poigne

définitions

poigne ​​​ nom féminin

La force du poing, de la main, pour empoigner, tenir. Avoir de la poigne.
au figuré Énergie, fermeté (pour commander). Un homme à poigne.

synonymes

poigne nom féminin

énergie, autorité, fermeté, force, vigueur

[familier] main, menotte (familier), cuiller (familier), louche (familier), paluche (familier), patte (familier), pince (familier), pogne (familier), [puissante] battoir (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tu n'as pas encore la poigne assez ferme pour les coups de sabre qui vont se donner aujourd'hui.Stendhal (1783-1842)
L'un d'eux, un gaillard à grand nez, me saisit à la gorge, et je me sentis comme un poulet dans sa poigne.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Elle avait déjà perdu de son éclat, on sentait que la poigne d'un homme y manquait, à toutes sortes de licences, que lui n'aurait jamais tolérées, de son temps.Émile Zola (1840-1902)
Une poigne plus ferme, des menaces d'expulsion et l'obligation d'obtenir un visa ne résolvent pas radicalement ces problèmes.Europarl
Les stupides divisions des honnêtes gens assurent le succès au premier homme à poigne qui osera s'emparer du pouvoir.Émile Gaboriau (1832-1873)
Un gaillard, homme de tête et de poigne, avise un rocher qui commande un défilé entre deux fertiles vallées ; il s'y installe et se fortifie.Élie Reclus (1827-1904)
La forge flambait, avec des fusées d'étincelles ; d'autant plus que le petit, pour montrer sa poigne à sa mère, déchaînait une haleine énorme d'ouragan.Émile Zola (1840-1902)
Ce qu'il a de plus personnel, c'est la poigne, une main de fer, hardie, résolue, très fine et très déliée pourtant.Émile Zola (1840-1902)
Cependant il s'agissait maintenant de briser l'obstacle, qui ne résisterait pas longtemps à sa poigne vigoureuse.Michel Zévaco (1860-1918)
D'ailleurs, il se posait carrément en homme à forte poigne, en représentant de la répression sans merci.Émile Zola (1840-1902)
Du diable si c'est moi qui vous en empêche ; vous êtes un brave homme, après tout, quoique vous ayez une rude poigne.Gustave Aimard (1818-1883)
Que n'ai-je là, près de moi, quelque poigne géante qui me saisisse et m'enlève dans l'air.Jules Lermina (1839-1915)
Il en a la certitude écrasante, il aime cette femme au point qu'il a peur de lui-même, que son patriotisme relâche un moment sa poigne sur l'énergie virile.Hector Bernier (1886-1947)
Le comte, rouge, en sueur, riant, content, triomphant, tenait de sa poigne irrésistible le cheval frémissant de sa femme.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il s'y plongeait une dernière fois, avant d'en être arraché pour toujours, et, sentant la poigne du bourreau sur sa nuque, il embrassait sa vie dans un adieu suprême.Edmond Haraucourt (1856-1941)
Valentin ne fera point un laboureur, ni un vigneron : il n'a ni nerf ni poigne ; tout ce qu'il a de vaillant, c'est dans sa tête.Paul Lacroix (1806-1884)
Les élancements et la douleur déchirante viendraient plus tard peut-être ; mais pour le moment ce n'était encore que cela : la poigne cruelle de cinq doigts fermés sur son cœur.Louis Hémon (1880-1913)
Il ne peut échapper au danger qu'en se jetant hors de selle par un côté, sans oublier toutefois de garder fermement dans sa poigne la corde qui sert de licol.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Il n'y avait pas de qualité qu'il estimât davantage chez les autres que cette poigne du coup d'œil qui saisit un individu, le déshabille et l'expose tel qu'il est.Auguste Angellier (1848-1911)
Et le domestique, qu'on ne gronde jamais eut une peur terrible de ce petit homme blond, à voix singulière, à poigne plus dure qu'un étau.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire