleux, la bouche de travers, l'œil plombé, elle le regardait avec un sourire méprisant et lui jetait un défi.Victor Cherbuliez (1829-1899)
J'ai reçu de nombreux échos de propriétaires de voitures classiques ne fonctionnant qu'au carburant plombé.Europarl
Son teint pâle et plombé, son regard sombre et équivoque, tout en lui annonçait la haine et l'envie.Alphonse Aulard (1849-1928)
Ses traits se décomposaient rapidement, elle avait déjà l'œil plombé et les joues creuses comme une femme que la fièvre aurait dévorée depuis dix jours.Amédée Achard (1814-1875)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PLOMBÉ » adj. m.

se dit aussi d'un mauvais teint, qui est livide, pasle, ou sans couleur. Cet homme ne se porte pas bien, il a le teint plombé & livide. Les Esmailleurs appellent aussi couleurs plombées, celles qui ne sont pas vives. Les Marchands appellent une marchandise plombée & doüannée, celle qui est marquée du plomb des Jurés du mestier : c'est la marque qu'elles ont été manufacturées suivant l'Ordonnance, & du lieu d'où elles viennent, & qu'elles ont payé les droits deus aux Doüanes.
Le français des régions Pinzutu Pinzutu

Pinzutu est un régionalisme emblématique de la Corse. Il n'est pas employé en dehors de l'île de Beauté.

01/12/2020